Ukraine : DJI stoppe la vente de drones, de peur qu'ils soient utilisés pour les combats

27 avril 2022 à 12h45
8
DJI Mavic 3 - 01 © DJI
© DJI

L'entreprise de drones chinoise DJI a cessé temporairement ses activités et la vente de ses produits en Russie et en Ukraine après avoir été alpaguée sur Twitter par Mykhailo Fedorov, le ministre ukrainien de la Transformation numérique.

La marque est accusée de laisser l'armée russe utiliser ses drones dans un but purement militaire, entraînant la mort de dizaines de personnes.

Des accusations embêtantes

Le ministre ukrainien de la Transformation numérique Mykhailo Fedorov avait publié, mi-mars dernier, une lettre ouverte sur Twitter pour accuser la Russie d'utiliser des drones de la marque chinoise DJI pour aider à la navigation de leurs missiles dans la guerre. Selon le ministre, les frappes de ces engins ont entraîné la mort d'une centaine d'enfants sur le territoire depuis le début du conflit.

De son côté, MediaMarkt, une chaîne allemande de magasins de produits électroniques, a retiré les drones DJI de ses étals. Elle l'a fait après avoir reçu des informations qui indiquaient que la Russie utilise des produits et des données du constructeur de drones pour ses activités militaires en Ukraine.

La marque chinoise a démenti les allégations de MediaMarkt, mais a tout de même cessé ses activités. Il s'agit de la première marque chinoise à arriver à cette extrémité. Elle tempère toutefois en disant dans un communiqué qu'il s'agit plus de valeurs que d'opérer une véritable opération politique en prenant un quelconque parti dans cette guerre : « DJI abhorre toute utilisation de ses drones pour faire du mal. »

Une régulation difficile à mettre en place

DJI insiste sur le fait que l'entreprise ne vend pas ses produits pour un usage militaire. Elle rappelle également le bien qu'ils ont pu apporter dans le monde depuis sa création : aide à la préservation de la biodiversité, observation des animaux en danger, et même utilisation pour sauver des vies.

Rappelons que, même si les drones ont pour but affiché d'innover et de développer, entre autres missions, des moyens de défense et d'étude de l'environnement, ceux-ci sont parfois utilisés dans le monde pour un tout autre usage. Par exemple, le cartel de Jalisco Nouvelle Génération au Mexique utilise des drones vendus dans le commerce pour larguer des explosifs sur les forces de l'ordre et les milices locales.

Réguler leur utilisation dans le monde est un challenge à la limite de l'impossible, et stopper les ventes de tels produits sur un territoire est déjà un début.

Source : Engadget

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
9
Nymoi
On ne sait jamais ce que les gens peuvent faire avec quelque chose qui se vend… avec un lacet de chaussures on peut faire beaucoup plus que nouer ses godasses, par exemple.
kromignon
On l’a bien vu dans les années 80 tout ce qu’il est possible de faire avec un simple trombone…<br /> MacGuyver Power Inside
gothax
Nymoi si tu as deux pieds alors tu es un double assassin en puissance !!! <br /> Sinon il faudrait que les allemands se calment et redeviennent plus humbles mon grand père n a pas été torturé par un russe.
kiwi5
une connaissance qui etait dans les marines disaient qu’avant c’etait eux qui allaient guider les trucs comme les A10, maintenant en effet ils utilisent les drones de preference (ptete pas des dji dans l’armee americaine)
zalphab
@gothax j’ai une copine qui tue un homme avec un seul doigt…
Popoulo
@zalphab : donc faut interdire les doigts !
KlingonBrain
Sinon il faudrait que les allemands se calment et redeviennent plus humbles mon grand père n a pas été torturé par un russe.<br /> D’un autre côté :<br /> Quasiment aucun des allemands d’aujourd’hui n’a participé à la seconde guerre mondiale (il faut avoir + de 95 ans, être né avant 1927). Au nom de quoi serait t’on responsable des bêtises de ses parents ou grand parents ?<br /> Les allemands ont affronté les démons de leur histoire, leur culpabilité d’avoir commis des atrocités et ont travaillé pour devenir meilleurs. L’Allemagne d’aujourd’hui n’est plus celle du IIIeme Reich.<br /> Ce n’est hélas pas le cas de la Russie, car les systèmes socialistes ont la mauvais habitude de vouloir contrôler complètement la pensée de leur peuple par la propagande, de réécrire l’histoire en gommant tout ce qui dérange la fierté nationale, empêchant ainsi la rédemption, le progrès et l’évolution de l’idéologie. Ce qui frappe, c’est que la Russie d’aujourd’hui montre quasiment les même travers que l’URSS des années 60.
Hellvtic
Je comprend parfaitement le problème, vous parlez des mains, des marteaux, de tout ce qui peut tuer, et nous avons des mesures de défense contre ces moyens (garde du corps, auto-defense…) mais là c’est la légalisation de la vente d’arme à feux qui est directement visé.<br /> Aujourd’hui j’ai la possibilité d’utiliser un drone pour une somme modique afin de supprimer une vie sans prendre de risque. Je peux acheter à la fnac un parrot disco, vitesse de pointe de 80 km/h, portée de 2 km avec une autonomie de 45 min. et le modifier en drone suicide, honnêtement n’importe quel service de protection s’inquièterait. C’est limite de la science fiction. Alors on fait quoi ? on vend les drones dans des armureries ? La question doit se poser de toute façon. Souvenez vous du drone qui a atterrit au pied de Merkel. S’il avait explosé ca aurait beaucoup moins fait marrer
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Sony lance les LinkBuds S, des WF-1000Xm4 simplifiés mais next-gen... et brouille encore les pistes
On connaît le prix des Google Pixel Buds Pro en France... et c'est une bonne surprise !
Après sa
Turtle Beach dévoile une oreillette-micro gamer pour smartphone et ordinateur
Cette barre de son Sony voit son prix diminuer de plus de 100€ !
Sony WH-1000Xm5 : le roi des casques nomades révolutionne enfin son design et perfectionne sa technologie
Officiellement abandonnés par Apple, les iPod sont déjà en rupture de stock
Workspace, Google Assistant, Android 13, Pixel 6A, Pixel Buds Pro : ce qu'il faut retenir de la Google I/O 2022
Pixel Buds Pro : Google annonce ses nouveaux écouteurs sans-fil à réduction de bruit active
Sonos Ray : la promesse d'un son maxi au prix et au format mini
Haut de page