Selon Christine Lagarde, l’euro numérique émergera d’ici 2024 au plus tard

16 novembre 2020 à 16h19
13

La Banque centrale européenne (BCE) prendra une décision sur le lancement d’un euro numérique en janvier 2021.

Si une décision positive émerge alors il faudra 2 à 4 ans pour mettre en œuvre un tel projet selon Christine Lagarde.

Un euro numérique avant 2024 ?

Le sujet d’un euro numérique a été abordé lors du forum des banques centrales européennes , le 12 novembre.

L'occasion pour Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne (BCE), de présenter son opinion sur le sujet. Selon elle donc, un euro numérique est possible, mais le sujet doit faire l’objet d’un consensus entre les pays membres. Le but serait de répondre aux besoins des Européens ; la présidente de la BCE a d'ailleurs souligné le déclin de l’utilisation de l’argent liquide dans certains pays tels que la Suède et les Pays-Bas.

Toujours selon Christine Lagarde, l’euro numérique doit ainsi être envisagé uniquement s'il est moins cher, plus rapide et plus sûr pour les Européens : « Si l'euro numérique doit contribuer à une meilleure souveraineté monétaire, à une meilleure autonomie de la zone euro, je pense que nous devrions l’envisager. Si cela doit faciliter les paiements transfrontaliers alors nous devrions étudier la question ».

La BCE a lancé une consultation en octobre qui s’achèvera mi-janvier. C’est à ce moment-là que l’institution décidera s’il est nécessaire d’aller de l’avant ou non pour le lancement d’un euro numérique.

Ne pas se précipiter pour autant

Christine Lagarde a déclaré que la BCE devait encore répondre à plusieurs problématiques, parmi lesquelles celle des mesures de lutte contre le blanchiment d’argent et du financement du terrorisme, en plus de la protection de la vie privée des utilisateurs. La présidente de la BCE a cité le Libra de Facebook et les récents essais de yuans numériques en Chine comme exemples à étudier.

Selon elle, il n’est toutefois pas question de se précipiter : « Nous ne faisons pas la course pour être les premiers. Et nous pensons qu’un euro numérique ne remplacera pas l’argent liquide. Il sera un complément aux espèces ». De nombreuses questions restent en suspens, mais il est désormais clair que la BCE étudie réellement le lancement d’un euro numérique d’ici quatre à cinq ans.

Source : CoinDesk

Modifié le 16/11/2020 à 16h21
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
12
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Le Bitcoin chute à moins de 30 000 $ : quelles causes et conséquences ?
La Chine poursuit sa guerre contre les crypto-monnaies en interdisant progressivement le minage sur son territoire
D’après la BCE, l’euro numérique va offrir une meilleure protection de la vie privée que les stablecoins
Des hackers envoient des Ledger trafiqués pour dérober des crypto-monnaies
Le Salvador se heurte aux réticences de la Banque mondiale dans son projet de donner cours légal au bitcoin
Porsche lance une plateforme dédiée aux tokens non fongibles (NFT)
Tim Berners-Lee va vendre aux enchères le code source originel du World Wide Web en tant que NFT
En Thaïlande, les
Projet Jura : la France et la Suisse testent une monnaie numérique pour les échanges transfrontaliers
Euro 2021 : l’Équipe de France se lance dans les NFT avec des cartes collectionnables sur la blockchain
Haut de page