NVIDIA pris de vitesse : des bidouilleurs de l’extrême créent une RTX 2080 Ti SUPER

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
28 novembre 2019 à 11h53
0
RTX 2080 Ti

Il y a encore quelques mois, alors que le lancement des GeForce RTX SUPER débutait, NVIDIA insistait : pas de RTX 2080 TI SUPER à l'horizon. En cette fin d'année 2019, la rumeur annonce pourtant avec une certaine insistance l'arrivée d'une version survitaminée de la puce haut de gamme des verts. Elle arrivera trop tard !

Une équipe d'overcloking brésilienne opérant pour la chaîne YouTube de TecLab, vient de devancer NVIDIA en créant la première RTX 2080 Ti SUPER du monde. Les ingrédients nécessaires ? Deux RTX 2080 SUPER, une RTX 2080 Ti « classique », une bonne dose d'huile de coude et un soupçon de magie noire, nécessaire à ce genre d'entreprise.

P6Uorf6QWpPT8y75isdaEf-650-80.jpg
© TecLab / Tom's Hardware US

Deux RTX 2080 SUPER de chez Galax sacrifiées pour les besoins de la science

L'astuce de l'équipe de TecLab, car il y en a une, était de greffer sur un circuit de RTX 2080 Ti la mémoire ultra rapide ajoutée par NVIDIA sur la RTX 2080 SUPER. La RTX 2080 Ti embarque en effet 11 Go de mémoire GDDR6 cadencée à 1 750 MHz, disposés sur la carte au travers de 11 puces mémoire distinctes. La RTX 2080 SUPER, elle, embarque seulement huit puces mémoire (pour un total de 8 Go de GDDR6), mais cadencées cette fois à 2 000 MHz théoriques (1 937 MHz dans les faits). Sa mémoire est donc 10,7 % plus rapide que celle de la RTX 2080 Ti, lancée l'année dernière.

Sacrifier une seconde RTX 2080 SUPER était toutefois indispensable pour récupérer les 3 Go de GDDR6 manquant pour une transplantation réussie sur la RTX 2080 Ti. Montant total de l'opération : 3 400 dollars rien qu'en cartes graphiques, heureusement (et généreusement) fournies par Galax.

Une greffe complexe mais réussie

Le plus impressionnant reste à venir. Ajouter à la RTX 2080 Ti les 11 Go de GDDR6 ultra rapide glanés sur les deux RTX 2080 SUPER a impliqué l'extraction une à une des 11 puces, avant de les ressouder avec soin sur les emplacements GDDR6 libérés sur le PCB de la RTX 2080 Ti.

e9Zao67JDRDUyfpuhDC3UQ-650-80.jpg
© TecLab / Tom's Hardware US

La suite s'est toutefois avérée plus simple que prévu. Le vBIOS de la RTX 2080 Ti a reconnu instantanément la nouvelle mémoire, et l'a cadencée automatiquement à 1 750 MHz, la fréquence par défaut fixée par NVIDIA. Un rapide overclocking aura finalement permis de pousser les 11 Go de GDDR6 à un seuil de 2 150 MHz, soit 22,9 % de plus que la fréquence d'une RTX 2080 Ti classique. À la fin de l'opération, aucune modification du BIOS n'aura été nécessaire pour faire démarrer cette RTX 2080 Ti SUPER « artisanale ». Cette dernière fonctionne à priori comme un charme.

pLtiswJCSp8K3pUNXqxpuc-650-80.jpg
© TecLab / Tom's Hardware US

Comme le précise Tom's Hardware US, l'équipe n'a malheureusement pas jugé bon de pousser les tests plus loin pour voir ce que cette carte bricolée a dans le ventre. Un essai sur le benchmark Superposition a toutefois été mené à bien, avec 11 460 points récoltés par la puce (sur le preset 1080p Extrem). Une RTX 2080 Ti classique y récolte habituellement entre 8 600 à 9 200 points.



Source : Tom's Hardware
Modifié le 28/11/2019 à 11h53
8
8
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top