PowerDVD 9 : nouvelle version du lecteur DVD en test

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
05 mars 2009 à 18h16
0
Incontournable pour qui souhaite regarder un DVD ou un Blu-ray sur son PC sous Windows, même si de nombreux autres lecteurs vidéo permettent de lire d'autres formats vidéo gratuitement (et si Windows intègre la lecture DVD depuis Vista), PowerDVD continue à évoluer comme son concurrent WinDVD avec la sortie de la version 9. Au programme : l'upscaling des DVD pour une lecture optimisée sur écran HD, une nouvelle interface plein écran pour contrôler le logiciel avec une télécommande, une navigation style « CoverFlow » pour les chapitres, ou encore une intégration avec Windows Media Center...

01961726-photo-powerdvd-9-boite.jpg
La lecture de DVD sur PC est parfois reléguée au rayon « obsolète » par certains utilisateurs. De même qu'il ne nous viendrait plus à l'idée d'insérer un CD audio dans un ordinateur autrement que pour l'encoder en MP3, il est clair que l'explosion de la capacité des disques durs externes a limité l'intérêt, pour certains, d'emporter une pile de DVD avec son portable. Néanmoins, les raisons de préférer le support physique sont encore nombreuses : encoder un film en DiVX peut être long, l'opération nécessite de contourner des mesures de protection (chacun place son éthique personnelle où il le souhaite, mais il faut le savoir) et les offres de téléchargement définitif et légal de films sont encore pauvres. Qui plus est, de plus en plus de portables de milieu ou haut de gamme sont équipés d'un lecteur Blu-ray, format désormais pris en charge par les lecteurs logiciels comme PowerDVD ou WinDVD.

La lecture dans le salon est également un problème à évoquer : outre le fait qu'un PC dans le salon ne soit pas très élégant (même s'il existe des boitiers Media Center prévus à cet effet), il existe souvent un décalage entre des logiciels principalement conçus pour être utilisés en partie à la souris, le nez sur des menus déroulants et la configuration d'un usage « salon ». Nous verrons que PowerDVD 9 propose plusieurs solutions pour remédier à cela...

Sommaire :



Lecture des DVD : des améliorations pour la HD

La principale nouvelle fonctionnalité de PowerDVD 9 concerne la lecture des DVD « classiques » qui bénéficie désormais d'une technologie d'upscaling, tout comme la dernière version en date de WinDVD. La démocratisation des écrans de grande diagonale entraine naturellement un problème de taille : les DVD sont de plus en plus flous, puisque proposés dans une résolution nettement inférieure aux résolutions HD Ready ou Full HD (720x576 en PAL) : pour afficher un DVD sur un écran 1080p, il faut ainsi « agrandir » l'image près de 5 fois. Pour pallier ce problème, on peut appliquer des traitements qui accentueront les détails de l'image. C'est notamment ce qui est proposé par la Playstation 3, les platines Blu-ray, quelques téléviseurs ou certaines platines DVD prenant en charge l'upscaling. On trouve aussi des technologies d'upscaling dans certains lecteurs vidéo comme Media Player Classic (Home Cinema).

PowerDVD 9 propose trois possibilités d'amélioration de l'image des DVD pour les écrans HD, réunis sous l'appellation TrueTheater. La première, TrueTheater HD, améliore la netteté de l'image de manière très sensible. Étant donné le matériau original, il ne sera évidemment pas possible de transformer un DVD en un film haute définition « natif ». Néanmoins, l'image obtenue par l'effet est plutôt satisfaisante, et corrige l'image de manière significative. En revanche, si l'effet est convaincant pour un visionnage à une distance raisonnable de l'écran, son utilisation dans le cadre d'une lecture sur un ordinateur portable peut avoir un effet contre productif, l'image apparaissant alors comme trop bruitée et agressive. Deux autres réglages sont proposés : TrueTheater Motion qui améliore la fluidité du DVD en faisant passer le débit à 48 ou 60 images par secondes, et TrueTheater Lighting qui améliore le contraste. Si TrueTheater Lighting apporte lui aussi un réel plus, nous avons eu un peu plus de mal à constater l'apport de TrueTheater Motion, même si l'effet est tout de même sensible.

012C000001960700-photo-power-dvd-9-trutheater-cran-splitt-1.jpg
012C000001960694-photo-power-dvd-9-true-theater-avant-apr-s-2.jpg


Le logiciel permet de régler automatiquement les paramètres, mais le niveau de réglage appliqué nous a paru un peu timide sur nos tests. On préférera donc régler ces paramètres manuellement, d'autant plus que PowerDVD propose pour cela deux modes d'affichage qui scindent l'écran en deux. Le premier affiche la partie gauche de la scène sans les effets TrueTheater et la partie droite avec les effets. Le second affiche la même partie de l'image, avec et sans les effets. Dans les deux cas, l'affichage se révèle très pratique pour régler finement les effets selon ses préférences.

000000C801960702-photo-power-dvd-9-trutheater-cran-splitt-2.jpg
000000C801960698-photo-power-dvd-9-true-theater-gauche-droite-2.jpg


Lecture des Blu-ray : peu d'améliorations

00C8000000578514-photo-logo-blu-ray-disc-brd-bluray.jpg
Si la lecture des DVD bénéficie d'améliorations significatives, les nouveautés concernant le Blu-ray sont plus rares. Néanmoins, PowerDVD 9 prend désormais en charge le standard HDMI 1.3. La fonctionnalité nécessitera bien sûr un matériel compatible. Cyberlink annonce également de meilleures performances au niveau de la lecture des Blu-ray sur des configurations « moyennes », un point qu'il est difficile de vérifier tant l'appellation « configuration moyenne » est floue. Notre configuration de test est équipée d'un processeur Core 2 Duo à 2,2 GHz, de 2 Go de mémoire vive et d'une carte graphique ATI Radeon 2600 HD et la lecture s'effectue de manière fluide. On remarque tout de même que la lecture d'un Blu-ray désactive l'interface Aero. Plus gênant : sur la version finale qui nous a été fournie pour le test (9.1510), nous avons constaté de nombreuses instabilités lors de la lecture de disques Blu-ray, le logiciel se bloquant souvent au chargement d'un disque. En ce qui concerne la compatibilité des Blu-ray, aucune nouveauté n'est à noter mais la prise en charge est complète, incluant notamment la lecture des BD-R et BD-RE ainsi que des bonus au standard Bonus View et BD Live.

On rappellera enfin que depuis la version 8, PowerDVD ne lit plus les HD-DVD. Il est évident que Cyberlink n'a plus aucun intérêt à poursuivre la prise en charge d'un format mort et enterré, mais on pourrait imaginer que la compatibilité ascendante subsiste : après tout, il est encore possible de lire des Video CD sur n'importe quelle platine, alors que ce format a été un flop monumental. Même s'il n'a jamais percé, le HD-DVD a tout de même duré suffisamment longtemps pour qu'un nombre conséquent de titres soient publiés. À moins de disposer d'une platine de salon, ces derniers seront donc condamnés à prendre la poussière. Qui plus est, l'incompatibilité de ces derniers n'est pas très claire : à l'insertion d'un disque HD-DVD, PowerDVD 9 semble les reconnaitre au premier abord, bien qu'il refuse de les lire... On verra si la prochaine version de WinDVD abandonne également le format. Au niveau des formats de fichiers pris en charge, puisque Power DVD peut également lire des formats dématérialisés, le logiciel lit toujours les fichiers H264, WMV-HD, MPEG2-HD et VC1. Les DVD au format AVCHD sont également compatibles.

Interface : l'accent sur le plein écran

Si rien ne permet de distinguer, à première vue, l'interface de PowerDVD 9 de celle de son prédécesseur, les nouveautés sont toutefois assez nombreuses, et notamment orientées vers l'utilisation du logiciel dans un contexte de salon. Ainsi, PowerDVD 9 se dote d'un mode plein écran. Lorsque celui-ci est activé, les fonctionnalités du logiciel sont accessibles depuis une télécommande (Media Center par exemple mais d'autres modèles sont pris en charge, même une Apple Remote en installant le logiciel sur un MacBook Pro sous Boot Camp). Évidemment, il était déjà possible d'utiliser PowerDVD avec une télécommande, mais l'interface du logiciel conservait les désavantages du desktop et nécessitait de passer par le menu, et donc de se lever, pour effectuer certaines opérations. Le mode plein écran de PowerDVD 9 résout ces problèmes, et propose notamment des menus aux polices de grande taille pour changer la langue audio, les sous-titres, ou activer/désactiver les réglages TrueTheater évoqués précédemment.

012C000001960706-photo-powerdvd-9-menu-plein-cran.jpg
012C000001960708-photo-power-dvd-9-lecture-plein-cran.jpg


Lors de l'insertion d'un disque, lorsque le logiciel est en mode plein écran, l'accueil permet également d'accéder à différentes fonctionnalités depuis les quatre boutons de couleur (rouge, vert, jaune et bleu) que l'on trouve sur la plupart des télécommandes. On peut ainsi reprendre le film à l'endroit où on l'avait laissé, le redémarrer ou accéder à la liste des chapitres. Celle-ci propose un mode de visualisation qui n'est pas sans rappeler le CoverFlow d'Apple, mais aussi l'interface tactile du PC Touchsmart de HP. A cela, rien d'étonnant puisque c'est Cyberlink qui a développé la partie logicielle du Touchsmart. D'ici à ce que cette navigation dans les chapitres a été pensée pour une future utilisation tactile, il n'y a qu'un pas. Dans tous les cas, cette vue s'avère très agréable et a le mérite de ne pas nécessiter un retour dans les menus du DVD, les éditeurs n'ayant généralement pas leur pareil pour rendre leur navigation de chapitres tordue afin de satisfaire leurs délires visuels. Ici, on a tout de suite un aperçu clair et élégant du chapitre. Pour que ce soit parfait, il ne manquerait plus que la possibilité d'afficher un aperçu vidéo en mouvement, mais ne rêvons pas trop. La vue des chapitres est disponible dans les deux modes (plein écran et desktop). Allez savoir pourquoi, le défilement à la molette de la souris n'est disponible que dans le mode plein écran ! Autre problème de cette vue : elle ne semble pas fonctionner avec des Blu-ray, en tous cas avec ceux que nous avons testés.

0190000001960758-photo-power-dvd-9-navigation-dans-les-chapitres.jpg


L'interface plein écran de PowerDVD permet d'utiliser le logiciel dans un contexte de salon, mais les utilisateurs de Windows Media Center pourront alors prétexter que cette interface fait double emploi avec celle de Microsoft. Pas exactement, puisque l'autre nouveauté de PowerDVD 9 dans le domaine de « l'expérience salon » est l'ajout d'un plug-in permettant d'utiliser PowerDVD à l'intérieur même de Windows Media Center. L'interface multimédia de Windows se dote alors de la lecture Blu-ray et bénéficie des technologies d'upscaling de PowerDVD, remplaçant avantageusement le lecteur DVD fourni avec Windows. L'intégration est exactement semblable au mode plein écran du logiciel, à ceci près qu'elle épouse les tons de bleu de Windows Media Center. On peut ainsi bénéficier de l'activation à la volée des effets TrueTheater, d'une gestion sans doute plus pratique des langues audio et des sous-titres, et de la navigation visuelle dans les chapitres. En revanche, cette intégration nous a semblé souffrir de quelques bugs d'affichage, et un plantage complet de Windows Media Center s'est même produit lors de la lecture d'un film.

000000C801960710-photo-power-dvd-9-windows-media-center-chapitres.jpg
000000C801960712-photo-power-dvd-9-windows-media-center.jpg

Les fonctionnalités communautaires : un gadget ?

Depuis la version 8, Cyberlink entend développer l'aspect communautaire de PowerDVD avec la fonctionnalité Moovie Live qui permet de noter les films que vous regardez et de partager ces informations avec les autres utilisateurs du logiciel, et Moovie Remix qui permet de proposer ses propres montages de films. Concernant MoovieLive, PowerDVD propose la création d'un compte qui permet de compléter des informations sur le film en cours de lecture, mais également, depuis le site MoovieLive, sur n'importe quel film de la base. En soi, l'aspect communautaire de la chose peut s'avérer convivial : lorsqu'on va voir un film au cinéma, on se plait à le commenter une fois sorti de la salle. On peut imaginer qu'un système suffisamment bien conçu peut inciter les utilisateurs de PowerDVD à laisser des avis sur les films qu'ils viennent de visionner, afin de les partager avec d'autres utilisateurs du logiciel.

0190000001961592-photo-power-dvd-9-moovielive.jpg



En pratique, la fonctionnalité s'avère néanmoins agaçante. Les recommandations constantes au lancement d'un disque font davantage penser à de la publicité intrusive qu'à une fonctionnalité vraiment agréable. De manière plus générale, il faut bien admettre que l'on utilise essentiellement PowerDVD pour regarder des films sur DVD et Blu-ray, et pas pour se connecter à une communauté de cinéphiles. On imagine très bien un contexte dans lequel ce type de service communautaire pourrait fonctionner : un service de VOD qui permettrait ainsi de visionner les films les mieux notés par les internautes. Ici, dans le cadre de supports matériels, on a quelque peu de mal à saisir l'intérêt réel de la chose, d'autant plus que l'affichage de ces informations ont tendance à alourdir l'interface.

0190000001961590-photo-power-dvd-9-recommandations.jpg


Indexation des DVD et Blu-ray

PowerDVD 9 intègre également une fonctionnalité d'indexation plutôt bien conçue puisqu'elle permet d'ajouter chaque DVD lu à sa collection de films, et de bénéficier des aperçus des chapitres, dans la vue de type « Coverflow » évoquée plus haut. Cette fonctionnalité peut avoir un intérêt pour les cinéphiles compulsifs : en navigant de la sorte dans sa bibliothèque, on pourra rapidement parcourir les chapitres d'un film indexé et peut-être avoir l'idée de redécouvrir des films que l'on n'a pas vus depuis longtemps. Mais là encore, ce type d'indexation serait évidemment plus pertinent avec un media center et des films physiquement présents sur le disque dur. On notera tout de même à ce niveau que la version 9.0 permet désormais d'indexer ses disques Blu-ray en plus des DVD.

Faut-il encore craquer pour PowerDVD ?

Power DVD est un logiciel assez paradoxal. Historiquement, il bénéficiait d'une grande popularité au début du DVD, lorsqu'un lecteur DVD Rom interne pour PC (parfois assisté d'une carte de décompression MPEG2) était une alternative bon marché aux platines de salon. Depuis, ces dernières ont vu leurs prix fondre et l'intérêt de regarder un DVD sur son PC s'est nettement amoindri. Il n'est pas complètement inexistant : la lecture sur un ordinateur portable est évidemment très pratique, et certaines populations telles que les étudiants n'ont pas forcément la place pour un téléviseur, une platine DVD et un ordinateur dans leur appartement ou chambre. On pourrait également penser que le Blu-ray relance l'intérêt d'un lecteur logiciel, mais pour l'instant le format peine à percer. Utiliser un graveur/lecteur de Blu-ray interne peut néanmoins être une alternative, et de nombreux ordinateurs portables sont aujourd'hui équipés d'un tel lecteur. D'où le paradoxe : si la plupart des utilisateurs visionnant des DVD sur un ordinateur le font sur un portable, les technologies d'upscaling introduites par PowerDVD 9 ont-elles un réel intérêt ? On serait tenté de répondre oui, à partir d'une certaine diagonale.

Néanmoins, c'est évidemment sur un écran HD que cette fonctionnalité prendra tout son sens, ce qui implique plutôt un visionnage sur un PC de bureau. À ce niveau, on peut dire que Cyberlink a plutôt bien pensé cette nouvelle version puisque le mode plein écran est très réussi et les utilisateurs de Windows Media Center apprécieront le plug-in permettant d'utiliser PowerDVD depuis leur interface préférée et ainsi de visionner des Blu-ray depuis Media Center, ce qui est impossible par défaut. On appréciera également la navigation à l'intérieur des chapitres d'un disque façon Coverflow. Ça n'est certes pas très original, mais l'effet est réussi et on peut dire que Cyberlink a intelligemment volé l'idée à Apple qui a pensé à Coverflow pour des utilisations aussi étranges que les fichiers du Finder ou les signets dans le prochain Safari 4, mais bizarrement pas aux chapitres dans un DVD ou une vidéo !

012C000001960706-photo-powerdvd-9-menu-plein-cran.jpg
012C000001960708-photo-power-dvd-9-lecture-plein-cran.jpg


En définitive, Power DVD 9 est une mise à jour solide du lecteur DVD/Blu-ray de Cyberlink. Néanmoins, plusieurs points noirs entachent le tableau. Les fonctionnalités communautaires, même si elles ne partent pas d'une mauvaise idée à la base, sont clairement plus agaçantes que réellement utiles et la plupart des utilisateurs du logiciel chercheront sans doute à s'en débarrasser pour se concentrer sur la seule fonctionnalité qui les intéresse : regarder des films ! On regrettera également l'abandon, déjà effectif depuis la version 8, de la lecture des HD-DVD. On imagine que des problèmes de licence se cachent derrière cette décision, mais il est dommage que ce format soit devenu, en plus d'être abandonné, complètement obsolète : avant l'exécution sommaire du support, un grand nombre de titres étaient tout de même sortis et les cinéphiles collectionneurs ont sans doute une ou deux étagères remplies de ces disques, d'autant plus qu'on peut encore en trouver en occasion, sans doute à des tarifs intéressants. Dernier reproche à adresser au logiciel : son prix ! Même s'il existe deux versions bridées commercialisées à des tarifs moindres, le « vrai » Power DVD 9, c'est-à-dire la version Ultra, sera commercialisé comme ses prédécesseurs au prix de 89 euros. Sans remettre en cause les qualités du logiciel, la facture est un peu salée, qui plus est pour bénéficier de la lecture d'un format dont l'avenir n'est toujours pas complètement assuré... La question de l'utilité d'un lecteur de supports physiques commercialisés se pose plus généralement : parier sur la mort des formats matériels est un grand pas que nous ne franchirons pas ici, mais on ne peut pas nier l'importance d'autres formats, notamment distribués par des canaux illégaux, et pour lesquels aucun lecteur payant n'est nécessaire : il existe évidemment de très nombreux lecteurs vidéo gratuits, de SMPlayer à VLC en passant par GOM Player. Nous conclurons donc notre test ainsi : si vous êtes un grand consommateur de DVD et/ou de Blu-ray et si votre ordinateur est votre principal support de visionnage, PowerDVD nous semble avoir toujours son intérêt. Dans le cas contraire, on trouvera plus léger, moins cher et sans doute moins intrusif.

PowerDVD 9

6

Les plus

  • Upscaling pour les DVD
  • Mode plein écran réussi
  • Navigation agréable
  • Intégration Windows Media Center

Les moins

  • HD DVD définitivement enterré
  • Un peu cher en version Ultra
  • Quelques instabilités

0

Fonctionnalités8

Ergonomie8

Performances7



Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

PowerDVD 9 : le test sur Clubic.com
F. Riester : Hadopi,
Dix jours pour découvrir « gratis »  Warhammer Online
Images et première vidéo pour  Virtua Tennis 2009
Un site bien mystérieux pour  BioShock 2
Spotify : le service de musique en streaming piraté
Démarrage
Bethesda illustre le second module pour  Fallout 3
Mesure d’audience : Mediametrie exclut les clics des sites de jeu
Premières photos du Blackberry 9630 (Niagara)
Haut de page