Test du Hisense H65U7B : un 65’’ très bien équipé proposé à un prix attractif

Alban Amouroux Contributeur
13 septembre 2019 à 11h50
0
La note de la rédac
Profiter du cinéma chez soi passe forcément par une grande image. En fonction de la distance entre l'écran et le canapé, il faudra viser plus ou moins imposant. Et pourquoi pas plus grand que vous ne l'imaginiez grâce à la résolution UHD 4K. Celle-ci permet en effet de se rapprocher de l'écran sans voir les pixels. La diagonale de 65'' devient donc de plus en plus courante. Surtout lorsqu'elle est proposée à moins de 1000 euros par Hisense avec ce H65U7B.

Hisense fabrique des téléviseurs depuis déjà près de 50 ans. Les produits de cette société chinoise sont disponibles depuis quelques années seulement sur notre territoire. L'offre est pléthorique avec des dizaines de références destinées à couvrir toutes les fonctions et les diagonales les plus courantes. Le H65U7B se place dans le haut de gamme de la marque, et plus précisément dans la série ULED utilisant des quantum dots, un concurrent direct à la technologie QLED de Samsung.

Pour 165 cm de diagonale en 4K, on conseille environ 2,20m de recul minimum. Comptez sur 3 mètres car les programmes 4K ne sont pas encore généralisés et vous serez tranquille ainsi en Full HD. Comme la quasi-totalité des écrans plats, le H65U7B peut être posé sur son pied en forme de boomerang ou bien fixé au mur. Par ailleurs, ce qui ressemble à deux petites poignées à l'arrière de l'écran facilite grandement la sortie du téléviseur du carton et son installation. Bien vu ! Un écran de cette taille nécessite d'être deux car il pèse 26,7 kg.

hisense-H65U7B-02-cote.jpg



Présentation premium

Hisense revendique une présentation premium pour ce téléviseur H65U7B. La dalle VA 10 bits est entourée d'un cadre en aluminium très fin. Lorsqu'il est éteint, on pourrait croire que l'image s'étend de bord à bord. Dans la réalité, il y a un second cadre noir d'un centimètre environ derrière la vitre. La partie basse de l'écran est relevée par une zone un peu plus épaisse accueillant le logo de la marque. Le récepteur infrarouge est placé en bas à gauche, accompagné d'une petite LED allumée en rouge lorsque le téléviseur est éteint.

Le format boomerang du pied est moderne dans son design. Sa finition grise peut faire croire qu'il est en aluminium comme le cadre, mais il est fait de plastique recouvrant une base en métal. Au final, le support en deux morceaux est solide et rassurant. A l'arrière, il joue le rôle de chemin de câble.

hisense-H65U7B-03-pieds.jpg

Le pied dépasse de 17 cm devant l'écran. Si vous décidez d'installer une barre de son, il faudra prendre cette contrainte en compte. Le bas de l'image est à 9 cm du meuble, ce qui laissera la place à la plupart des barres de son jusqu'au moyen de gamme.

Puisque l'on parle de son, le H65U7B est compatible Dolby Atmos justement. Il peut le reproduire lui-même ou le transmettre via le HDMI ARC. Les haut-parleurs de petit diamètre sont enfermés à l'arrière de l'écran et diffusent vers le bas. Cette partie basse de l'écran mesure 63 mm tandis que la moitié haute est très fine avec seulement 18 mm.

hisense-H65U7B-04-connexions.jpg

Les connecteurs sont séparés comme souvent en deux parties. L'essentiel se trouve à gauche, avec un positionnement à 90° pour voir ce que l'on fait, même lorsque l'écran est fixé au mur. Il y a trois prises HDMI dont une ARC, une sortie audio optique, deux ports USB (0.5A) et deux tuners (TNT et satellite). La seconde partie avec branchement direct sans angle accueille une quatrième prise HDMI, une entrée analogique sur fiches RCA et le port Ethernet. Ces prises pourront difficilement être utilisées dans le cas d'une fixation murale.

Du côté du sans fil, il est possible de relier le H65U7B à son réseau WiFi. Le Bluetooth est également de la partie. Une connexion sans fil avec une barre de son est prévue dans les menus.

Portail connecté bien intégré mais limité

L'installation du Hisense H65U7B ne pose pas de problème particulier. Il suffit de suivre les étapes à l'écran pour sélectionner la langue et le fuseau horaire, puis pour la recherche des chaînes via les tuners. Dès cette phase d'installation, le téléviseur nous invite à nous identifier sur Netflix.

hisense-H65U7B-05-vidaa-u.jpg


Le H65U7B est équipé du portail connecté Vidaa U propre à la marque et réservé aux gammes ULED. Très simple à l'usage, il fonctionne sous forme de bandeaux en surimpression à l'écran. Il donne accès direct aux apps les plus courantes telles que Amazon Prime, YouTube, YouTube Kids, Plex, Rakuten et BeIn. Un store d'applications offre un plus de possibilités mais on est vite limité. Il n'y a ni myCanal, ni OCS par exemple.

hisense-H65U7B-06-telecommande.jpg


Les réglages sont nombreux, bien rangés et à chaque fois accompagnés d'une explication. Il y a toujours un premier niveau avec les paramètres de base, puis un second avec les paramètres avancés. Pour l'image, tout peut être retouché jusqu'au niveau de chaque couleur primaire. Pour l'audio, on trouve un égaliseur graphique et la possibilité d'activer ou non l'Atmos.

La télécommande incluse est tout ce qu'il y a de plus classique. Des touches d'accès direct pour Netflix et YouTube sont présentes. D'après la notice, certains pays peuvent avoir une télécommande alternative équipée d'un micro. Ce n'était pas le cas et c'est dommage : c'est toujours plus pratique pour la saisie.

hisense-H65U7B-07-app.jpg


A la place, Hisense propose de télécharger une app pour piloter le téléviseur avec son smartphone. On retrouve toutes les fonctions, rangées différemment par rapport à la télécommande. Pour la saisie, une zone de type pavé tactile permet de naviguer à l'écran. Cela aurait été parfait si un clavier alphanumérique pouvait apparaître pour la saisie. Dommage ! Le H65U7B est également compatible Alexa, mais cette fonction n'était pas encore activée sur le modèle de test que nous avons reçu.

Une image très détaillée en Ultra HD

Avant de profiter du H65U7B, nous avons initié quelques réglages avec notre disque de test que nous avons validé avec une sonde de calibration. Par défaut, l'image est trop lumineuse, il faut la dompter. Nous avons désactivé la compensation de mouvements et tous les modes automatiques, mis à part le renforcement des noirs qui donne un résultat intéressant réglé en niveau bas. Il a été difficile de trouver le bon réglage pour le blanc, l'écart entre les différents paliers étant trop important.

Avec un programme non HDR tel qu'un Blu-ray ou une vidéo sur YouTube, l'image est pimpante et dynamique. Bien contrastée sur les plans éclairés, elle est en retrait sur les plans sombres. Equipé d'un rétro-éclairage edge LED, même avec un local dimming appliqué en plus, les bandes noires ne sont pas complètement noires. Il y a également du clouding sur les scènes les plus sombres et les images de transition. Le moindre élément un peu trop contrasté dans cette situation crée de grands halos blancs. Ce n'est pas exceptionnel, tous les écrans LCD edge LED ont plus ou moins les mêmes faiblesses.

hisense-H65U7B-08-arriere.jpg


Nous sommes ensuite passés en Dolby Vision, et nous avons été étonnés par le traitement effectué. Bien sûr le HDR est en œuvre, avec tout ce que ça comporte en apport sur le contraste intra image, mais le H65U7B applique une compensation de mouvement que nous avions pourtant désactivée. En Dolby Vision, les menus vidéo sont volontairement inaccessibles, donc nous ne pouvons rien y faire. Netflix en Dolby Vision nous donne alors un résultat un peu désagréable, avec beaucoup d'artefacts sur les mouvements. Que ce soit le Netflix du téléviseur, ou Netflix depuis une Apple TV 4K, le résultat a été identique. C'est dommage, car sur les plans plus ou moins fixes, l'image est vraiment très belle, avec beaucoup de profondeur et de détails sur les gros plans.

Terminons avec la partie son. Elle est correcte, les voix sont compréhensibles, et le mode Atmos génère une ambiance virtuelle sympathique. Il n'y a rien dans les basses fréquences, comme on pouvait s'y attendre. Ce H65U7B mérite donc au minimum une barre de son, même d'entrée de gamme comme les JBL Bar par exemple.

hisense-H65U7B-09-detail.jpg


Un excellent rapport qualité/prix

Cet écran Hisense H65U7B est un produit à la fois premium et accessible. Haut de gamme dans sa présentation, le H65U7B l'est aussi dans ses prestations. Il renferme bon nombre de fonctionnalités telles que le Dolby Vision, le HDR10+ et le Dolby Atmos. Son portail connecté est efficace même s'il est pour l'instant limité par rapport à ses concurrents sous Android TV. Avec le DLNA, le H65U7B sait accéder à tous vos contenus stockés en local, sur un serveur NAS par exemple.

Le H65U7B délivre des images précises et contrastées, mais il n'est pas forcément à l'aise dans toutes les situations. Côté HDR, nous n'avions pas de contenus HDR10+ sous la main, mais pour ce qui est du Dolby Vision via Netflix, il est traité assez bizarrement à notre goût. La lecture de Blu-ray Full HD et 4K comme de contenus YouTube HD est quant à elle réussie haut la main. Il est un peu moins à l'aise sur les programmes vidéo trop compressés sur lesquels son action est limitée.

En résumé, si vous cherchez un très grand écran pour regarder principalement des programmes de qualité en Full HD ou en Ultra HD, le tout sans vous ruiner, alors le Hisense H65U7B remplit toutes les conditions. Et si c'est trop grand pour vous, il est également proposé en 50'' et 55''.

Hisense H65U7B

Les plus
+ Dolby Vision et HDR10+
+ Dolby Atmos
+ Précision de l'image
+ Principaux services vidéo
+ DLNA
+ Prix compétitif
Les moins
- Traitement du Dolby Vision
- Profondeur des noirs
- Store d'applications limité
- Encombrement du pied
Vidéo
Audio
Design
Ergonomie
3.5

Modifié le 21/10/2019 à 11h50
6 réponses
6 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Porn : Macron veut
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top