Le gouvernement américain se méfie des drones civils chinois, par peur de l'espionnage

13 janvier 2020 à 17h00
0
drone

Le département de l'Intérieur des États-Unis serait sur le point de mettre fin à un programme de drones civils, utilisés sur le territoire à l'heure actuelle. Raison de cette volte-face : l'origine chinoise des engins, qui impliquerait un risque d'espionnage, selon le gouvernement américain.

Nouvelle manifestation de la défiance des États-Unis envers la Chine. Après les smartphones Huawei, les logiciels d'intelligence artificielle, ou encore l'application TikTok, c'est au tour des drones de se trouver dans le viseur du gouvernement Trump.

1 000 drones retirés

En effet, d'après des informations rapportées par le Financial Times, le département de l'Intérieur du pays envisage sérieusement de suspendre son programme de drones civils. La décision concernerait environ 1 000 engins volants, qui présenteraient le « défaut » d'être fabriqués en Chine, au moins partiellement. Une raison suffisante pour l'administration du pays de les percevoir comme de potentiels espions à la solde de Pékin, et donc comme des menaces pour la sécurité de l'État.


Jusqu'à présent, les drones étaient utilisés pour diverses tâches sur le territoire américain : cartographie, secours, aide aux pompiers, etc. Il y a un peu plus d'un an, c'est la police new-yorkaise qui avait annoncé s'adjoindre les services de centaines de robots volants, pour quelques situations bien définies.

Une décision temporaire ?

Pour l'heure, on ne sait pas si la décision du département de l'Intérieur, qui n'a pas encore commenté l'information, est définitive. Les drones seraient prochainement mis hors service, mais continueraient à être utilisés dans certains cas, comme pour la lutte contre les incendies ou la formation.


Quoi qu'il en soit, il pourrait s'agir d'un nouveau coup dur pour les fabricants chinois, qui avaient déjà vu leurs engins bannis de l'armée américaine. En première ligne de ces industriels, on retrouve bien sûr DJI, leader mondial des drones de loisir (et qui équipe notamment la police de New York). Le constructeur a affirmé attendre d'en savoir davantage sur la nouvelle politique du gouvernement américain avant de se prononcer. Il a néanmoins rappelé qu'il n'existait pas de preuve tangible d'espionnage par ses drones et exhorté « les décideurs politiques et les industriels à se réunir pour créer des normes claires », susceptibles de rassurer les États du monde entier.

Source : Reuters
Modifié le 13/01/2020 à 17h08
6
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
La baisse de prix sur les cartes graphiques Nvidia GeForce RTX 2060 est officielle !
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian
Découvrez en vidéo le face-à-face Drako GTE vs Tesla Model S P100D

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top