Ray tracing : Crytek présente une démo fonctionnelle sur une RX Vega 56

Nathan Le Gohlisse Contributeur
19 mars 2019 à 16h14
0


Annoncée officiellement il y a quelques heures, l'arrivée du Ray-Tracing sur les GPU Nvidia ne disposant par des RT-Cores (GTX série 10, entre autres) fait office de petit tremblement de terre dans la communication de la firme au caméléon. Le studio teuton Crytek, auquel on doit l'éminent CRYENGINE 5, avait pourtant publié dès la fin de semaine dernière une démo fonctionnelle présentant le Ray-Tracing sur... une RX Vega 56 de chez AMD. Preuve s'il en fallait qu'il est possible de générer des reflets affriolants sans ces fameux RT-Cores.

Ce sera probablement la nouvelle de la semaine pour les mordus de GPUs. Nvidia permet à ses cartes de génération précédente d'accéder aux joies du Ray-Tracing... à leurs risques et périls. Dépourvues de RT-Cores (les coeurs dédiés à la gestion de ce rendu, intégrés aux GeForce RTX), ces dernières ne proposeront pas une expérience optimale en la matière, prévient Nvidia. Une situation que partagent dans une moindre mesure les dernières puces d'AMD, comme la RX Vega 56, employée par Crytek pour sa démo technique « Neon Noir ».

Le Ray-Tracing sur RX Vega : une expérience possible, mais un peu moins impressionnante que sous GeForce RTX


Comme le note Tom's Hardware, l'implémentation du Ray-Tracing présentée ici par Crytek paraît un peu moins réussie que ce que l'on trouve sur certains jeux spécialement optimisés pour les GeForce RTX. Avec cette implémentation du Ray-Tracing sur le CRYENGINE, l'objectif du studio allemand est toutefois de permettre ce mode de rendu à la fois sur les GeForce pourvues de puces Turing... mais aussi sur les GPUs AMD Vega. Une pluralité qui nuit légèrement au résultat final.

Crytek indique malgré tout que le type de Ray-Tracing employé pour sa démo technique est conçu pour tirer parti de DX 12 et de l'API Vulkan. Pour faire simple, les puces de génération Turing et Vega supporteront correctement le mode de rendu employé par Crytek, tandis que les puces Pascal (et les modèles de GPUs Nvidia plus anciens) seront à la traîne. Et pour cause, leur gestion de DX12 et de Vulkan n'est pas aussi perfectionnée.

Crytek donnera vraisemblablement plus de détails durant la présente GDC 2019


Notons que DX12 est supporté chez AMD depuis les Radeon série 7000. Les détenteurs de Radeon RX 500, par exemple, pourront donc s'essayer au Ray-Tracing pensé par Crytek, du moins sur le papier. Par ailleurs, ce type d'implémentation pourrait permettre aux propriétaires de GeForce RTX de profiter d'un rendu Ray-Tracing convaincant et moins gourmand que d'ordinaire.

Une inconnue demeure toutefois : on ne sait pas dans quelles conditions précises Crytek a enregistré sa démo technique. Nul doute que le studio donnera plus de détails à ce propos, et à propos de l'implémentation du Ray-Tracing sous CRYENGINE, lors de cette édition de la GDC (Game Developers Conference). Pour rappel, cette dernière a ouvert ses portes hier.
1 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Une étude montre que les cyclistes
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
Nos théories sur l'évolution de l'Univers remises en question par 39 galaxies

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top