Baromètre nPerf : SFR et Bouygues en position de force

Par
Le 21 novembre 2017
 0
Quel opérateur offre les meilleurs débits ? Lesquels font des progrès, lesquels laissent stagner leurs performances ? Le Baromètre nPerf pour le troisième trimestre 2017 vient de sortir, et il est riche d'enseignements.

Haut débit : SFR toujours en tête


Pour établir la dernière édition de son baromètre trimestriel, le service de mesure de débits Internet nPerf a comptabilisé les résultats de 2.242.615 tests, effectués du 1er juillet 2017 au 30 septembre 2017, dont 1.269.544 sur le haut débit et 724.454 sur le très haut débit.

Au troisième trimestre 2017, SFR conserve sa position de leader avec un débit descendant de 8,19 Mo/s, mais voit ses performances se dégrader (-3,42 % par rapport au trimestre précédent). Le reste du palmarès reste inchangé : Bouygues arrive deuxième, Free troisième et Orange quatrième. Si les débits de Bouygues s'améliorent légèrement (+2,97 %), ceux de Free et d'Orange reculent (-0,14 % et -5,20 % respectivement).

Le baromètre nPerf consacre un commentaire détaillé à Orange. La faiblesse de ses débits tient au fait que l'opérateur historique utilise un système de paliers de débits appliqués selon l'affaiblissement théorique de la ligne. Ainsi, même lorsque la ligne n'est pas surchargée, un client peut se retrouver avec des débits de 1, 2 ou 8 Mo/s, alors qu'un opérateur concurrent adaptera le débit automatiquement en fonction de la situation réelle à l'instant T. Toujours à cause de son système de paliers, lorsqu'un client souhaite bénéficier de la TV Orange, il peut se retrouver relégué au palier inférieur et voir ainsi son débit Internet limité, alors même qu'il n'est pas en train de regarder la TV. Enfin, Orange est souvent le seul opérateur à desservir des zones très éloignées avec peu de débit, ce qui explique ces moyennes peu élevées.

Sur le débit montant, la palme d'or appartient à Free (0,61 Mo/s). Viennent ensuite Orange (0,53 Mo/s), Bouygues (0,50 Mo/s) et SFR (0.49 Mo/s). La situation des différents opérateurs a à peine évolué depuis le premier trimestre 2016 sur ce critère. Mais en débit montant, c'est aussi le temps de réponse (latence) qui compte. Il s'agit du temps nécessaire à un paquet de données pour quitter votre ordinateur et atteindre le serveur, en quelque sort le "temps de réaction". Et là, tous les opérateurs ont vu leurs performances décliner. À l'exception du cas de SFR, il s'agit donc du deuxième trimestre consécutif de détérioration.

08771278-photo-r-sultat-du-barom-tre-nperf-pour-le-3e-trimestre-2017.jpg


Très haut débit : Bouygues et Free devancent Orange


Sur le très haut débit, Bouygues Telecom maintient à peu près son débit descendant THD du deuxième trimestre, avec une très légère baisse (-0,38 %) et se classe toujours premier, avec 124,75 Mo/s. Ses concurrents directs reculent plus nettement (Free -2,80 % et Orange -4,01 %), tandis que SFR, bien que dernier du palmarès, continue sa progression (+1,73 %, soit 106,73 Mo/s). Orange, qui arrivait en tête sur le très haut débit au premier trimestre 2017, se retrouve donc troisième aujourd'hui.

Bonne nouvelle toutefois : l'écart n'a jamais été aussi faible entre le meilleur et le moins bon débit descendant THD proposés : 18,02 Mo/s. Pour rappel, il était de 61,32 Mo/s au premier trimestre 2016.

Sur le débit ascendant, la première place appartient à Orange, avec 66,97 Mo/s. Il est suivi, avec un écart important, de Bouygues (58,07 Mo/s), Free (53,63 Mo/s) et SFR (31,75 Mo/s).

Voir aussi :


Et n'oubliez pas le Black Friday :
Suivez nos promos mises à jour en temps réel !

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top