Bruxelles : jusqu'à 565 000 € d'amende pour l'usage de cookies traceurs

21 avril 2011 à 17h03
0
00C8000002016794-photo-drapeau-ue-union-europeenne-europe-commission-flag-gb-sq.jpg
La Commission Européenne s'apprête à présenter de nouvelles mesures de protection de vie privée et entend punir sévèrement les entreprises faisant l'usage des cookies traceurs.

Le 25 mai prochain de nouvelles règles de protection de la vie privée des internautes devraient entrer en vigueur. Alors que les régies publicitaires tentent de cibler davantage les internautes en collectant les données personnelles, la Commission estime que l'utilisateur devrait avoir la possibilité de modifier ces dernières voire de les effacer complètement, une notion plus connue sous le terme "droit à l'oubli". Par ailleurs, les sociétés devraient pouvoir bénéficier d'une politique unifiée, quelle que soit la nature du service ou la loi en vigueur dans le pays d'activité. La Commission explique enfin que les transferts d'informations en dehors de l'Union devraient être tout aussi sécurisés et doublés d'une « protection des données dans le domaine de la coopération policière et de la coopération judiciaire ».

Le magazine Financial Times révèle que la Bruxelles a mis en place un système de pénalités pour les pratiques allant à l'encontre de cette politique. Ainsi l'usage d'un cookie un peu trop curieux à l'insu de l'internaute se traduira par une amende pouvant atteindre 500 000 livres Sterling (environ 565 000 euros) soit cent fois plus qu'aujourd'hui. Pour rappel, le cookie est un petit fichier téléchargé sur la machine d'un utilisateur au sein duquel le site peut y stocker différentes informations tel que son nom d'utilisateur, ses paramètres du site mais également son profil afin de lui retourner de la publicité plus ciblée.

Les état-membres se sont par ailleurs accordés à mettre en place une icône unique permettant à l'internaute de retrouver facilement sur chaque site Internet le type de publicités ciblées avec l'option de s'y désinscrire. Yahoo!, Google, Microsoft et autres géants du web ont d'ores et déjà accepté de mettre en place ce dispositif. Aussi, à l'instar de la FTC aux États-Unis, la Commission Européenne travaille avec les éditeurs de navigateurs sur l'implémentation de fonctionnalités Do-Not-Track.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
Apple refuse que les méchants des films utilisent un iPhone
Des ingénieurs tentent de battre le record de vitesse terrestre avec un véhicule zéro émission
Combien de GameBoy originaux sont encore dans les stocks de Nintendo ?
Selon Gary Kasparov, l'intelligence artificielle fera disparaître 96% des emplois
Coronavirus : la Chine surveille WeChat et Twitter pour faire taire les critiques
Microsoft détaille les caractéristiques de sa Xbox Series X
Huawei présente le Mate Xs : son smartphone pliant sera disponible en mars pour 2499€

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top