Grève : la CGT bascule des foyers en heures creuses, l'électricité devient un enjeu

16 décembre 2019 à 08h00
0
électricité-compteur-fils.jpg
© Pixabay

Ces derniers jours, la CGT Énergie a multiplié les opérations coup-de-poing pour lutter contre le projet de réforme des retraites du gouvernement.

On n'en parle forcément moins que la mobilisation paralysante des cheminots, conducteurs et salariés de la SNCF et de la RATP, mais la CGT Énergie a mené plusieurs actions en France ces derniers jours, pour clamer son désaccord avec la réforme des retraites défendue par Édouard Philippe et ses ministres. Ses membres ont notamment coupé l'électricité dans certaines entreprises et basculé des foyers en heures creuses. Des actions qui, dans l'esprit, rappellent celles des Gilets jaunes sur les péages .

L'électricité, nouvelle arme de contestation

Beaucoup considèrent aujourd'hui que manifester dans des cortèges et dans les rues ne suffit plus, et que des actions de terrain peuvent avoir davantage de poids et d'impact sur la politique menée par le gouvernement.


Après le discours du Premier ministre devant le Conseil économique, social et environnemental (CESE) du mercredi 11 décembre, le Syndicat CGT lyonnais de l'Énergie a décidé, en assemblée générale, de passer des usagers en heures creuses, de bloquer des sites de travail en les plongeant dans le noir complet, de filtrer l'accès devant les centrales nucléaires, de baisser massivement la production pour fragiliser le réseau, de couper plusieurs préfectures et également des banques, ou de mettre en place des opérations péages gratuits.

En faisant de l'électricité une arme de contestation, l'appel du syndicat n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd, et plusieurs actions ont effectivement été répertoriées dans le pays.

Des actions un peu partout en France

Dans le Rhône, d'où est parti l'appel, les électriciens et les gaziers ont basculé 80 000 foyers en heures creuses, manifestant ainsi « leurs revendications de gagner l'inscription dans la Constitution que l'énergie n'est pas une marchandise, mais un bien de première nécessité, dont l'accès doit être garanti à toutes et tous ». Au départ, des coupures pures et simples d'électricité étaient évoquées.


Les électriciens et gaziers se disent « en lutte pour une autre répartition des richesses et pour une société, plus juste et plus solidaire ». Outre les réformes des retraites, les manifestants s'opposent au projet de réforme Hercule, qui vise à privatiser une partie de leur métier.

À Bordeaux, les manifestants sous la bannière CGT Énergie se sont organisés pour couper l'électricité ou le gaz de certaines entreprises, parmi lesquelles Cdiscount, Decathlon ou Lidl, et en ont profité pour rétablir le courant chez les plus précaires, qui n'en bénéficiaient plus à cause des impayés.


Du côté de l'Hérault, les salariés d'Enedis qui s'étaient déclarés en grève se sont introduits dans la centrale d'alimentation électrique pour également opérer la bascule en heures creuses, mais sur l'ensemble du réseau cette fois.

À Sauclières, dans l'Aveyron, les grévistes auraient provoqué une importante panne entraînant une coupure qui aurait privé 33 000 foyers d'électricité de courant. Plusieurs quartiers ainsi que le centre hospitalier ont alors été coupés d'électricité. Pour ce dernier, les générateurs de secours ont fort heureusement pu prendre le relais le temps que les choses reviennent à la normale. Perpignan et Salanque sont parmi les autres villes à avoir été impactées par les actions menées par la CGT Énergie.

Source : CGT Énergie
Modifié le 16/12/2019 à 09h28
134
34
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Clubic, fête ses deux ans d'indépendance, plein d'optimisme
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8
scroll top