Test JBL Quantum 100 : un casque-micro sympa et bon marché

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
24 novembre 2020 à 12h08
0

À mille lieues du Quantum One que nous testions lors de la dernière rentrée de septembre, nous posons nos oreilles contre les coussinets du Quantum 100, le petit frère d’entrée de gamme. Alors, un casque gamer JBL à moins de 40 euros, est-ce que ça vaut quelque chose ?

JBL Quantum 100
  • Petit prix
  • Captation micro efficace
  • Rendu des médiums
  • Bien stable sur le crâne
  • Facile à ranger/transporter
  • PC/Mac, consoles, mobiles...
  • Aigus nettement en retrait
  • Oreillettes relativement petites
  • Faible isolation phonique
  • Contrôles limités

Si les puristes trouveront forcément matière à critiquer certains des produits proposés par JBL, la marque californienne fondée il y a 70 ans de cela, fait assurément partie des plus connues dans le monde de l’audio. Elle dispose à l’heure actuelle de deux branches selon qu’elle vise les professionnels (JBL Pro) ou le grand public (JBL Consumer). C’est bien sûr ce second département qui est à l’origine de notre Quantum 100 et de la gamme Quantum en général.

Fiche technique du JBL Quantum 100

Compact et léger, bon marché sans trop de sacrifice, le Quantum 100 est un modèle que la marque destine aux joueurs désireux de profiter « d’un son clair sans se ruiner » comme elle se plaît à nous le rappeler. Notez bien qu’il s’agit du Petit Poucet de la gamme Quantum dont nous testions le modèle « super luxe » il y a deux mois. Entre ces deux extrêmes, il y a de quoi satisfaire toutes les bourses, toutes les envies depuis le Quantum 200 jusqu’au Quantum 800 en passant par les 300, 400 et 600.

Le JBL Quantum 100, c’est :

  • Transducteur : Haut-parleurs dynamiques de 40 mm
  • Impédance : 32 ohms
  • Réponse en fréquence : 20 Hz – 20 kHz
  • Microphone : Oui, unidirectionnel et flexible sur perche détachable
  • Réponse en fréquence du micro : 100 Hz – 10 KHz
  • Connexion : Filaire, câble 3,5 mm de 1,2 mètre
  • Spatialisation : Non
  • Logiciel : Non
  • Poids : 211 grammes
  • Prix et disponibilité : disponible, à 39,95 €

Des haut-parleurs de « seulement » 40 millimètres de diamètre, une réponse en fréquence qui ne va pas au-delà des 20 kHz et aucune option de spatialisation du son ? Le doute n’est guère permis, JBL a opté pour des fonctionnalités en retrait afin de proposer un produit à prix plancher. Remarquez, si la qualité de rendu et de captation sont au rendez-vous, on ne va pas se plaindre.

JBL Quantum 100 © Nerces
© Nerces pour Clubic

Design et confort

À n’en pas douter, les premières économies pour réduire le tarif de son casque-micro, JBL les a faites sur la structure de son produit. Alors que le constructeur a l'habitude de proposer une armature métallique pour assurer une certaine stabilité à ses casques-micro, il verse là dans le « tout plastique ». Il ressort un côté fragile, presque frêle de l'ensemble, mais de nos essais sur une dizaine de jours, le Quantum 100 ne paraît pas si délicat à condition d'éviter de le tordre dans tous les sens.

Un conseil qui vaut en particulier pour l'arceau central qui est le premier à faire les frais de la disparition de l'architecture métallique. Ainsi, au sortir du carton, on se demande immédiatement si l'ensemble n'est pas trop souple. Il est vrai que le casque s'écarte sans qu'il soit nécessaire de forcer, mais une fois posé sur la tête, il offre un maintien efficace et a le bon goût de ne pas presser le visage. Dans la foulée, nous avons la bonne surprise de voir que les oreillettes sont montées sur des charnières rotatives d'une certaine amplitude : on peut les tourner sur 90° afin de ranger le casque et cela permet d'ajuster un peu les choses.

JBL Quantum 100 © Nerces
Simplicité oblige, pas de LED pour le logo JBL © Nerces pour Clubic

Hélas, cet ajustement est limité car la rotation ne se fait que dans un sens. De plus, les plus grandes oreilles seront passablement gênées par le faible diamètre de ces écouteurs : les coussinets viennent immanquablement reposer sur le bord des pavillons et la sensation n’est pas agréable. Les petites et moyennes n’auront pas ce problème et seront même ravies de disposer d’un casque moins encombrant que de coutume : il occupe moins de place sur le visage, on a plus l’impression de « respirer » et au moment de le ranger, c’est évidemment plus simple.

JBL Quantum 100 © Nerces
L'isolation phonique procurée par les oreillettes est un peu faible © Nerces pour Clubic

Mention honorable également pour les mousses de ces oreillettes. Elles auraient bien sûr pu être plus épaisses et moelleuses, mais le résultat est très correct et, l’un dans l’autre, le Quantum 100 est un casque au confort tout à fait conforme à ce que l’on peut attendre d’un modèle à moins de 40 euros. Soulignons par contre la pauvreté du bundle : à côté du casque, on ne trouve que quelques notices et la perche avec son microphone. Forcément, les fonctionnalités et la polyvalence – toute relative – du casque s’en ressentent.

Officiellement, il s’agit d’un modèle que l’on peut utiliser partout : Mac / Windows, PlayStation / Switch / Xbox ou mobile. En pratique, l’unique prise jack 3,5 millimètres fait le job, mais on manque d’accessoires. Aucune télécommande par exemple pour aller avec l’usage mobile. Pas non plus de câble USB pour le PC ou d’adaptateur jack pour exploiter les entrée micro / sortie casque de nos machines. Enfin, sur l’oreillette gauche, les contrôles sont limités : un bouton sourdine pour le micro et une molette de volume sans le moindre cran. JBL aurait pu faire un effort.

JBL Quantum 100 © Nerces
Dommage que la molette de volume ne soit pas crantée © Nerces pour Clubic

Restitution audio et qualité de captation

Dès lors que l’on est habitué à du matériel haut de gamme, il faut un petit temps pour accepter les sacrifices consentis par JBL sur le Quantum 100. En premier lieu, impossible de ne pas remarquer le manque d’homogénéité général du rendu audio. On note certains déséquilibres sur tout le spectre, mais ça n’a rien d’étonnant compte tenu de son tarif et nous préférons nous focaliser d’abord sur ses qualités. Ainsi, notons que le traitement réservé aux médiums est intéressant, en particulier dès lors que l’on mentionne les voix dans un jeu ou les dialogues dans un film.

Nous n'hésiterons pas à parler de prépondérance des médiums et cela peut surprendre alors que tant de casques - surtout gaming - misent sur le rendu des basses. À ce niveau, le Quantum 100 est honnête sans plus. Les graves apportent bien un peu de vigueur pour une sonorisation ludique, en particulier dans les jeux d'action, mais ils manquent de précision, de « rondeur ». Nous serons toutefois plus sévères encore avec le sort réservé aux aigus. Sans aucun doute le gros point faible de ce modèle.

JBL Quantum 100 © Nerces
Un micro très réussi, même s'il ne paie pas de mine © Nerces pour Clubic

En premier lieu, c’est leur très grande hétérogénéité qui perturbe avec, notamment, un creux particulièrement prononcé au niveau des 5 kHz. Les bas-aigus sont plus intéressants, mais les choses se gâtent ensuite très rapidement autour des 8-10 kHz. Pour ne rien arranger les fréquences les plus élevées sont accompagnées d’un côté perçant, strident même, qui - vous pouvez l'imaginer - est désagréable. Autre point regrettable, l'isolation phonique du Quantum 100 est discutable… plus encore, nous l’avons dit, si vous avez de grandes oreilles car les écouteurs reposent sur vos pavillons.

Call of Duty Black Ops Cold War Satellite © © Activison
Call of Duty Black Ops Cold War © Activision

Heureusement, le Quantum 100 a pour lui une belle image stéréophonique qui ne remplace pas une spatialisation 5.1 / 7.1 réussie, mais permet une bonne localisation des effets. De plus, et c’est particulièrement important pour un casque gaming, la captation du microphone est étonnante. JBL adopte ici un microphone sur perche flexible et détachable. Il est pratique et produit une voix précise, très nette. Vos partenaires de jeu n’auront aucun reproche à faire à votre installation et la distorsion est pratiquement absente des enregistrements produits. Une vraie bonne surprise à ce niveau de prix.

Terminons cet article par un rapide, un très rapide commentaire afin de répondre à la question que se posent forcément tous les habitués de JBL : non, le Quantum 100 n’est pas reconnu par Quantum Engine, l’application maison du constructeur. La simplicité et le petit prix du Quantum 100 trouvent ici leur limite et l'environnement logiciel sera conditionné par l'appareil sur lequel vous choisirez de le connecter, forcément moins riche sur PlayStation ou Xbox que sur PC par exemple.

JBL Quantum 100 © JBL
© JBL

JBL Quantum One : l'avis de Clubic

Léger et compact, le JBL Quantum 100 est un honnête produit d’entrée de gamme. On ne s’extasiera pas devant sa qualité de restitution audio et on lui reprochera par exemple un traitement des aigus en net retrait.

On regrettera aussi que les oreillettes, un peu petites, puissent venir se poser sur le pavillon des plus grandes oreilles plutôt que de les englober réellement. L’isolation phonique déjà critiquable en prend évidemment pour son grade et le confort s’en ressent.

Pour autant, il ne faut pas noircir le tableau et le rendu des basses est très correct. De leur côté les médiums sont agréables, homogènes et bien présents alors que la captation est une très bonne surprise. À moins de 40 euros, il remplit le contrat : on ne lui en demandait pas plus.

JBL Quantum 100

6

À moins de 40 euros, le Quantum 100 est un casque-micro gaming sans prétention, mais qui fait le job. La qualité de restitution souffre d'une certaine hétérogénéïté avec toutefois un rendu très agréable des médiums (voix, dialogues….) et une surprenante qualité de captation micro.

Les plus

  • Petit prix
  • Captation micro efficace
  • Rendu des médiums
  • Bien stable sur le crâne
  • Facile à ranger/transporter
  • PC/Mac, consoles, mobiles...

Les moins

  • Aigus nettement en retrait
  • Oreillettes relativement petites
  • Faible isolation phonique
  • Contrôles limités
Modifié le 24/12/2020 à 13h27
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

Ear (1) : l'application des futurs écouteurs de Nothing est disponible sur le Play Store
Shure présente son kit tout-en-un MV7, pensé pour le podcast et le streaming
OnePlus dévoile ses Buds Pro, des écouteurs avec ANC et support du son 3D à moins de 150€
Sony présente les ensembles premium HT-A9 et HT-A7000, tout pour un son 3D dans le salon
LG dévoile Eclair, la barre de son Dolby Atmos la plus compacte du marché
Un nouveau casque QC45 par Bose ? C'est ce que confirme cette certification de la FCC
OnePlus dévoilera ses Buds Pro en même temps que le Nord 2, le 22 juillet
Yamaha TW-E3B : des intras à emmener partout grâce à leur format ultra compact
Yamaha YH-L700A : un casque pour profiter de vos musiques 3D et bien plus encore
Des drones et du machine learning pour trouver les impacts de météorites encore inconnus
Haut de page