Sécurité et antivirus sur Mac : tour d'horizon

03 septembre 2010 à 18h07
0
La sécurité et le Mac : sujet épineux ! Actuellement épargnée par les logiciels malveillants, la plate-forme est-elle vraiment sûre ? Tentons de dresser un bilan de la situation...

L'histoire est connue, voire banale : vous venez d'être victime d'une infection sur votre PC, qui vous force éventuellement à réinstaller Windows. Et vous savez déjà qu'un de vos proches, vous en connaissez forcément un, va vous répondre : « tu devrais passer au Mac, il n'y a pas de virus sur Mac OS X ! ». En elle même, l'affirmation est vraie : il n'y a actuellement aucun risque majeur d'être infecté par une menace sur un Mac.

0000009603102754-photo-ordinateur-portable-apple-macbook-pro-2-53ghz-i5-500go-15pouces-unibody.jpg
Pour autant, cela ne signifie pas que le Mac est totalement immunisé et invulnérable. Les mises à jour régulières de sécurité sont bel et bien là pour corriger des vulnérabilités qui pourraient être potentiellement exploitées. En outre, les Mac viennent aujourd'hui s'intégrer dans des réseaux, domestiques ou professionnels, incluant des PC sous Windows. Ils peuvent donc être un vecteur de propagation de menaces qui pourront être exécutées sur des PC Windows. Enfin, quel que soit le système d'exploitation utilisé, nul n'est à l'abri de menaces misant sur la naïveté des utilisateurs pour leur extorquer des données sensibles ou de l'argent. Tout ceci nous pousse à faire un état des lieux de la sécurité sur Mac, en tentant de ne verser ni dans l'angélisme, ni dans l'exagération.

Sécurité sur Mac : le discours officiel et les faits



Que ce soit dans ses fameuses publicités « Mac vs PC » ou sur son site, Apple véhicule un discours rassurant sur la sécurité du Mac, mais que dit-on exactement ? Contrairement à ce que l'on pourrait penser, si on lit entre les lignes, Apple ne dit pas que le Mac est invulnérable aux virus, mais uniquement aux « virus PC ». Autrement dit, Mac OS X ne craint pas les vers et autres chevaux de Troie qui ciblent Windows. Ce qui est assez logique, puisque Mac OS X n'est pas Windows : le fait que les Mac soient immunisés contre ces menaces provient simplement du fait qu'une attaque prévue pour Windows ne s'exécute pas sur un Mac.

Pourtant le discours d'Apple est confus, faisant l'amalgame entre les virus affectant Windows (qui, effectivement, ne peuvent pas menacer un Mac) et la possibilité que des menaces développées spécifiquement pour Mac OS X soient bloquées par le système. Or, à l'heure actuelle, il n'existe pratiquement aucune menace ciblant le Mac. Il faut donc d'emblée tirer cette situation au clair. Si Mac OS X est plus sûr que Windows, ça n'est donc pas forcément parce qu'il est mieux protégé, mais parce qu'il n'est pas attaqué. C'est une précision d'autant plus importante que les failles, elles, existent, et qu'Apple ne brille pas forcément par la réactivité de ses corrections.

Il n'est pas attaqué, certes, mais il pourrait l'être. Cela signifie-t-il pour autant qu'il pourrait être infecté ?

Pourquoi y'a-t-il si peu de menaces en activité sur Mac OS X ? La réponse que l'on fournira généralement à cette question est la suivante : le Mac n'intéresse pas encore les cybercriminels, parce que sa part de marché n'est pas assez élevée. C'est un argument valable, mais difficile à vérifier. Qu'est-ce qu'une part de marché suffisante ? Mac OS X ne l'a-t-elle pas déjà dépassée ? Pas évident...

Une autre explication plus technique peut être donnée : le développement de logiciels malveillants pour Mac nécessite des compétences spécifiques... et un Mac ! Les malwares et autres trojans étant majoritairement issus des pays émergeants, et l'essentiel de la gamme Mac étant ciblée vers le milieu et le haut de gamme, on peut y voir tout simplement une carence en développeurs Mac dans ces pays.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Audi fait la promotion de son e-tron... aux stations de recharge Tesla
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Le jeu de rôle anti-Brexit
Un timbre en édition limitée pour célébrer les 50 ans du premier pas sur la Lune
Pampers se lance dans les
Orange lance son
2 Français sur 3 auront accès à la 5G en 2025, selon le patron de l'Arcep

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top