Essai Mercedes Classe C, un peu d'hybride et beaucoup de technologies

06 juillet 2021 à 15h30
17
Mercedes Classe C
© Thibault Jousse pour Clubic

Le best-seller de Mercedes s'offre une grosse mise à jour qui parie sur l'hybridation douce, et surtout sur les technologies issues de l'exubérante Classe S.

Tous les indicateurs sont au vert chez Mercedes, qui annonce une croissance de 52% à la mi-juin malgré les problèmes d'approvisionnement en micro-processeurs touchant également d'autres industries. C'est dans ce contexte que la marque à l'étoile lance la nouvelle version de la Mercedes Classe C, une berline familiale emblématique depuis la première version W201 produite à 1 879 629 exemplaires entre 1982 et 1993. Un succès qui se renouvellera avec les générations suivantes suivantes, et un gros restylage en 2014.

Mercedes Classe C
© Thibault Jousse pour Clubic

Un redesign élégant pour la version 2021

Le millésime 2021 s'appuie sur cette version W201 en apportant quelques évolutions qui sautent surtout aux yeux quand on les compare côte à côte. S'il conserve le même esprit, le bouclier avant a été redessiné avec des projecteurs LED plus effilés qui sont désormais positionnés plus haut afin d'aller le design. La calandre évolue également en abandonnant les deux lames quel que soit la finition choisie. Car la nouvelle Mercedes Classe C se décline dans deux versions avec l'Avantgarde line qu'on qualifiera de traditionnelle, et l'AMG line plus sportive. Chacune est également disponible en break.

Toutes les Mercedes Classe C affichent deux nervures sur le capot, et c'est surtout la calandre qui permet de différencier la finition : orientée vers le bas et avec un cadre et une lame chromés pour l'Avantgarde line, ou base élargie avec une lame en argent iridium mat avec insert chromé, mais aussi des motifs étoilés pour la version AMG line. Outre les prises d'air sportives avec inserts chromés sur la jupe avant, cette dernière est également chaussée de jantes AMG en alliage de 18 pouces contre 17 pouces pour l'Avantgarde line.

Mercedes Classe C
Mercedes Classe C

En continuant vers l'arrière de la voiture, on note la présence de bas de caisse latéraux plus sportifs sur l'AMG. Pour la première fois sur la Classe C, les feux arrière sont désormais en deux parties. Et là encore, les deux finitions se différencient avec une jupe arrière AMG en forme de diffuseur avec insert noir, et un système d'échappement à deux sorties qui est intégré dans le pare-chocs. Une chose est sûre, cette nouvelle Mercedes Classe C est à la fois élégante et dynamique.

Plus longue de six centimètres par rapport à son prédécesseur, la Classe C affiche un empattement rallongé de 2,5 cm qui profite aux places arrière. À l'avant, il est à noter que les deux occupants se sentent comme engoncés avec l'imposante console centrale qui accueille le nouvel écran comme on le verra plus loin, et ce malgré les portières qui ont été creusées. Au delà de cette impression, le confort est au rendez-vous et toutes les commandes sont facilement accessibles.

Mercedes Classe C
© Thibault Jousse pour Clubic

Un intérieur résolument tech

Dans l'habitacle, difficile de ne pas être impressionné par la dotation technologique de cette version 2021 qui s'inspire directement du vaisseau amiral de la marque, la Mercedes Classe S. Une révolution pour la Mercedes Classe C, dont la pièce maîtresse est constituée par le système MBUX (Mercedes-Benz User Experience) de deuxième génération. Il repose désormais sur un écran tactile HD qui augmente de 103% à 11,9 pouces (30,2 cm de diagonale). Ce dernier trône sur la console centrale et affiche une définition de 1 624 x 1 728 pixels tout en étant très légèrement orienté vers le conducteur (6°).

En position verticale à l'instar de celui de la Tesla Model S, l'écran d'info-divertissement conserve quelques boutons physiques sur la partie inférieure. Et notamment les raccourcis pour le sélecteur de mode de conduite, les caméras de stationnement ou encore la commande de volume.

Mercedes Classe C
Mercedes Classe C

Mercedes a également intégré un lecteur d'empreinte digitale. Il suffira de poser le doigt dessus pour accéder à ses réglages personnels, mais aussi à ses favoris, les destinations précédentes ou encore les e-mails et les prévisions basées sur le comportement. Vous avez l'habitude d'appeler votre époux en sortant du bureau ou de saisir l'adresse de votre domicile dans le GPS, le système vous le proposera automatiquement. Cette fonctionnalité ne s'arrête pas là : le lecteur d'empreinte digitale permettra également de réaliser des paiement via « Mercedes me ».

L'interface adopte une nouvelle présentation adaptée au mode portrait de l'écran, mais son fonctionnement global ne change pas. On parcourt les rubriques en balayant la dalle tactile de droite à gauche, et l'ensemble est aussi fluide qu'intuitif. Un bon point pour le système MBUX de Mercedes, qui compte parmi les plus réussis aujourd'hui. Bien entendu, il reste possible d'accéder à ses applications favorites en optant pour Android Auto ou Apple CarPlay . À propos d'Apple, la Classe C offrira prochainement un accès direct à Apple Music en plus des services de streaming tels que Spotify, Amazon Music ou encore Tidal, qui sont d'ores et déjà disponibles.

Mercedes Classe C
Mercedes Classe C

L'ensemble peut être piloté via la commande vocale « Hey Mercedes », mais gare à l'accent français qui peut jouer des tours au moment d'énoncer un titre en anglais par exemple. Le constructeur indique qu'il n'est plus nécessaire de dire la phrase clef « Hey Mercedes » pour activer l'assistant vocal, mais nous n'avons pas eu l'occasion de l'essayer. La nouvelle version du MBUX s'inspire aussi des assistants Google et Alexa pour commander les objets connectés directement depuis sa voiture. Une fonctionnalité certes redondante avec ce que propose le smartphone qui ne nous quitte plus, mais qui a le mérite d'exister dans la voiture désormais.

S'agissant d'un véritable objet connecté sur roues, la Mercedes Classe C aura aussi droit à des mises à jour. Mercedes indique que celles-ci seront réalisées via la connexion Internet sans passage en concession. Une notification s'affichera sur le MBUX, et le téléchargement, tout comme l'installation, seront réalisés en arrière plan ,nous promet-on. Un grand pas en avant pour un constructeur traditionnel, habitué à s'appuyer sur son réseau pour ce type d'opération.

Mercedes Classe C
© Thibault Jousse pour Clubic

Le meilleur système de navigation à date ?

Avec la Classe S et désormais la Classe C, Mercedes a peaufiné sont MBUX de sorte à offrir l'un si ce n'est le meilleur système de navigation aujourd'hui. Difficile de se tromper tant les indications sont bien indiquées, surtout pour qui a choisi toutes les options.

Et elles sont nombreuses, avec l'affichage en réalité augmentée sur l'écran central quand on approche une intersection, le rappel de navigation au niveau de l'écran d'instrumentation derrière le volant, et enfin une carte complète affichée directement dans le champ de vision du conducteur grâce au nouvel affichage tête haute.

Mercedes Classe C
Mercedes Classe C

La réalité augmentée gagne en prévision et surtout en taille : l'image de la caméra avant s'affichant sur l'essentiel de la partie supérieure de l'écran de 11,9 pouces. Les flèches indiquent la route à suivre et la cartographie reste également visible juste en dessous.

Ce n'est pas le seul élément qui gagne en lisibilité. L'affichage tête haute fait lui aussi un énorme bond en avant. Beaucoup plus grand et détaillé, ce dernier est désormais en couleur. Il affiche les indications de navigation donc, mais aussi les limites de vitesse, la vitesse actuelle et les aides à la conduite. Il ne manque plus que la réalité augmentée dans l'affichage tête haute à l'instar des Volkswagen ID . Dans tous les cas, si vous trouvez encore le moyen de vous perdre, c'est que vous le faites exprès.

Mercedes Classe C

L'écran d'instrumentation est similaire à celui de la génération précédente. La dalle de 12,3 pouces peut afficher différents écrans, des deux compteurs numériques jusqu'à une carte qui occupe toute la surface. Tout est facilement paramétrable grâce aux commandes qui sont intégrées sur le volant… ou plutôt sur les volants. En effet, la version Avantgarde line de la Classe C adopte un style plutôt conventionnel avec des boutons qui sont répartis sur les branches droite et gauche. Plus moderne, le volant de la Mercedes Classe C AMG line offre un dessin plus sportif avec des branches en deux parties. L'effet est réussi et ne nuit aucunement à l'ergonomie. Les commandes du régulateur/limiteur de vitesse et de la distance de sécurité sur la partie inférieure gauche, la téléphonie et le volume à droite. La partie supérieure de la branche accueille le bouton de retour à l'accueil et un petit pavé tactile. Celui de gauche permet de contrôler l'écran d'instrumentation tandis que le pavé de droite est réservé à l'écran d'info-divertissement. Il est donc possible de tout commander sans jamais lâcher le volant.

Mercedes Classe C
Mercedes Classe C

Une micro hybridation pour la Mercedes Classe C

Pour le lancement, seules deux motorisations sont proposées : un quatre cylindres essence de 204 ch pour la C 200, et un bloc diesel de 200 ch pour la C 220 d. Outre la suralimentation, les deux sont pour la première fois associés à un système de micro hybridation : un alterno-démarreur (ISG) est intégré à la boîte, afin de venir assister le moteur sans jamais s'y substituer.

Outre l'impact théorique sur la consommation, ce système offre un boost de 20 ch pour certaines manœuvres. Dans la pratique, nous n'avons pas vraiment noté de différence flagrante. Si elle affiche un comportement dynamique très volontaire qui sera probablement encore renforcé par les roues arrière directrices en option, une technologie là encore empruntée à la Classe S, la Mercedes Classe C version essence se caractérise surtout par son confort.

Mercedes Classe C
© Thibault Jousse pour Clubic

En activant le mode Sport ou même Sport +, les montées dans les tours se traduisent par un sonorité bruyante du moteur sans réel gain de performances. La boîte automatique 9G-Tronic à neuf rapports qui pourrait gagner en vélocité, et c'est finalement la version diesel qui tire son épingle du jeu.

Plus coupleuse (440 Nm dès 1 800 tr/min contre 300 Nm), elle est à peine plus bruyante tout en gommant la sensation de poids élevé qui caractérise la C 200, en particulier sur notre terrain de jeu dans la région d'Hossegor. Côté consommation, nous avons relevé une moyenne de 7,7 litres/100 km lors d'un parcours mixte de 255 km avec une montée de col.

Mercedes Classe C
© Thibault Jousse pour Clubic

D'autres motorisations devraient suivre qui profiteront toutes de la micro hybridation, et même une version hybride rechargeable. Cette Mercedes Classe C 300 e offrira jusqu'à 100 km d'autonomie en mode tout électrique. Alimentée par une batterie de 25,4 kWh, elle sera animée par le même quatre cylindres essence de 204 ch de la C 200, qui sera associé à un moteur électrique de 129 ch. La C 300 e sera dotée d'un chargeur embarqué de 11 kW, et d'un chargeur DC de 55 kW pour recharger la batterie en 30 minutes. À noter que cette version hybride sera proposée aussi bien en berline qu'en break. Un bon point quand on sait que la Classe C berline doit se contenter d'un coffre de 450 litres, dont la capacité pourrait être amoindrie par l'intégration de la batterie. Dernier détail et non des moindres, la Mercedes Classe C 300 e sera livrée avec une suspension pneumatique arrière, contrairement à nos modèles d'essai qui doivent se contenter d'un système d'amortissement passif.

Mercedes Classe C
© Thibault Jousse pour Clubic

Un mot également sur les aides à la conduite, qui comptent là encore parmi les plus efficaces du marché actuellement. Freinage d'urgence capable de détecter les véhicules mais aussi les vélos et les piétons, régulateur de vitesse adaptatif, aide au maintien de voie… Le constructeur offre une conduite semi autonome vraiment efficace. Le système Distronic peut par exemple maintenir automatiquement la distance choisie avec le véhicule en amont, y compris en ville. Mieux, le régulateur est vraiment intelligent : à l'abord d'un rond-point, alors que la vitesse est limitée à 50 km/h, le système ralentira la voiture de sorte à le négocier sans bousculer les occupants.

Enfin, la Classe C profite de la technologie Digital Light avec des LED qui régulent l’éclairage pour rouler en plein phare, tout en faisant sortir les voitures que l’on suit ou que l’on croise du cône de lumière. Évolutif, il sera possible de commander des fonctions additionnelles pour par exemple projeter des lignes de guidage au sol, ou des symboles.

Mercedes Classe C
© Thibault Jousse pour Clubic

Acheter la nouvelle Mercedes Classe C

Comme on l'a vu plus haut, Mercedes a simplifié son offre avec trois lignes de finitions (Avantgarde line, Business line et AMG line) et deux versions berline ou break. Cette dernière offre des dimensions identiques, mais un volume de coffre supérieur de 35 litres, des barres de toit, un hayon électrique, le tout pour 1 500 € de plus que la berline.

Cette dernière est proposée à partir de 49 550 € en essence, et 52 950 € en diesel. Bien entendu, Mercedes propose une longue liste d'options, de la peinture métallisée à 950 € aux six ports USB associés à deux prises 12 volts pour 270 € , en passant par différents packs : pack d'assistance à la conduite Plus (2 750 €), pack Premium avec les aides au stationnement, la réalité augmentée ou encore l'accès mains libres (3 750 €), et d'autres encore.

Mercedes Classe C

Fiche technique Mercedes Classe C 2021

Fiche technique Mercedes Classe C

Dimensions

Longueur
4,75 m
Largeur
2,03 m
Hauteur
1,44 m
Empattement
2,865 m
Volume de coffre
450 litres
Poids à vide
1 650 kg
Nombre de places
5

Motorisation

Moteur thermique
Moteur 4 cylindres en ligne
Cylindrée
1 496 cm3
Puissance totale cumulée
204 ch + 20 ch
Couple total cumulé
300 + 200

Performances

0 à 100 km/h
7,3 secondes
Vitesse maximale
246 km/h
Consommation mixte
6,3 - 7,2 l/100 km
Émissions de CO2 WLTP
143 - 163 g/km

Bilan Mercedes Classe C

Tombée en désamour face au SUV qui a les faveurs du public, la berline continue néanmoins de progresser en intégrant toutes les technologies actuelles. En la matière, la nouvelle Mercedes Classe C s'apparente à un condensé de Classe S, modèle qui embarque traditionnellement toutes les innovations de pointe de la marque. Séduisante, cette nouvelle version impressionne une fois à bord.

Mais plus que le simple effet waouh, il faut saluer l'utilité et l'efficacité des technologies déployées ici. Reste qu'entre un diesel qui n'est plus en odeur de sainteté dans les grandes villes, et un bloc essence qui est vite dépassé en une conduite dynamique, il nous tarde de découvrir la version hybride qui pourrait mettre tout le monde d'accord.

Mercedes Classe C
© Thibault Jousse pour Clubic
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
17
13
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

L'ouverture des Superchargeurs aux autres marques pourrait rapporter 25 milliards à Tesla
Les véhicules électriques ont doublé leur part de marché en Europe en 2021
Mercedes-Benz tease une électrique capable de 1 000 km d'autonomie
Mercedes-Benz se veut tout électrique d'ici 2030
General Motors stoppe la production de ses pick-up à cause de la pénurie de semi-conducteurs
Aux États-Unis, les utilisateurs de Lyft pourront bientôt réserver des trajets en voiture autonome
Tesla annonce que son poids lourd
Volkswagen fait carton plein avec ses modèles électriques et triple quasiment ses ventes en 2021
Tesla promet de rendre son réseau de Superchargeurs accessible à toutes les voitures électriques
Tesla propose désormais l'option conduite autonome en abonnement mensuel
Haut de page