Le Bitcoin chute à moins de 30 000 $ : quelles causes et conséquences ?

22 juin 2021 à 19h12
103
Bitcoin
© Shutterstock

Après une envolée spectaculaire en avril 2021 qui avait permis au Bitcoin d'atteindre une valeur record de 64 000 dollars, son cours a été divisé par deux tout juste deux mois plus tard, pour retrouver une valeur proche de celle connue au mois de janvier 2021.

Une volatilité spectaculaire touchant de nombreuses crypto-monnaies , avec une capitalisation boursière qui a perdu un quart de sa valeur totale rien qu'en juin 2021. Des rebondissements aux causes et conséquences plurielles qui ne sont pas (que) le fait d'Elon Musk.

Des causes provenant principalement de la Chine et des Etats-Unis

Plusieurs facteurs peuvent expliquer pourquoi le Bitcoin, qui représente 47 % de la capitalisation mondiale en crypto, vient de repasser significativement sous le seuil des 30 000 dollars, pour retomber dans des valeurs équivalentes à celles de janvier 2021.

L'un d'eux, le plus lourd de conséquences, provient de la Chine. Pékin a significativement haussé le ton contre le minage de crypto sur son territoire en juin 2021. L'interdiction formelle du crypto-mining dans les deux principales provinces productrices, le Xinjiang et le Sichuan, désormais élargie à l'ensemble du pays, est un coup terrible porté au Bitcoin, miné à 80 % dans l'Empire du Milieu. Soucieux, entre autres, d'accélérer la mise en œuvre de sa politique environnementale, afin d'atteindre la neutralité carbone en 2060, le gouvernement de Xi Jinping ne tergiverse pas.

Une autre cause majeure réside tout simplement dans la volatilité du Bitcoin, très importante en règle générale et particulièrement accentuée cette année par les tweets d'Elon Musk. Ce dernier, depuis les États-Unis, parvenait de fait à faire régulièrement croitre ou chuter la valeur du Bitcoin d'un simple gazouillis sur le réseau social. Bénéficiant de l'absence de régulation des cryptos, les propos de Musk, s'exprimant généralement au nom de Tesla, ont parfois fait fluctuer le cours du Bitcoin de 10 % en une demi-journée.

Enfin, c'est bien un problème de crédibilité qui impacte le cours du Bitcoin. L'adoption de cette crypto en tant que monnaie ayant cours légal au même titre que le dollar américain au Salvador ne passe pas pour la Banque Mondiale, et ne va pas en faveur de la hausse de sa valeur.

De même, selon Les Echos citant une enquête de la Bank of America-Merrill Lynch, 81 % des gestionnaires d'actifs interrogés en juin 2021 (667 milliards de dollars de capitalisation boursière rassemblée) considèrent que le Bitcoin est aujourd'hui une bulle financière. De quoi mettre du plomb dans l'aile de la crypto.

Des conséquences dans le monde entier

La décision récente de la Chine, corrélée à la chute du cours du Bitcoin, frappe avant tout les mineurs, à très grande majorité chinois, qui ne pourront désormais plus participer à l'activité créatrice du Bitcoin, de même que d'autres crypto. D'un point de vue négatif, des centaines d'emplois vont disparaître suite aux fermetures d'entreprises spécialisées dans le mining. 172 000 comptes de trading sur des plateformes spécialisées ont déjà fermé depuis dimanche dernier.

Un autre effet négatif concerne les individus comptant sur le trading du Bitcoin pour arrondir leurs fins de mois, puisque le cours, tombé à 26 400 dollars lundi 21 juin, est plus de deux fois moins élevé qu'il y a encore deux mois. De quoi générer de multiples ventes paniques chez les plus sujets au stress, une réaction qui ne permettra pas d'enrayer la chute généralisée du cours du Bitcoin, bien au contraire.

D'un point de vue positif en revanche, le Bitcoin, toujours plus énergivore, devrait réduire un temps son impact carbone. Cela pourra également inciter à penser un minage moins gourmand en électricité, possiblement par le biais d'énergies produites de manière plus durable qu'actuellement.

Sans signal positif, la chute du cours du Bitcoin pourrait bien se poursuivre

À plus grande échelle, l'incertitude qui ne cesse de croitre autour de l'avenir d'une crypto telle que le Bitcoin, dans l'attente de solutions pour son minage, déteint sur l'ensemble des crypto-monnaies. Cela engendre une hausse de la volatilité, entraînant de fait un accroissement de l'incertitude à leur égard.

Une véritable défiance semble s'installer à l'égard des monnaies numériques et les dix premières mondiales ont vu leur cours chuter de 18 à 25 % rien qu'en juin. Et la descente sous le seuil psychologique des 30 000 dollars pour le Bitcoin, en plus des dernières mesures du gouvernement chinois, font que la chute de son cours pourrait bien ne pas s'arrêter là. Les amateurs comme les professionnels de la crypto doivent avoir les reins solides… D'autant qu'Elon Musk n'a pas tweeté depuis quelques jours sur les cryptos. Jusqu'à quand ?

Modifié le 22/06/2021 à 19h40
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
103
40
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Inquiet pour sa sécurité, l’un des co-fondateurs d’Ethereum (ETH) quitte le monde de la crypto
Une ferme de minage illégale composée de 3 800 PS4 démantelée en Ukraine (MàJ)
La société Square de Jack Dorsey veut créer des services financiers axés sur le Bitcoin (BTC)
Ransomware : 70 millions de dollars en Bitcoin en échange d’un « décrypteur universel »
La plateforme crypto Binance visée par une plainte collective d’investisseurs
Square, la société de Jack Dorsey, va concevoir un hardware wallet pour le Bitcoin (BTC)
Comment épargner facilement du Bitcoin ? On vous dévoile tout avec Paymium !
Un store d'applications décentralisé signé Coinbase ? L'idée a déjà été lancée en France
AfriCrypt : 3,6 milliards de dollars en Bitcoin, la plus grande arnaque en crypto depuis... toujours
Binance va devoir arrêter d’opérer au Royaume-Uni
Haut de page