Free : après sa condamnation en octobre pour clauses abusives, les abonnés Freebox informés

Alexandre Boero Contributeur
03 janvier 2019 à 12h00
0
freebox server

Condamné en octobre dernier pour avoir fait figurer des clauses abusives sur ses fiches tarifaires et ses conditions générales de vente Freebox durant plusieurs années, Free s'est décidé à communiquer auprès de ses abonnés.

Le 12 octobre dernier, un arrêt d'appel avait confirmé un jugement rendu par le tribunal de grande instance de Paris, le 23 février 2016. Celui-ci avait condamné l'opérateur Free à communiquer auprès de ses abonnés sur de nombreuses clauses présentes dans différentes CGV (Conditions générales de vente) et brochures tarifaires, considérées comme abusives. Les dispositions incriminées furent insérées dans les offres Freebox de 2011 à 2015.

Un e-mail d'information sur ses manquements passés


Mercredi 2 janvier 2019, les abonnés Freebox concernés ont ainsi reçu un courriel provenant de l'opérateur de Xavier Niel, qui a donc respecté l'injonction judiciaire en informant ces derniers sur les manquements constatés.

Parmi les clauses abusives, la justice reprochait à Free d'avoir contrait le consommateur à exécuter son obligation de paiement mensuel d'une facture alors que l'opérateur n'exécutait pas correctement son obligation de fourniture de service. L'opérateur s'est aussi vu reprocher de ne pas avoir fait figurer des clauses dans les contrats papiers signés par les abonnés, ou d'avoir communiqué à des entreprises tierces des données personnelles des utilisateurs, qui l'ignoraient totalement.

Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

La Tesla Model 3 perd les faveurs de l'Europe, qui lui préfère la future Renault ZOE 2
Netflix augmente ses tarifs en France dès aujourd'hui
Bill Gates considère que
Un outil destiné aux forces de l'ordre capable de déverrouiller quasiment tous les smartphones
Le Bitcoin continue sa course folle et dépasse les 10 000$
Sommet européen des 20 et 21 juin : objectif zéro émission de gaz à effet de serre d'ici 2050 ?
Une pétition demande à Netflix de déprogrammer Good Omens... une série produite par Amazon
Le Raspberry Pi 4 est là : trois configurations jusqu'à 4 Go de RAM (et un kit desktop)
La mémoire informatique universelle pourrait révolutionner la consommation des data centers
AMD : le Ryzen 7 3800X mettrait à mal les Core i9-9900K d'Intel sur GeekBench
scroll top