Le Salvador veut construire la première "ville Bitcoin", alimentée en énergie par un volcan

24 novembre 2021 à 11h30
11
Bitcoin El Salvador
mundissima / Shutterstock.com

Le Salvador ne se contente pas d’avoir fait du Bitcoin l’une de ses monnaies nationales : son président, Nayib Bukele, ambitionne de construire la toute première « Bitcoin City » au monde, alimentée par l’énergie géothermique des volcans.

Le projet peut sembler démagogique ou ambitieux selon l’observateur, mais tout laisse penser qu’une ville entièrement dédiée au Bitcoin devrait prochainement émerger des terres du Salvador.

La première « ville Bitcoin » au monde

L’adoption et le développement du Bitcoin divisent le monde moderne en deux camps, avec d'un côté les réticents à lui reconnaître le statut officiel de monnaie (dont la plupart des instances de régulation à l'heure actuelle), et de l'autre les défenseurs et enthousiastes qui voient en lui l'avenir des transactions. C'est dans ce dernier camp que l'on peut sans doute ranger le président du Salvador, Nayib Bukele, à l’origine de la décision historique de faire de cette cryptomonnaie l'une des devises ayant cours légal dans le pays, aux côtés du dollar américain.

Et son enthousiasme ne semble pas s’arrêter là, car à l’issue d’une manifestation nationale baptisée « Bitcoin Week » le jeune président a annoncé sa volonté de construire une ville entièrement centrée sur cette cryptomonnaie emblématique. Une cité qui se veut écologique, implantée dans le golfe de Fonseca et dont l'étonnante source d’énergie serait le volcan Conchagua, qui culmine non loin de là. Quelques premières esquisses du projet laissent entrevoir une forme circulaire (« Comme les villes fondées par Alexandre le Grand ») déployée autour d’un symbole du Bitcoin visible depuis le ciel.

Un financement sous forme d’obligations adossées au Bitcoin

Le petit pays du Salvador ne peut pas se payer seul une telle infrastructure. C'est la raison pour laquelle le projet prévoit d'émettre en 2022 un milliard de dollars d’obligations adossées à des bitcoins. Ces dernières, libellées en dollars américains avec un terme fixé à 10 ans, ont vocation à financer à hauteur de 50% de nouvelles infrastructures de minage pour rembourser la dette liée au projet, l’autre moitié étant convertie en bitcoins.

Si tout se passe comme prévu, la première pierre de cette « Bitcoin City » devrait être posée l’année prochaine. Cette ville d'un nouveau genre ne connaitra en principe aucun impôt sur la propriété, le revenu ou les gains en capitaux, car sa gestion reposera sur la taxation des ventes et fonds collectés par l’émission de ces obligations. Et ici encore, comme toujours en ce qui concerne les crypto-monnaies, on peut d'ores et déjà voir deux camps s'affronter pour crier au génie ou à la démagogie.

Source : Financial Times .

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
10
benben99
Il y a quelques centaines d’années, il y a des types qui ont construit une ville a côté d’un volcan en Italie… Pompéi. Ca s’est bien passé?
Bombing_Basta
Des villes au pieds des volcans y’en a encore partout dans le monde, rien qu’en Italie y’en a deux…<br /> Y’a même un pays qui vit sur une faille volcanique, l’Islande.<br /> Le problème est ailleurs ici, mais j’imagine que tout les Vénezuléens disposent d’électricité à leur logement 24/7/365 et qu’on peut se permettre d’en gâcher pour de la crypto.
Jean66
" Ces dernières, libellées en dollars américains avec un terme fixé à 10 ans"<br /> Pourquoi en dollar et pas avec leurs monnaie ?<br /> Engraisser encore les banques américaine et le président se dit patriote…
PaowZ
…parce que le dollar constitue une valeur refuge dont la volatilité est faible. Sa valeur restant stable dans le temps, elle ne souffrira pas d’une dévaluation… peu importe si le billet vert est adossé à de l’or ou autre…
Gweegoo
@PaowZ @Jean66<br /> Parce que le Salvador n’a plus de monnaie et a choisi le dollar il y a qq années, perdant ainsi le contrôle sur leur politique monétaire.
benben99
Ils se sont pratiquement vendus aux USAs en laissant tomber leur monnaie
jcc137
Remplacé actuellement par un sémillant Cumbre Vieja, dans les belles îles Canaries.
SPH
C’est une bonne idée d’utiliser les énergies naturelles pour faire de la crypto monnaie.<br /> Ca les sortira un peu de la misère(si le gouvernement veux bien partager…)
Gweegoo
Quand même le Salvador est sur une chaîne de volcans du pacifique. La dernière évacuation pour activité volcanique date de 2015.<br /> Apparemment le volcan en question dans l’article est calme. Vu le nb de volcans qu’ils ont, s’ils arrivent à en tirer qqch, pourquoi pas. C’est plutôt impressionnant quand même comme projet…
Urleur
Quand je lis Salvador, sa me donne envie de jouer a Farcry 6.
philouze
franchement, à dollar équivalent investi, est-ce que la conversion directe de cette énergie en électricité pour le pays n’est elle pas plus directement rentable pour la même population que de faire énergie &gt; minage (avec fort investissement en cartes à très faible durée de vie) &gt; distribution (ou pas) de BTC ???<br /> Btc ensuite éventuellement échangés pour des services dans le pays ?<br /> ça m’a l’air encore plus fumeux que leur volcan.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Omicron, le nouveau variant du COVID inspire les investisseurs : le cours de la crypto-monnaie Omicron décolle
Venus massivement de Chine, les cryptomineurs posent un gros problème au Kazakhstan
Au Japon, un consortium se prépare à lancer une crypto-monnaie adossée au Yen en 2022
Après Pokemon GO, Niantic a confié à Fold le développement d'un jeu permettant de capturer des Bitcoins dans le metaverse
Le crypto-wallet Exodus se lance dans les paris sportifs
Les fraudes et les vols dans la finance décentralisée ont explosé en 2021
La Suède demande à l’Europe de bannir le bitcoin au nom du Pacte de Paris pour l’environnement
Le manuscrit du
Secretum : une nouvelle messagerie décentralisée qui supporte le trading in-app
Lydia permet désormais de stocker et trader des crypto-monnaies sur son app
Haut de page