Le Syndicat des énergies renouvelables appelle la France à avancer sur la chaleur et l'électrique

16 octobre 2019 à 12h15
3
parc éolien.jpg
© Pixabay

L'organisme souhaite que le pays, bien que dans une dynamique certaine des énergies renouvelables, accélère davantage sur les pans de la chaleur et des filières électriques, s'il tient à atteindre ses objectifs industriels et climatiques.

Mardi 15 octobre, le Syndicat des énergies renouvelables (SER) donnait une conférence de presse pour faire le point sur la dynamique des ENR en France. L'organisme a lancé un appel pour que soient respectés les objectifs fixés par la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV), qui vise notamment à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40 % entre 1990 et 2030. Le nouveau mix énergétique français, fixé par la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE), prévoit, lui, que 38 % de la chaleur consommée devra être d'origine renouvelable. Chaleur et électricité, deux enjeux majeurs.

Le SER veut libérer le potentiel d'énergies comme la géothermie, sous-exploitée

Pour Jean-Louis Bal, Président du SER, « il y a une réelle dynamique dans notre secteur. Des verrous ont été levés, notamment dans l'éolien. Mais il faut l'amplifier si on veut tenir les objectifs » donnés dans le cadre de la feuille de route énergétique de la France. L'organisme prodigue ainsi ses recommandations pour accélérer l'adoption des énergies renouvelables.


Concernant la chaleur, celle-ci représente une grande part des émissions de gaz à effet de serre du pays, ce qui, pour le Syndicat, doit pousser à « libérer le potentiel des énergies sous-exploitées », comme la géothermie, qui ne couvrait que 0,3 % de la consommation finale de chaleur fin 2018 pour la géothermie de surface, et 0,6 % pour la géothermie profonde.

La filière électrique doit accélérer, en promouvant le solaire photovoltaïque et l'éolien

Le SER milite aussi pour le maintien temporaire du crédit d'impôt pour la transition énergétique et la reprise de la progression de la taxe carbone, qui pourront inciter les entreprises à consentir à des investissements dans la chaleur renouvelable, alors qu'ils furent freinés par le mouvement des Gilets Jaunes.


S'agissant de la filière électrique, les énergies renouvelables que sont l'hydraulique, l'éolien, le solaire et les bioénergies, ont couvert 21 % de la consommation française entre juillet 2018 et juin 2019. Une part croissante d'une année à l'autre mais qui est appelée à grossir davantage.

Le Syndicat compte notamment sur le développement du solaire photovoltaïque, et appelle à rapidement publier la Programmation pluriannuelle de l'énergie pour confirmer les annonces faites sur l'éolien en mer en juin dernier, avec des objectifs fixés à 1 GW par an entre 2020 et 2024.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Popoulo
T’être que les GJ avaient rien à braire de leurs délires d’écolos à 2 balles. Bref.<br /> Objectif 1GW / an. Pour ?<br /> La France consomme +470TWh/an (2018), ce 1GW est… ridicule parce que la production globale est déjà de 549TWh. Sachant qu’on exporte chez nos voisins mais aussi qu’on… importe (!). Business ou mauvaise gestion ? Dur à dire. La France a exporté 86TWh pour 26TWh d’import donc un échange transfrontalier de 60TWh.<br /> A savoir aussi que la production via le nucléaire pour 2018 est de +3.7%, représentant 393TWh des 549 produits (+70% de la production). L’hydraulique représente env. 12%, l’éolien 5%, solaire et bioenergies 2% env., thermique fossile 7% et des poussières.<br /> Promouvoir solaire et éolien… peine perdue. Certains disaient y a un mois qu’on allait se passer du nucléaire blablabla avec le solaire et l’éolien. lol quoi…<br /> Le projet Astrid était peut-être la clef d’énergie en continue tout en recyclant les matières des centrales actuelles. Mais non. Projet enterré. Comme les futurs ex-combustibles de centrales nucléaires actuelles. Pourtant, c’était LE projet à mener à terme. Mais bon, les politiques n’ont à priori pas voulu suivre etc… c’est bien plus sympa de foutre des moulins à vents et des panneaux partout, qui servent à keudale sachant qu’ils ne pourront pas produire autant.<br /> Et comme annoncé dans un précédent post, à combien montera la consommation annuelle avec tout le futur parc auto électrique, vélos etc… ? Et lorsque les centrales seront démantelées, faudra en planter des moulins à vent pour satisfaire la demande.<br /> Mais… tout ce qui est rare est cher dit-on. Certains affirment que leur VE leur coûte 7-10 balles par “plein”. On en rediscutera dans quelques années, d’accord ?
chaton51
preparez vous a pedaler… si il ne fallait compter que sur l’eolien … mdr
televore
il n’y a que les imbéciles qui pensent encore que seul l’éolien serait utilisé pour produire l’électricité… on peut passer au 100% électricité renouvelable en France en utilisant TOUTES les énergies renouvelables, l’étude de l’ADEME le prouve: https://www.ademe.fr/mix-electrique-100-renouvelable-analyses-optimisations
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Sony va proposer 1 000 titres dans un nouveau format audio à 360 degrés
Enceinte portable Xiaomi à 26,48€ au lieu de 30.30€
On en sait plus sur les laptops RedmiBook équipés de puces AMD Ryzen
Le P.-D.G. de Boeing rétrogradé dans la hiérarchie par son conseil d’administration
Twitter va (un peu) plus contrôler les tweets des leaders politiques
Mozilla tente de responsabiliser YouTube sur la transparence des suggestions de contenus
Les contrôleurs SNCF seront désormais équipés de smartphones Crosscall
🔥 Le disque dur externe Western Digital elements portable - 4To à moins de 100€
Beats Solo Pro : un nouveau casque avec réduction active du bruit et mode Transparence
Haut de page