L’iPad « le plus fin » d’Apple est étonnamment résistant

Corentin Béchade
Publié le 17 mai 2024 à 10h02

À chaque nouvelle sortie d’appareils Apple, on a le droit aux désormais célèbres « crash test » de la part de différents Youtubeurs. Étonnamment, le dernier iPad Pro d’Apple s’en sort plutôt bien.

« Incroyablement fin. Incroyablement puissant », voilà comment Apple présente son tout dernier iPad Pro M4, fraîchement dévoilé en ce début de mois de mai. Avec 5,1 millimètres au compteur, l’iPad Pro 13 pouces est effectivement la tablette la plus svelte d’Apple… mais surprenamment pas la moins résistante.

Un iPad qui tient le choc

JerryRigEverything et MobileReviewsEh, deux chaines YouTube connues pour leurs tortures en règle des produits technologiques, ont passé la nouvelle ardoise d’Apple sur leurs bancs de test. Il en ressort que l’iPad Pro 2024 plie et casse moins facilement qu’on ne pourrait le croire. Tenter de faire céder la tablette horizontalement demandera beaucoup de force et beaucoup de poids.

À la main, en appuyant fermement sur le dos de l’iPad, il est quasiment impossible d’abîmer l’écran, comme le prouve la vidéo de JerryRigEverything. La tablette pourra présenter une légère courbure et l’écran pourra même se décoller du châssis, mais techniquement, la tablette fonctionne toujours même après avoir été sévèrement malmenée. Comme le prouve MobileReviewsEh, il faudra une masse de 43 kg (472 newtons de force) et une bonne minute d’attente pour que la tablette se plie et casse définitivement. L’iPad Pro 2022, soumis au même traitement, craque lui sous une masse de 40 kg et 457 newtons.

L’intégrité structurelle étonnante de cet iPad Pro 2024 est due à une construction revue et corrigée qui laisse la place à une chambre de refroidissement métallique au milieu de la tablette. Cette dernière, en plus d’aider à dissiper la chaleur générée par le processeur, sert aussi de colonne vertébrale à l’iPad et lui permet de mieux résister aux petits tracas du quotidien.

Au prix de la réparabilité ?

En revanche, à l’horizontale, la tablette résiste nettement moins bien. Tenu en mode portrait, il est possible de morceler l’écran et plier le châssis à main nue en appliquant un peu de force. La faute au port USB-C qui appuie très rapidement sur l’afficheur et le mets HS dès qu’il est soumis à un peu de pression. Pas étonnant quand on sait que la tablette est à peine plus épaisse que le port en lui-même.

Dans l’absolu, Apple est tout de même parvenu à faire un iPad étonnamment fin et résistant malgré la pléthore de technologies embarquées. Reste à savoir si cela a vraiment un sens de produire des tablettes à peine plus épaisses que trois pièces de 5 centimes empilées les unes sur les autres. La réparabilité et la finesse ne font généralement pas bon ménage.

  • Une finesse remarquable
  • Écran OLED somptueux
  • Processeur M4, au-dessus de la mêlée
  • Un grand nombre d'applications tierces dédiées à l'iPad

L'iPad Pro (2024) est enfin une vraie mise à jour de la tablette premium d'Apple, après une précédente génération qui se reposait trop sur ses lauriers à notre goût. Plus fin et un peu plus léger, l'appareil offre une sensation bien plus confortable une fois en main. Le processeur M4, presque trop performant pour une tablette, met à l'amende ses concurrents sur le secteur et propose une puissance de feu que seuls quelques utilisateurs aux besoins spécifiques pourront exploiter. L'écran OLED est un ajout très attendu, et Apple ne s'est pas loupé avec une dalle splendide et très lumineuse malgré tout.

Reste que l'iPad, tout aussi Pro soit-il, reste encore une fois un iPad, avec toutes les limitations qui vont avec. Son système, meilleur qu'avant, mais encore un peu rigide, privilégie l'utilisation d'une application plein écran et s'adapte encore mal aux besoins des pros ayant besoin d'un accès rapide à plusieurs logiciels. On peut aussi reprocher à cet iPad une autonomie assez limitée, notamment sur les logiciels exploitant le plus le processeur M4, avec une batterie qui se vide un peu trop rapidement en cas d'usage intensif.

L'iPad Pro (2024) est sans conteste une démonstration du savoir-faire matériel d'Apple sur le marché des tablettes et sa déclinaison la plus aboutie à ce jour. Pourtant, cet iPad ne remplace toujours pas un ordinateur et Apple semble ne plus vouloir s'adresser à un large public, mais davantage aux professionnels et créatifs souhaitant une machine ultra-légère et ultra-puissante pour travailler en mobilité sur des logiciels spécifiques. Si tel est votre cas, vous en aurez clairement pour votre argent.

Apple iPad Pro (2024)

Source : Youtube - JerryRigEverything / MobileReviewsEh

Corentin Béchade
Par Corentin Béchade

Journaliste depuis quasiment 10 ans, j’ai écumé le secteur de la tech et du numérique depuis mes tout premiers chapôs. Bidouilleur (beaucoup), libriste (un peu), j’ai développé une spécialisation sur les thèmes de l’écologie et du numérique ainsi que sur la protection de la vie privée. Le week-end je torture des Raspberry Pi à grands coups de commandes 'sudo' pour me détendre.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (6)
nicgrover

C’est vrai que les fans utilisent régulièrement un cutter avec un matériel aussi onéreux…

supernaz

Le mec qu’a rien compris…

Bzk79

Moi non plus j’ai rien compris !
fin du premier paragraphe : « …mais surprenamment pas la moins résistante. »
c’est à dire ???

nicgrover

Si les apple fan comprennent c’est le principal :innocent:

supernaz

C’est pourtant très français. Ca veut dire qu’il y a pire.

nicgrover

Peut-être très français mais mal formulé.