Photos et vidéos : deux suites multimédia en test

0
0096000002423706-photo-lacie-portable-dvd-rw.jpg
Que faire de nos disques remplis de vidéos et de photos ? Les monter, les graver, les retoucher, créer des diaporamas ou les publier en ligne. Pour ceux que la pêche aux logiciels agace, Cyberlink et Corel proposent deux solutions « tout en un » permettant de gérer et exploiter ses contenus multimédia. Nous avons passé en revue MediaSuite 8 et Digital Studio 2010


La gestion de photos et de vidéos fait indéniablement partie des usages « grand public » les plus évidents pour un PC. La démocratisation des appareils photo numérique avait déjà entrainé une profusion de clichés à retoucher et à gérer, et voilà maintenant que la vidéo numérique connaît le même essor, notamment grâce au succès de caméscopes de poche comme les caméras Flip, ou la popularité de sites de vidéos en ligne tels que YouTube. De nombreux logiciels, plus ou moins spécialisés, existent pour exploiter ces contenus, mais l'utilisateur lambda cherchera plutôt une solution intégrée, permettant de gérer simplement, via une interface cohérente, ses images et vidéos, afin de créer des diaporamas, de les graver sur DVD ou Blu-ray, ou encore de les transférer sur un appareil mobile ou les publier en ligne. C'est ce qu'a réussi en partie Apple avec sa suite iLife : tout Mac dispose d'outils permettant de gérer ses photos et monter ses vidéos. Le même confort est-il offert sous Windows ?

0096000002686056-photo-windows-live-essentials.jpg
Outre la suite gratuite Windows Live Essentials, qui inclut un Photo Gallery et un Windows Live Movie Maker assez réussis bien qu'un peu basiques, d'autres éditeurs proposent, de manière payante cette fois ci, des suites plutôt complètes. C'est le cas de Cyberlink dont la Media Suite (ex DVD Suite) est désormais disponible en version 8. Cette compilation des logiciels phares de l'éditeur taïwanais (PowerDVD, PowerDirector, PowerProducer ...) propose aujourd'hui des fonctionnalités assez exhaustives réunies par une interface cohérente et un composant central, MediaShow, plutôt réussi. Il n'en fallait pas plus pour que Corel, qui édite WinDVD, le concurrent historique de PowerDVD, crée sa propre suite autour de son logiciel de lecture multimédia. C'est chose faite avec DigitalStudio, une suite composée de gestionnaires de photos et vidéos issus des marques Paint Shop et Video Studio de l'éditeur. Quelle est la suite la plus cohérente ? Ces logiciels « tout en un » sont-ils vraiment efficaces par rapport à des outils plus ciblés ou des logiciels gratuits ? Tentons d'y voir plus clair.

Sommaire :

Cyberlink Media Suite 8

Editeur de PowerDVD, PowerDirector ou PowerProducer, Cyberlink réunit depuis plusieurs années ses logiciels multimédia dans une compilation annuelle. Celle-ci s'appelait DVD Suite auparavant. L'éditeur taïwanais a décidé de la rebaptiser MediaSuite, étant donné que le DVD n'est plus le format de prédilection pour l'exportation des médias (bizarrement, PowerDVD reste PowerDVD, mais il s'agit sans doute d'une marque trop connue pour la changer). Media Suite 8 réunit à peu près toute la chaine d'exploitation « grand public » de fichiers multimédia : la lecture de vidéos et de disques avec PowerDVD 9, le montage vidéo avec PowerDirector 8 et la gestion de fichiers multimédia avec MediaShow 5. En outre, on trouvera les vieillissants PowerProducer et Power2Go qui n'ont guère évolué depuis la version précédente, ainsi qu'un éditeur de fichiers audio, WaveEditor.

0190000002684452-photo-media-suite-8-interface.jpg


Gestion de photos

L'essentiel des fonctionnalités liées aux photos est concentré dans MediaShow 5, l'équivalent Cyberlink de logiciels comme ACDSee, iPhoto ou Picasa. Des deux derniers, il emprunte notamment le côté très léché de l'interface : les boutons s'illuminent doucement au passage de la souris, les vignettes des images glissent de manière fluide, les écrans sont agrémentés de transitions plutôt agréables à l'œil... Bref, on sent que Cyberlink a souhaité soigner son logiciel sur un plan visuel. MediaShow s'inspire également de Picasa pour la disposition des photos : on retrouve l'affichage des photos par dossiers et séries de vignettes horizontales.

0190000002684454-photo-media-suite-8-mediashow-gestion.jpg


MediaShow 5 permet d'ajouter des photos par importation de photos, ou par l'ajout de dossiers qui seront scannés automatiquement. Une fois importés, les dossiers sont affichés par ordre chronologique. L'interface propose une manière plutôt pratique et intuitive de sélectionner des photos : lors de la sélection, les clichés sont ajoutés à un panneau latéral. Vous pouvez alors effectuer des opérations sur votre sélection, mais aussi épingler cette sélection pour en ajouter d'autres.

Une barre d'onglets dans la lignée du ruban Office 2007 permet d'accéder aux principales fonctionnalités, regroupées par sections : Accueil (édition, lecture de diaporama, marquage de visages), Créer (création de DVD/Blu-ray, d'économiseur d'écran ou impression des images), ou encore Partager (publication sur Facebook et Flickr ou envoi par mail). On notera en revanche l'absence de possibilités de redimensionnement ou de conversion en masse : MediaShow est plutôt destiné au grand public contrairement à des outils plus « power user » comme XNView ou FastStone Image Viewer.

Retouche photo

Que propose Media Show au niveau des retouches ? Grosso modo ce que l'on trouve dans un iPhoto, mais avec quelques réglages automatiques supplémentaires. Ainsi, on trouve des assistants « magiques » distincts pour la luminosité, le contraste, la balance des blancs et l'exposition. Des outils de recadrage, de suppression des yeux rouges et de redressement de la photo sont également présents. Les outils de correction fine sont en revanche franchement légers : luminosité, contraste, saturation, balance des blancs et netteté ! Pas de réglages des niveaux ou des tons clairs et foncés et, surtout, pas d'outil de correction des défauts des images.

0190000002684456-photo-media-suite-8-mediashow-retouche.jpg


On se rattrapera sur quelques effets plutôt bien pensés, là encore bien inspirés par iPhoto : noir et blanc, sépia, flou artistique, noir et blanc focal ou encore application d'une teinte. Rien d'extraordinaire mais l'interface d'application à base de vignettes de prévisualisation, à défaut d'être originale, est agréable.

Reconnaissance faciale et tags

MediaShow 5 propose, à l'image d'iPhoto ou Picasa, une fonctionnalité de reconnaissance faciale plutôt bien pensée et efficace. Le logiciel permet d'identifier dans une série de photos, les visages de sujets présents et la technologie utilisée semblent assez performants, fonctionnant assez bien y compris dans des conditions de luminosité ou de netteté pas optimales. Comme dans toute fonctionnalité de ce type, la saisie initiale peut être assez fastidieuse, mais l'apprentissage s'avère par la suite convaincant. Une fois identifiées, les photos seront accessibles depuis la section Personnes du panneau latéral. Il est également possible d'attribuer des balises manuellement, soit sur des visages que l'on cadre soi-même, soit pour ajouter des mots clés génériques.

Création de diaporamas et exportation

Quid de la création de diaporamas ? On bénéficie d'un module simple d'utilisation, permettant facilement d'ajouter des transitions de manière globale ou individuelle pour chaque diapositive et d'ajouter du texte (que l'on peut agrémenter d'animations). Le diaporama peut alors être joué directement depuis le logiciel, mais également sauvegardé sous la forme d'une vidéo (au format MPEG-2, MPEG-4) ou envoyé sur Facebook ou YouTube.

0190000002684458-photo-media-suite-8-mediashow-diaporama.jpg


Notons également la possibilité d'exporter les photos vers le service en ligne Flickr ou vers son compte Facebook, ainsi que la création d'un disque au format DVD, DVD AVCHD ou Blu-ray pour les utilisateurs de la version Ultra. Plusieurs thèmes de disques sont alors proposés et on peut bénéficier d'un aperçu fonctionnel avant gravure.

Cyberlink MediaSuite 8 : lecture de vidéos, DVD et Blu-ray

Cyberlink est l'éditeur de PowerDVD et le logiciel de lecture occupe évidemment une place de choix dans la suite de l'éditeur. Contrairement à Corel, qui ne propose la version Pro de WinDVD que séparément, Cyberlink commercialise une édition Ultra de sa suite, proposant PowerDVD 9 Ultra, la version compatible Blu-ray du lecteur. La lecture du format se paye néanmoins au prix fort, la version Ultra étant vendue 50 euros plus cher que la version de base ! Déjà évoqué en détail dans notre test complet, PowerDVD 9 apporte comme principale amélioration une technologie d'upscaling des vidéos en définition standard. Concrètement, cela permet d'améliorer l'affichage des DVD sur un écran HD, une fonctionnalité déjà intégrée à la version précédente de WinDVD. Cela ne permet pas d'obtenir des miracles, mais sur un écran Full HD, la lecture est améliorée de manière sensible et les réglages peuvent être personnalisés.

0190000002684470-photo-powerdvd-9.jpg


PowerDVD 9 propose également un nouveau mode plein écran conçu pour l'utilisation avec une télécommande, et une intégration de celui-ci à Windows Media Center, ce qui permet de bénéficier des technologies évoquées ci-dessus au sein même de l'interface. En revanche, outre les disques Blu-ray, les DVD et les formats de fichiers les plus répandus, PowerDVD est assez limité et ne pourra pas lire des fichiers plus « exotiques » tels que les MKV.

0190000001956728-photo-powerdvd-9-navigation-dans-les-chapitres.jpg


Montage de vidéos

Contrairement à Digital Studio qui ne propose que des assistants de montage automatique de films, Cyberlink livre dans sa Media Suite la version complète de son logiciel de montage PowerDirector 8. Et pour être complet, PowerDirector est complet : peut-être même un peu trop ! On ne va évidemment pas se plaindre : comme nous l'avons noté dans notre comparatif de logiciels de montage vidéo, PowerDirector 8 est un bon logiciel de montage, offrant un compromis intéressant entre richesse des fonctionnalités et simplicité d'utilisation. L'interface emprunte beaucoup à ses concurrents, et notamment à Pinnacle Studio, mais permet de naviguer facilement dans les différents éléments disponibles : transitions, effets, titres ou séquences vidéo.

0190000002583048-photo-powerdirector-8-interface.jpg


Au niveau des fonctionnalités, on dispose d'un banc de montage en mode storyboard ou ligne de temps, de pistes d'incrustation (jusqu'à 9 dans la version UItra) et d'outils assez précis permettant de découper, stabiliser ou retoucher les clips du projet. La version 8 s'enrichit de quelques nouveautés comme un générateur de particules, l'application des technologies d'upscaling évoquées pour PowerDVD 9 ou encore d'outils de découpage d'un clip plus précis, affichant des vignettes de prévisiualisation avec une précision pouvant aller jusqu'à l'image. Un bon point, donc, pour cette suite : l'inclusion d'un logiciel aussi complet permet de se démarquer des offres gratuites comme Windows Live Essentials qui ne proposent pas le même degré de complexité au niveau du montage.

0190000002583050-photo-powerdirector-8-d-coupage-multiple.jpg


PowerDirector propose des modèles de montage automatique pour les utilisateurs pressés, mais vous pourrez également passer par l'assistant de création de films de MediaShow pour cette tâche. Celui-ci permet de choisir une sélection de vidéos, puis un thème parmi ceux proposés (Noël, anniversaire, naissance...) pour réaliser automatiquement un montage dont les choix artistiques ne sont pas franchement du meilleur goût, mais qui collent à ce type d'événement.

Conversion de vidéos

Terminons par la conversion de vidéos, un domaine dans lequel MediaSuite bénéficie de la prise en charge de l'accélération matérielle via la technologie CUDA (pour les cartes NVIDIA compatibles) ou ATI Stream (pour les cartes AMD compatibles). Dans tous les cas, le logiciel permet la conversion dans les formats WMV, MPEG-2, MPEG-4 et AVC, selon des préréglages ou des réglages personnalisés (choix du débit pour l'audio et la vidéo). On trouvera également des réglages de conversion spécifiques pour les iPod/iPhone, la PSP et la PS3. La conversion peut s'effectuer par lot. Là encore, les utilisateurs ayant des besoins plus pointus se dirigeront plutôt vers un MediaCoder.


Création de disques et exportation de vidéos

Les options d'exportation de vidéos proposées par la MediaSuite ne manquent pas, et créent même une certaine confusion, car elles ont tendance à se chevaucher. On trouve ainsi un module de création de disques et de conversion vidéo dans MediaShow 5, un module similaire dans PowerDirector 8 et un logiciel dédié à la création de DVD et Blu-Ray, Power Producer ! Bizarrement, celui-ci est le moins intéressant des trois. Assez rigide et n'ayant même pas évolué depuis plus d'un an, Power Producer se limite à un assistant de création qui fait doublon avec les autres logiciels de la suite, et notamment avec le module plus complet de PowerDirector 8. Ce dernier permet la création de DVD et de Blu-ray (pour la version Ultra uniquement) avec ajout de menus personnalisable selon une interface un peu rigide mais assez simple. Le logiciel propose aussi l'exportation au format AVI, MPEG-1, MPEG-2, MPEG-4, AVC, WMV et RealMedia, ainsi que la publication sur Facebook ou YouTube.

0190000002449734-photo-powerproducer-5-cr-ation-menus.jpg


Notre avis :

MediaSuite 8 est une compilation riche en fonctionnalités, qui tire son épingle du jeu, notamment grâce à l'inclusion de PowerDirector 8, un logiciel de montage vidéo complet largement supérieur aux quelques assistants intégrés à la suite de Corel. Néanmoins, plusieurs bémols entachent un peu le bilan. On regrettera déjà le prix assez élevé de la version Ultra, la seule qui intègre la lecture et la création de Blu-ray (le prix de la licence devant être élevé, ceci explique sans doute cela). En outre, si MediaShow s'avère très agréable à l'utilisation, ses fonctionnalités sont tout de même assez limitées par rapport à des gratuiciels comme Picasa ou Windows Live Photo Gallery qui s'avèrent tout aussi agréables à utiliser. Enfin, certains composants comme PowerProducer ou Power2Go sont à l'abandon (même si un nouveau module d'édition de fichiers audio fait son apparition).

Corel Digital Studio 2010

Au fil des ans et des rachats, Corel s'est constitué une gamme de logiciels multimédia composée de Paint Shop Pro, Ulead Video Studio ou WinDVD. Mais plutôt que de les compiler tels quels comme le fait Cyberlink, l'éditeur a bâti une nouvelle offre logicielle grand public basée sur une version améliorée de leur gestionnaire de photos, feu MediaOne (ex Snapfire, une longue histoire). Au programme, donc : un gestionnaire de photos, un outil de montage (très) simplifié, un outil de création de disques et la version basique de WinDVD 2010.

Gestion Photo

Le module de gestion de photos de Digital Studio se nomme Paint Shop Photo 2010. Quand on a une belle marque, autant en profiter. En fait, il s'agit davantage d'une refonte de MediaOne du même éditeur, un logiciel intégré à Paint Shop Pro Photo X2 ou disponible séparément. Paint Shop Photo 2010 propose, comme MediaShow de Cyberlink, des fonctionnalités et une interface assez proches de Picasa ou iPhoto. Là encore, on ressent immédiatement un effort réalisé sur la finition. L'interface utilise abondamment Aero (peut-être même un peu trop à notre goût). Petit détail plaisant par rapport à MediaShow : le logiciel indexe automatiquement le contenu des dossiers Images et Vidéos. On appréciera également, et c'est valable pour tous les outils de la suite, l'orientation tactile de l'interface. Le logiciel est conçu pour fonctionner avec Windows Touch, la couche tactile de Windows 7, et tous les composants ont été conçus dans cette optique : les boutons sont suffisamment gros, et les modules d'édition font la part belle au plein écran. Toujours concernant Windows 7, on notera l'intégration des principales tâches dans les « jumplists », les menus contextuels associées aux boutons de la barre des tâches.

0190000002684460-photo-corel-digital-studio-2010-photos.jpg


La disposition des photos est similaire à celle de Picasa ou Media Show : les photos sont regroupées par date de création, chaque événement étant séparé par une ligne horizontale. On notera la possibilité de lancer en un clic un diaporama sur un des événements. Un système similaire à celui de MediaShow est proposé pour créer un « panier » de photos à utiliser pour un diaporama : on sélectionne plusieurs photos et on effectue un glisser/déposer vers la zone au bas de l'écran, nommée Plateau multimédia. C'est un tout petit peu moins pratique que l'épinglage de MediaShow mais tout de même intuitif. Comme chez Cyberlink, les possibilités de traitement en masse sont limitées et il est impossible d'utiliser le logiciel pour renommer, redimensionner ou convertir des images. Là encore, il ne s'agit pas d'un équivalent à XnView ou FastStone Image Viewer.

Retouche photo

La partie retouche photo de Paint Shop Photo est évidemment attendue au tournant puisque provenant du très bon logiciel de retouche de Corel. Sur ce point, Paint Shop Photo fait un peu mieux que MediaShow : outre les fonctions de redressement, de recadrage, de correction des yeux rouges et d'amélioration automatique, on trouve des réglages un peu plus avancés incluant les ombres et les hautes lumières (mais pas d'histogramme, alors que même Windows Live Photo Gallery le propose !). Fidèle à la tradition « cosmétique » de Paint Shop Pro, on trouve également des outils de correction des défauts, et notamment de maquillage et de blanchiment des dents !

0190000002684462-photo-corel-digital-studio-2010-retouche.jpg


Création de diaporama

Le module de création de diaporama de Paint Shop Photo est directement issu de celui de son prédécesseur Media One mais propose une nouvelle interface plein écran proche d'un logiciel de montage vidéo simplifié (on retrouve en fait l'interface dans le module de création de film de Digital Studio). Le fonctionnement est assez simple, voire un peu simpliste : le logiciel propose plusieurs thèmes de diaporamas prédéfinis ou un style « simple » se contentant d'ajouter des transitions en fondu et un titre au début du diaporama. Une fois le diaporama créé, il est possible de gérer les transitions de manière globale (mais pas individuelle), de régler la durée d'affichage des photos, ou encore d'ajouter des titres et une bande-son dont on peut régler la durée par rapport au diaporama, ou l'inverse. Bref, rien de bien extraordinaire, sachant que même Windows Live Movie Maker propose des options supplémentaires pour la création de diaporamas, comme l'ajout de transitions individuelles pour chaque diapositive ou le réglage du sens de l'effet Pan & zoom. En revanche, l'interface de travail en plein écran est très agréable.

0190000002684464-photo-corel-digital-studio-2010-diaporama.jpg


En revanche, le logiciel de Corel s'avère plus complet au niveau des options d'impression, proposant de réaliser des collages photo selon plusieurs modèles, des calendriers et des albums photo. En ce qui concerne la publication en ligne, Paint Shop Photo prend en charge l'exportation vers Facebook ou Flickr, ainsi que l'envoi par mail.

Corel Digital Studio 2010 : lecture de videos

Tout comme son concurrent Cyberlink, Corel fournit dans sa suite son lecteur DVD phare, WinDVD, dans une nouvelle version 2010 (qui correspond donc à la version 10, si on suit l'ancienne numérotation du logiciel). Malheureusement, si WinDVD s'avère plutôt agréable à l'utilisation, la version standard du logiciel ne prend pas en charge les disques Blu-ray (ce qui est également le cas de la version de PowerDVD fournie dans la version standard de MediaSuite 8) et, plus grave, ne propose pas les fonctionnalités d'upscaling des vidéos SD, réservées à la version pro de WinDVD 2010. Du coup, l'intégration du logiciel à Windows Media Center revêt un intérêt plus limité : autant le logiciel fourni par Cyberlink ajoutait au moins une meilleure lecture des DVD sur un écran HD, ou au plus la lecture des Blu-ray depuis Media Center (ce qui est impossible en standard), autant les avantages par rapport au lecteur DVD standard de Media Center sont ici assez réduits.

0190000002684472-photo-windvd-2010.jpg


Tout n'est pas noir pour autant : malgré ses limitations dans cette version, WinDVD reste un très bon logiciel de lecture DVD, bénéficiant d'une bonne qualité d'image, de signets permettant de reprendre la lecture de ses scènes favorites, de la prise en charge des DVD AVCHD et proposant des fonctionnalités d'optimisation de la lecture sur un ordinateur portable, et là encore d'une interface soignée, utilisant abondamment Aero.

0190000002684474-photo-windvd-2010-options.jpg


Montage vidéo

Contrairement à Cyberlink qui fournit une version complète de son logiciel de montage vidéo PowerDirector, le composant vidéo de Corel, malgré son nom trompeur (Video Studio 2010) n'est en rien une version même bridée de Ulead Video Studio. Il s'agit tout simplement d'un doublon de Paint Shop Photo 2010 consacré aux vidéos, et le module de création de film (on ne peut pas parler de montage) est exactement semblable au module de création de diaporama, avec les mêmes limitations : impossibilité de gérer les transitions de manière individuelle, absence de la moindre fonctionnalité de découpage, et gestion plus que basique de l'ajout d'une bande-son ou de titres. L'interface très élégante (bien que lente, y compris sur notre PC de test, un Core 2 Duo 2,2 GHz équipé de 2 Go de mémoire vive) aurait pu servir de base à un « iMovie like » de qualité. En l'occurrence, Video Studio 2010 en est loin : même Windows Live Movie Maker s'avère plus complexe, c'est dire !

En fait, les fonctionnalités de montage sont bien présentes, mais ne concernent que l'édition individuelle d'un clip. Vous devrez donc réaliser au préalable les opérations de découpage, d'amélioration de l'image et de fractionnement, puis créer un film avec l'assistant. Cette manière de procéder est assez étrange : combiner les deux au sein du même module aurait été nettement plus logique. On se consolera avec la possibilité de stabiliser les vidéos tremblantes.

0190000002684466-photo-corel-digital-studio-2010-montage.jpg


Exportation et conversion vidéo

La partie vidéo de Digital Studio 2010 se rattrape-t-elle sur la partie conversion et exportation ? Pas vraiment. On trouve un module de création de DVD vidéo... réservé aux DVD (pas plus de Blu-ray à ce niveau), la possibilité d'exporter un montage réalisé vers un iPod ou une PSP (mais pas de convertir un lot de vidéos dans un format d'appareil mobile), et l'exportation vers YouTube ou Facebook. Ca peut paraître léger et ça l'est. En revanche, le module de création de disques est plutôt réussi : le logiciel propose des thèmes de menus agréables et personnalisables en modifiant l'agencement des éléments.

0190000002684468-photo-corel-digital-studio-2010-gravure-dvd.jpg


Notre avis

Digital Studio 2010 part d'une bonne idée : réaliser une suite photo/vidéo cohérente et simple à utiliser. Sur ce point, l'ensemble est assez réussi et moins touffu que MediaSuite dont les nombreux composants se chevauchent parfois. En outre, on apprécie l'intégration Windows 7 : le logiciel propose une interface optimisée pour le tactile multipoint et utilise également les « jumplists » de la barre des tâches. Malheureusement, Corel a visiblement placé son curseur sur la simplicité à tout prix, au détriment des fonctionnalités : la partie photo est plus que correcte, mais l'absence d'édition compatible Blu-ray et les fonctionnalités simplistes de montage vidéo gâchent franchement le tableau. Dommage...

Conclusion

0096000002686092-photo-digital-studio-10.jpg
Que penser au final de ces deux suites de gestion de photos et de vidéos ? Le bilan est assez mitigé. Commençons par les points positifs. Que ce soit Cyberlink ou Corel, les deux concurrents ont au moins réussi sur un point : MediaSuite 8 comme Digital Studio 2010 sont d'une grande simplicité d'utilisation, et leurs composants proposent des interfaces cohérentes, ce qui remplit assez bien leur but. L'acheteur d'une telle suite recherche typiquement une solution lui permettant de gérer l'ensemble de ses contenus multimédia simplement. L'ensemble proposé par Cyberlink est peut être un peu plus hétéroclite, notamment en raison de la présence de logiciels aux fonctionnalités similaires, tels que PowerProducer qui fait un peu double (voire triple) emploi avec les modules de création de DVD/Blu-ray de PowerDirector et MediaShow. Néanmoins, dans l'ensemble l'utilisateur ne devrait pas se perdre, d'autant plus que l'interface d'accueil, basé sur des tâches, permet d'être guidé immédiatement vers le bon logiciel.

0096000002686120-photo-cyberlink-media-suite-8.jpg
Le principal problème de ces suites et notamment de Digital Studio réside dans les fonctionnalités. En soi, il s'agit de bons logiciels, permettant de réaliser des tâches de retouche basiques, de créer des diaporamas en quelques clics, de créer des films ou encore de graver toutes ces créations sur DVD, voire même sur Blu-ray. Certes mais... c'est également ce que proposent des outils gratuits tels que Picasa ou la suite Windows Live Essential. Sur Windows Vista ou 7, couplez Windows Live Photo Gallery et Windows Live Movie Maker au module de création de DVD de Windows et vous obtiendrez à peu près tout ce dont est capable Digital Studio, avec même plus de souplesse dans certains cas, Windows Live Movie Maker proposant des fonctionnalités de montage supérieures à Video Studio 2010 ! Cyberlink s'en sort un peu mieux sur ce point, notamment en proposant dans sa suite PowerDirector, un logiciel de montage complet, et une version de base de PowerDVD 9 prenant en charge l'upscaling des DVD sur un écran HD, alors que WinDVD 2010, dans la version fournie dans Digital Studio, en est dépourvu. Media Suite 8 est également disponible dans une version Ultra proposant la création et la lecture de disques Blu-ray, ce qui augmente considérablement son intérêt... mais aussi son prix, qui augmente de 50 euros !

En définitive, on recommandera donc Media Suite 8 aux utilisateurs ayant besoin de l'ensemble des fonctionnalités proposées, auquel cas il s'agit d'une solution cohérente et fonctionnelle, pour un prix comparable à des suites de gravure comme Nero ou Roxio, face auxquelles il représente une alternative, davantage axée sur la vidéo. Au prix où est proposé Digital Studio, on sera plus réservé : les fonctionnalités proposées sont tout de même assez légères pour le prix, même si les composants sont agréables à utiliser.

Cyberlink Media Suite 8

6

Les plus

  • Offre logicielle complète
  • Upscaling des DVD
  • Interface bien pensée
  • Création et lecture Blu-ray (version Ultra)

Les moins

  • Version Ultra trop chère
  • Outils de retouche photo limités
  • Certains composants datés

0

Ergonomie8

Fonctionnalités8

Performances7



Corel Digital Studio 2010

4

Les plus

  • Très simple d'utilisation
  • Outils de retouche photo complets
  • Intégration Windows 7 réussie (jumplists)
  • Optimisé pour le tactile

Les moins

  • Fonctionnalités trop basiques
  • Interface un peu lourde
  • Pas d'upscaling DVD pour WinDVD
  • Pas de prise en charge Blu-ray

0

Ergonomie8

Fonctionnalités6

Performances7

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Belle affaire pCloud pour famille : 2 To de stockage cloud à prix cassé
Marvel Cinematic Universe : le guide complet pour regarder (ou non) les films et séries du MCU dans le bon ordre
E3 2021 : des stands virtuels et d'autres animations dématérialisées au programme
Un revenu universel en crypto-monnaie : douce utopie ou vraie bonne idée ?
PS5 : Sony travaille en ce moment sur plus de 25 exclusivités
Test Sony Bravia XR-55X90J : une alternative intéressante aux téléviseurs OLED ?
FLoC : Brave, DuckDuckGo, GitHub, WordPress… Pourquoi une telle levée de boucliers contre Google ?
PS5 : Sony dévoile deux nouveaux coloris pour la manette DualSense
Cent ans après : la carte de crédit, produit d'une utopie
Test ASRock B560M Steel Legend : parce que le Z590 n'est pas forcément indispensable
Haut de page