Pioneer DVR-106

02 juillet 2003 à 12h30
0
00DB000000055435-photo-logo-pioneer.jpg
Il y a quelques mois, Pioneer lançait son graveur DVD de cinquième génération le DVR-105. Malgré des qualités indéniables et un doublement des vitesses de gravure, le DVR-105 fut rapidement éclipsé par le graveur réputé comme ultime que tout le monde attendait alors fébrilement... J'ai nommé (les plus perspicaces d'entre vous auront déjà compris de quel graveur je veux parler) le Sony DRU-500 (dont le test est consultable ici). En effet, alors que le DVR-105 de Pioneer ne fonctionnait qu'avec des médias DVD-R/RW, le graveur de Sony présentait l'énorme avantage d'être compatible non seulement avec la norme DVD-R/RW mais également avec les disques DVD+R/RW. Le succès fut instantané pour Sony à tel point que le constructeur eut beaucoup de mal à livrer le produit tant la demande était forte à son lancement malgré un prix relativement élevé.

Aujourd'hui, Pioneer revient sur le marché des graveurs DVD avec son graveur de sixième génération le DVR-106. Chose surprenante celui-ci est multi-formats tout comme le DRU-500. Il peut donc graver aussi bien les DVD-R/RW, format dont Pioneer est l'instigateur et le fervent promoteur, mais aussi les DVD+R/RW ! Une vraie révolution pour un constructeur qui ne jurait que par le format DVD-R/RW il y a tout juste un an. Il est vrai que le format DVD-R/RW est de loin prédominant sur le marché de par son faible coût et sa compatibilité avec un large éventail de platines DVD. Toutefois, le standard DVD+R/RW a effectué une forte percée et Pioneer se devait de le supporter, à défaut de le promouvoir, afin de satisfaire ses clients et de renforcer son image de leader.

0190000000058830-photo-bo-te-pioneer-dvr-a06.jpg

Tour d'horizon des formats DVD

0096000000054123-photo-pack-dvd-r.jpg
On le sait en informatique plus que partout ailleurs les constructeurs éprouvent de grandes difficultés à s'entendre sur un format unique, tant les enjeux financiers sont importants. Le format enregistrable du DVD n'a pas échappé à cette règle puisque pas moins de trois standards différents se disputent le marché.

A tout seigneur tout honneur le DVD-RAM fut le premier format enregistrable et réenregistrable de DVD. S'il dispose d'atouts indéniables pour le stockage de données le DVD-RAM est handicapé par divers facteurs : totalement inadapté à la vidéo ce format n'est en plus pas supporté par un grand nombre de lecteurs DVD-ROM. Si le DVD-RAM est clairement condamné, ce n'est pas le cas du format DVD-R/RW initié par Pioneer. Bénéficiant de l'effet 'first mover' ce format s'accapare près de 54% du marché et séduit un nombre toujours plus large de consommateurs grâce à son coût au Go parmi les plus faibles et à une compatibilité exhaustive avec la plupart des platines DVD.

Si le DVD-R est la référence en matière de DVD vidéo, ce n'est franchement pas le cas de son petit frère le DVD-RW qui s'est nettement fait damner le pion par le DVD+RW. En effet, ce format s'avère beaucoup plus souple que le DVD-RW lorsqu'il s'agit de stocker des données et ce grâce à une vitesse de gravure plus élevée et à un fonctionnement plus souple (effacement à la volée possible, etc). Enfin, le format DVD+R n'a aujourd'hui pas de réel intérêt face au DVD-R : plus cher et offrant les mêmes prestations, il ne possède pas le même niveau de compatiblité avec les platines de salon.


Compatibilité des formats DVD avec les platines de salon : la galère moderne ?

00054184-photo-dvd.jpg
L'un des gros handicaps des divers formats DVD existant à ce jour est qu'aucun n'offre une compatibilité complète et totale avec l'intégralité du parc des platines de salon. Aussi lorsque vous gravez un film sur DVD vous n'êtes jamais sûr qu'il sera lisible sur un lecteur DVD. Certains lecteurs de première génération ne seront compatibles qu'avec les DVD-R alors que les platines d'entrée de gamme ne pourront lire aucun média DVD car elles sont volontairement bridées par les constructeurs. Pire certaines platines annoncées comme incompatibles avec les DVD-R, peuvent en fait les lire... Heureusement les constructeurs rectifient peu à peu le tir et les platines de dernière génération peuvent généralement lire les DVD+R/RW en sus des DVD-R/RW mais ce n'est pas le cas pour tous les modèles. En bref, l'anarchie la plus totale règne sur le marché des platines DVD... Il vous faudra donc prendre gare à ce que la vôtre soit compatible avec les DVD enregistrables pour peu que vous souhaitiez graver des DVD vidéos.

Design du graveur

Le nouveau bébé de Pioneer est physiquement assez proche de ses prédécesseurs. De couleur beige, la façade du graveur abrite un bouton d'éjection avec un mécanisme d'éjection d'urgence et une diode. Exit la prise casque et la molette volume... Comme d'habitude chez Pioneer, on trouve juste en dessous du tiroir motorisé deux fentes permettant d'assurer une bonne ventilation du système. Tout comme le DVR105, le DVR106 utilise une conception de type DRA. En anglais dans le texte cela signifie : Dynamic Resonance Absorption. En clair la platine du graveur a été spécialement étudiée pour émettre le moins de vibrations afin que le graveur soit le plus silencieux possible. A cet effet le graveur ne comporte d'ailleurs aucun ventilateur et il est bon de savoir qu'il peut s'installer aussi bien horizontalement que verticalement. Précisons que durant nos tests le graveur s'est effectivement révélé particulièrement silencieux. En face arrière le graveur dispose d'un connecteur IDE UDMA33, d'un connecteur d'alimentation Molex et d'un cavalier pour sélectionner le mode de fonctionnement (maître, esclave, etc).

0190000000058831-photo-graveur-pioneer-dvr-106.jpg
00FA000000058891-photo-pioneer-dvr106-bloc-optique.jpg

Graveur Pioneer DVR-106 et son bloc optique


Caractéristiques techniques

L'électronique du dernier graveur de Pioneer diffère complètement de celle du DVR105. Pioneer utilise dorénavant un jeu de circuits développé par NEC. Le chipset NEC D63620GM est épaulée de seulement 2 Mo de mémoire tampon. Les 2 Mo de mémoire tampon font quelque peu pâle figure lorsqu'il faut graver plus de 4 Go de données à quelques 5 Mo par seconde même si la technologie ZERO.LINK a bien entendu été incorporée pour éviter toute erreur de type Buffer Under Run. A titre de comparaison le DRU510 de Sony intègre 8 Mo de mémoire tampon ce qui a pour effet d'éviter un recours trop fréquent à la fonction ZERO.LINK. Pioneer dit avoir amélioré les algorithmes de gravure utilisés pour les DVD-RW ce qui aurait pour effet de rendre l'overwriting dix fois plus rapide qu'auparavant. En outre Pioneer est le premier fabricant a intégré la norme DRT-DM (Distributed Real Time Defect Management) qui permet de gérer au niveau matériel les défauts du média inséré. Ainsi la qualité de gravure est toujours optimale même avec des médias relativement usés.

0118000000058833-photo-pioneer-dvr-106-vu-par-nero-5-5.jpg
0118000000058837-photo-pioneer-dvr-106-vu-par-clonecd-4-x.jpg

Les propriétés du DVR-106 d'après Nero 5.5 et CloneCD


La gravure des différents médias pris en charge par le DVR-106 s'effectue en CLV (Constant Linear Velocity). Les vitesses de gravure sont assez sympathiques bien qu'elles ne soient nullement révolutionnaires. Ainsi le DVR-106 est capable de graver les DVD-R et DVD+R à une vitesse maximale de 4x soit 5.4 Mo par seconde. A cette vitesse un DVD complet sera gravé en moins de 15 minutes. Les DVD-RW sont quant à eux gravés à la vitesse de 2x (2.7 Mo par seconde) contre 2.4x pour les DVD+RW (3.32 Mo par seconde). Notez que le DRU-510 de Sony grave pour sa part les DVD+RW à la vitesse maximale de 4x soit un peu plus rapidement que le dernier-né de chez Pioneer. Le graveur supporte le CD-Text ainsi que les modes DAO-RAW 96 et SAO-RAW.

0118000000058888-photo-pioneer-dvr106-gravure-nero-5-5.jpg

Une gravure réussie !


Le DVR-106 ne se contente pas de graver des DVD puisqu'il est également en mesure de graver les traditionnels CD. La gravure des CD-R s'opère à la vitesse de 16x, alors que les CD-RW sont gravés en 10x. Pour ce qui des vitesses de lecture, le dernier bébé de Pioneer se situe dans la norme avec une vitesse maximale de 32x pour les CD (y compris audio) et de 12x pour les DVD simple couche (8x en double couche). Précisons que la lecture des différents médias s'opère en mode CAV. Enfin Pioneer annonce que la lecture des DVD-R/RW et DVD+R/RW s'effectue à la vitesse de 6x ce qui est plutôt satisfaisant à défaut d'être franchement transcendant.

0207000000058842-photo-sp-cifications-des-r-cents-graveurs-dvd.jpg


Version retail ou OEM ?

Pioneer propose deux versions distinctes de son graveur de génération r6. La version DVR-A06 est la version boîte du produit que vous trouverez dans les réseaux de grande distribution. Dans cette version, Pioneer livre le graveur avec le logiciel Instant CD/DVD 7.0 en version complète et Pinnacle Studio 8 en version SE pour le montage vidéo. On trouve également dans le bundle deux médias vierges aux formats DVD-R et DVD-RW, un câble audio, la visserie et les jumpers adéquats ainsi que le mode d'emploi. Le modèle DVR-106 est quand à lui la version OEM du graveur qui est livrée nue.

01F4000000058832-photo-bundle-pioneer-dvr-a06.jpg

00C8000000051152-photo-configuration-compl-te.jpg
Afin de vérifier les spécifications annoncées par Pioneer nous avons effectué plusieurs tests avec le DVR-106. Pour cela nous avons utilisé la configuration suivante :

  • Carte mère Intel D865PERL
  • Intel Pentium 4 2.4 GHz
  • 512 Mo DDR333
  • GeForce 4 Ti4200
  • Disque dur Seagate 40 Go UDMA100
Le système fonctionnait bien sûr sous Windows XP Professionnel Service Pack 1 et disposait des derniers Drivers et BIOS disponibles à la date du test. Notez que le DVR-106 était pourvu du firmware en révision 1.01.

Performances en lecture CD

027F000000058838-photo-pioneer-dvr106-lecture-cd.jpg

Pour ce premier test le DVR-106 ne déçoit pas et tient ses promesses. La lecture d'un CD-Rom commence donc à la vitesse approximative de 15x pour s'achever à 33x, soit une vitesse moyenne de lecture de 25x. Si la vitesse de lecture est convenable le temps d'accès donne des frissons dans le dos avec quelques 156 ms là où un lecteur DVD conventionnel fera la même opération en 80ms. Le taux d'occupation CPU est pour sa part tout bonnement excellent avec seulement 5% en 8x.


Extraction audio

027F000000058873-photo-pioneer-dvr106-lecture-cd-audio.jpg

Pour ce test des performances en extraction audio nous avons employé l'album Dangerous de Michael Jackson dont la durée est supérieure à 76 minutes. La progression de la vitesse d'extraction bien qu'en dent de scie est toutefois assez régulière. L'opération débute à la vitesse de 14,81x pour se terminer à la vitesse de 33.27x soit une moyenne de 24.95x. Le taux d'occupation CPU est ici très correct avec quelques 6% en 8x.


Performances en gravure de CD-R

027F000000058840-photo-pioneer-dvr106-gravure-cd-r.jpg

Lors de la gravure de CD-R le DVR-106 donne toute satisfaction en accomplissant parfaitement son rôle. La gravure commence à un peu de 16x pour se terminer à 16x, la vitesse étant maintenue plus ou moins constante durant tout le processus.


Performances en gravure de CD-RW

027F000000058841-photo-pioneer-dvr106-gravure-cd-rw.jpg

La gravure des CD-RW est elle aussi sans surprise. Comme annoncé par Pioneer l'opération démarre à la vitesse de 10x pour se terminer à cette même vitesse !


Performances en lecture de DVD

0278000000058875-photo-pioneer-dvr106-lecture-dvd.jpg

Ce test nous a permis de mesurer la vitesse de lecture des DVD. Pour l'occasion nous avons utilisé un DVD-Rom du commerce contenant l'encyclopédie Universalis 8. La lecture a démarré à la vitesse de 5x pour s'achever comme prévu à un peu plus de 12x. La progression de la vitesse de lecture est convenable et se fait sans anicroche notable. La vitesse moyenne de lecture d'un DVD est donc d'un peu plus de 9x. Les temps d'accès font tout de même frémir avec pas moins de 181ms pour un DVD là où un bon lecteur de DVD-Rom mettra 100ms.


Performances en gravure de DVD & extraction vidéo

Nero DVD Speed ne nous a hélas pas permis de mesurer les performances exactes du Pioneer DVR-106. En effet le logiciel ne semble pas supporter les tests en gravure. Nous nous sommes donc rabattu sur des tests manuels où nous avons pu constater par nous-même les performances du DVR-106. Pour ce faire nous avons gravé deux DVD-R : un en 2x et l'autre en 4x. Le graveur s'est ici très bien comporté : il a fallu un petit peu plus de 32 minutes pour la gravure 2x contre 17 minutes en 4x, les deux DVD contenant de la vidéo. La gravure de DVD-RW et autre DVD+R n'a posé aucun souci particulier; les performances du graveur étant dans la parfaite lignée de ce qu'annonçait le constructeur. Enfin pour tester les médias DVD+RW avec le graveur nous avons utilisé le logiciel InCD 4 pour transférer un petit peu plus de 4Go de données : l'opération (qui s'effectuait donc en tâche de fond) a mis environ 40 minutes pour arriver à son terme.

Afin de déterminer les performances du graveur en matière d'extraction vidéo nous avons utilisé le DVD 'Le sixième sens'. La vitesse moyenne tournait autour des 2x (ce qui est la norme), il faut donc compter à peu près 40 minutes pour une extraction complète d'un film pesant plus de 6Go.

Conclusion

On ne peut que se féliciter du changement de cap opéré par Pioneer avec le tout nouveau DVR-106. Une fois n'est pas coutume, Pioneer n'est pas pionnier puisque le constructeur n'est pas le premier à lancer un graveur DVD multiformats. A défaut le fabricant démontre une fois de plus sa maîtrise technologique en proposant un produit mature combinant le meilleur des deux mondes en matière de gravure DVD.

Avec le DVR-106 le consommateur dispose donc d'un lecteur/graveur réellement universel. Faute d'être révolutionnaire le DVR-106 est à n'en pas douter un graveur de qualité qui comblera ses possesseurs malgré des temps d'accès un peu trop élevés... Dernier point important à souligner : alors que Sony vend son DRU-510 à prix d'or (généralement autour des 380€ TTC), Pioneer annonce un prix public conseillé de 299€ TTC pour le DVR-A06 !


Pioneer DVR-106

8

Les plus

  • Universel
  • Silencieux
  • Prix attractif

Les moins

  • Pas d'innovation majeure
  • Temps d'accès très moyens

Note globale9

Performances7

Fonctionnalités8

Rapport qualité/prix9

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Pioneer DVR-106 en test sur Clubic !
World Wide War 43 fait parler de lui
À la semaine prochaine
Des graveurs CD-RW / DVD-R 52x et 8x
Microsoft ActiveSync 3.7 disponible en français
Hauppauge présente le DEC-3000-s
Microïds a trouvé un repreneur
Midnight Club 2 dès le 11 juillet en France
Pèrenoel.fr : les condamnations continuent !
Plus d'infos sur le nouveau Cate Archer
Haut de page