Les Gestionnaires de téléchargement

Par
Le 11 janvier 2001
 0
Les données disponibles sur Internet n'ont jamais été aussi nombreuses. Hélas alors que la vitesse des connections ne progresse pas très vite, la taille des fichiers téléchargeables a incroyablement augmentée. Ainsi il devient fréquent de trouver des vidéos dépassant la vingtaine de mégas, des démos remplissant près d'un CD (le fameux Baldur's Gate 2 pour ne pas le nommer) ou des patchs d'une taille ahurissante.

Devant de tels fichiers il devient presque obligatoire d'utiliser un logiciel spécialisé dans le transfert de fichiers. Pour les possesseurs de lignes à hauts débits ces logiciels apporteront un confort supplémentaire, alors qu'ils constituent la seule planche de salut pour tout ceux qui doivent se contenter d'une liaison 56k.


Pourquoi ne pas se contenter du navigateur web ?


L'idée qui a conduit au développement de tels softs est très simple et venait d'un défaut commun à la plupart des navigateurs webs (au moins Microsoft Internet Explorer et Netscape Navigator) : l'impossibilité de reprendre un transfert si celui était coupé par maladresse ou suite à un problème de connexion. Ces logiciels permettent de reprendre une connexion là où elle a été interrompue, évitant donc la perte de temps et le surcoût téléphonique inhérent au re-téléchargement de tout ce qui a précédé la coupure.

Aujourd'hui Internet Explorer permet plus ou moins de reprendre ces fameux téléchargements, mais du fait de la concurrence que se livrent tout ces "download managers", de nouvelles fonctions toutes plus intéressantes les unes que les autres sont apparues : optimisation des transferts, récupération de tout ou partie des liens d'une page, recherche de miroirs plus rapides, accélération du rapatriement, j'en passe et des meilleures !


Les techniques de téléchargement


Les fonctions avancées, l'ergonomie et le confort d'utilisation sont des données très importantes, c'est sûr. Mais ces logiciels ont été créés dans le but d'accélérer vos "downloads". Deux questions se posent donc : Comment y parviennent-ils ? Qui est le plus efficace ?

La plupart des logiciels ne sont pas vraiment différents d'un navigateur classique. Ils ne semblent faire qu'une optimisation du transfert. Depuis quelques temps d'autres programmes jouent cependant la carte de l'originalité avec une innovation que l'on pourrait résumer en un mot : segmentation.

Ces programmes découpent le fichier à télécharger en 3, 4 ou 5 connections tout à fait indépendantes. Si le serveur distant le supporte cela permet dès lors de multiplier théoriquement le taux de transfert par 3, 4 ou 5. Théoriquement ? Oui, car dans la pratique le gain n'est pas aussi important.

Pour voir un peu comment chacun des compétiteurs se comporte, nous avons réalisé un test de transfert (avec une ligne ADSL) sur un fichier de 5Mo. Les programmes l'ont tous téléchargé 3 fois, nous avons mesuré le temps qu'ils ont mis pour mener à bien cette tâche et en avons fait une moyenne. Voici le graphique récapitulatif.

01df000000047088-photo-test-de-transfert.jpg

Bien sûr cette technique ne peut être considérée comme parfaitement fiable. Elle donne cependant une bonne idée de la puissance de chacun des logiciels.

Evidemment les programmes supportant la segmentation s'en sortent très bien, même si on voit que la différence entre 5 et 10 segments est très faible. Les meilleurs sont faciles à identifier et on notera la place relativement modeste du logiciel le plus connu du genre : Getright. Cependant celui-ci ne permet pas une segmentation très simple. Il faut configurer le nombre de segments en fonction de la taille du fichier. Pour notre exemple le logiciel utilisait par défaut 3 segments ce qui n'est visiblement pas la meilleure solution. A contrario, Download Accelerator contraint à utiliser 7 segments, le test a donc été réalisé dans ces conditions.

Pour compléter cette évaluation des performances, nous allons maintenant passer en revue chacun des programmes et les noter selon trois critères. Une note performances bien sûr, qui portera aussi sur les informations relatives au transfert que le logiciel est capable de fournir. Une note fonctionnalités, afin de voir les différentes options que les programmes proposent, et enfin une note confort d'utilisation, parce que ces logiciels ne sont que des outils censés nous faciliter le téléchargement... Ils ne doivent donc pas être délicats à mettre en oeuvre !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top