Alexa : 1 700 messages audio d'un utilisateur envoyés par erreur à la mauvaise personne

4
amazon alexa fotolia

Des centaines de fichiers audio enregistrés par l'assistant vocal d'Amazon ont été envoyés au mauvais destinataire. L'entreprise plaide l'erreur humaine, mais l'affaire pose la question de l'enregistrement des échanges par les enceintes connectées.

C'est une affaire qu'Amazon aurait préféré éviter à quelques jours de Noël. Alors que l'entreprise fait le maximum pour que ses enceintes intelligentes Echo soient l'un des cadeaux de Noël les plus prisés, un utilisateur allemand a eu la désagréable surprise de recevoir des messages audio enregistrés par l'assistant Alexa d'un autre utilisateur de l'enceinte connectée.

1 700 conversations envoyées à un parfait inconnu

Il avait demandé, en août dernier, une copie de l'intégralité des informations détenues par Amazon, comme le permet le RGPD. Problème : ces fichiers audio, 1 700 au total, proviennent de l'enceinte d'une personne totalement inconnue. Sur ces derniers, on entend un homme discuter avec sa compagne dans le salon ou la salle de bain, et l'enceinte a enregistré toutes ces conversations au fil du temps.

Le destinataire de ces messages, après avoir contacté Amazon sans succès, a alerté les médias pour ébruiter l'affaire et retrouver le malheureux utilisateur, afin de lui remettre ces fichiers audio. Mais ces derniers ont également enquêté sur la manière dont Amazon a géré le problème et communiqué sur le sujet. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le géant du e-commerce a oublié ses grands principes concernant la satisfaction client, puisque Amazon n'a même pas pris la peine de contacter l'homme dont les données personnelles ont été divulguées.

Une affaire qui relance la gestion des données personnelles collectées par les GAFA

Après la publication de cette affaire, Amazon a platement présenté ses excuses : « Il s'agissait d'un cas malheureux d'erreur humaine et d'un incident isolé. Nous avons résolu le problème avec les deux clients concernés et pris des mesures pour améliorer encore nos processus », a déclaré un porte-parole d'Amazon à The Verge. « Nous avons également contacté, à titre préventif, les autorités de réglementation compétentes ».

Amazon indique conserver tous les échanges vocaux afin d'améliorer la reconnaissance vocale et la pertinence de son assistant. Ce genre d'incident va relancer les différentes questions concernant le fonctionnement de ces systèmes connectés et la gestion par les géants du web des informations personnelles dont elles disposent.



Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page
Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (4)

Rumpelstiltskin
J’espère que l’on entendait pas la chambre …
Uatu
Le problème c’est l’enregistrement des conversations ou l’envoi de ces conversations à la mauvaise personne au moment de l’exécution d’une exigence du RGPD ?<br /> Parce qu’à un moment, s’il faut être de mauvaise foi, on peut aussi expliquer que le problème c’est le RGPD qui permet d’exiger de se faire remettre des conversations qui feraient mieux de ne pas circuler.
Momozemion
Le RGPD ? Eh ben, tu as du réfléchir longtemps avant de poster ce commentaire.<br /> Le RGPD ne concerne que les citoyens européens, tu crois qu’Amazon n’enregistre pas 100% de ce que ses micros captent sur 100% du globe et limite ce traitement à ces nationalités ?<br /> Ce serait précisément l’inverse.<br /> Le RGPD, ça doit être comme les CGUs de tout un tas de services (dont Amazon probablement !) dont tu es client : tu n’as rien lu.
Voir tous les messages sur le forum