Oracle lance son " Network Computer ", un PC allegé

Jérôme Bouteiller
10 juillet 2000 à 00h00
0

Attendu depuis de nombreuses années, Oracle dévoile enfin son " New Internet Computer ", un PC sans disque dur adapté à l'ère des réseaux et sans le moindre logiciel microsoft.

Attendu depuis de nombreuses années, Oracle dévoile enfin son " New Internet Computer ", un PC sans disque dur adapté à l'ère des réseaux et sans le moindre logiciel microsoft.

Système d'exploitation Linux, logiciel de navigation Netscape, le tout nouveau " New Internet Computer " incarne le fameux ordinateur allégé, révé depuis de nombreuses années par Larry Ellison, le patron d'Oracle. Alors que le iMac d'Apple avait pris l'initiative de se débarasser du lecteur de disquette, le NIC d'Oracle va plus loin en se passant carrément de disque dur au profit d'une exploitation exclusive des applications en ligne, accessible sur le Net. Cette légèreté lui permet d'afficher un prix ultra compétitif de seulement 199 dollars (un peu moins de 1400 francs), auxquelle il ne faudra ajouté le prix d'aucune licence logicielle, au grand dam de Microsoft. Le NIC se positionne donc sur le marché de " l'après PC " déjà occupé par la télévision interactive, les consoles de jeux ou encore les téléphones WAP.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Netflix augmente ses tarifs en France dès aujourd'hui
Un outil destiné aux forces de l'ordre capable de déverrouiller quasiment tous les smartphones
Sommet européen des 20 et 21 juin : objectif zéro émission de gaz à effet de serre d'ici 2050 ?
La Tesla Model 3 perd les faveurs de l'Europe, qui lui préfère la future Renault ZOE 2
Une pétition demande à Netflix de déprogrammer Good Omens... une série produite par Amazon
Bill Gates considère que
Le Raspberry Pi 4 est là : trois configurations jusqu'à 4 Go de RAM (et un kit desktop)
AMD : le Ryzen 7 3800X mettrait à mal les Core i9-9900K d'Intel sur GeekBench
Le Bitcoin continue sa course folle et dépasse les 10 000$
La mémoire informatique universelle pourrait révolutionner la consommation des data centers
scroll top