Québec : les mineurs de cryptomonnaies paieront l'électricité 2 fois plus cher

Par ,
le 21 juillet 2018
 0
électricité

Il y a quelques jours, le Québec a reçu l'autorisation de facturer aux mineurs de cryptomonnaie, une électricité deux fois plus cher. Un procédé censé « sécuriser » l'offre en électricité de la région.

La décision a été validée par la « Régie de l'énergie » canadienne vendredi dernier via un document de pas moins de 45 pages.

Une facture d'électricité deux fois plus salée


La province du Québec sera désormais autorisée à facturer l'électricité deux fois plus cher, à tous les mineurs de cryptomonnaie ainsi qu'à toutes les entreprises utilisant la technologie blockchain. Une décision supposée « concilier l'intérêt public, la protection des consommateurs et un traitement équitable du transporteur d'électricité et des distributeurs ».

Pour la Régie canadienne, ce nouveau règlement « assurera la sécurité de l'approvisionnement en électricité dans le contexte particulier des demandes massives, soudaines, inattendues et simultanées pour l'utilisation de la technologie blockchain, y compris le minage de cryptomonnaie ».

40% de la capacité de production énergétique destinée au minage


Hydro-Québec a d'ailleurs précisé avoir déjà reçu plus de 300 demandes de « services énergétiques de la part de sociétés de minage et d'entreprises de la crypto-sphère » selon le site internet crypto-france.com. 300 demandes représentant tout de même, à elles seules, environ 18 000 MW (megawatts), soit pas moins de 40 % de sa capacité de production.

Un tarif de 15 cents par kw/h sera ainsi appliqué aux consommateurs et entreprises qui entreront dans la catégorie des « consommateurs d'électricité pour des usages cryptographiques appliqués aux blockchains ».

Ce nouveau tarif ne s'appliquera toutefois pas aux différentes entreprises ayant déjà des accords avec la société fournisseuse d'énergie.
Modifié le 22/07/2018 à 21h42
scroll top