Cambridge Analytica : l'auteur du quiz qui a tout déclenché accuse Facebook de diffamation

Alexandre Boero Contributeur
20 mars 2019 à 07h29
0
Facebook piratage

Alors que Facebook l'accuse d'escroquerie, Aleksandr Kogan réplique par l'intermédiaire de l'un de ses avocats qu'il ne fut qu'un bouc émissaire de l'entreprise.

Aleksandr Kogan soigne sa défense, alors que Facebook se restructure en renouvelant ses têtes d'affiche. Le chercheur est accusé par la société de Mark Zuckerberg d'avoir menti au sujet de la collecte de données personnelles à laquelle il s'adonnait à partir des profils des utilisateurs. Il a décidé de poursuivre Facebook en diffamation.

Kogan, le créateur de l'appli d'où tout est parti


L'ancien chercheur en psychologie de l'Université de Cambridge a une réputation ô combien sulfureuse. Kogan avait mis au point l'application de quiz de personnalité « Thisiyourdigitallife » permettant de collecter les données de près de 87 millions d'abonnés du premier réseau social mondial à leur insu, plusieurs années durant. Ces données furent ensuite exploitées par la société de Kogan, Cambridge Analytica, pour mener une pratique de publicité ciblée et adaptée à la personnalité de l'utilisateur, ainsi que participer à la campagne présidentielle de Donald Trump en 2016.

Pour sa défense, l'entreprise Facebook a toujours indiqué avoir été induite en erreur par Aleksandr Kogan, qui aurait trompé son monde en affirmant que les données seraient utilisées à des fins scientifiques. Le réseau social avait même précisé que ses règles lui interdisaient une telle réutilisation des données.

Pour Facebook, la poursuite de Kogan est « frivole »


Sauf que le principal intéressé est en total désaccord avec les arguments avancés par Facebook. Via ses avocats, Kogan considère comme diffamatoires les dires de la société américaine. « Alex n'a pas menti, Alex n'est pas un escroc, ce n'était pas une arnaque », a déclaré l'un de ses représentants, Steve Cohen. « Facebook savait bien ou aurait dû savoir ce que cette application était en train de faire. Facebook avait besoin désespérément besoin d'un bouc émissaire et Alex était le leur », a poursuivi l'avocat.

Facebook a tenu à réagir après cette nouvelle déclaration, qui n'est pas la première de Kogan. Un porte-parole de la société considère la démarche de Kogan comme « une poursuite frivole de quelqu'un qui a violé imprudemment nos conditions d'utilisation et mis en danger les données personnelles des utilisateurs ».

En attendant, aux États-Unis, la Federal Trade Commission (FTC) négocie pour infliger une amende de plusieurs milliards de dollars à Facebook pour ne pas avoir respecté ses engagements en matière de protection des données personnelles de ses utilisateurs.

1 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top