Cybersécurité : Orange met un demi-milliard d'euros dans le rachat de SecureLink

le 09 mai 2019 à 14h59
0
Orange
ksokolowska / Shutterstock.com

Orange confirme son ambition européenne en matière de cyberdéfense en s'emparant d'une valeur sûre du secteur. Mais pas à moindre coût, bien au contraire.

Pour le compte de sa filiale Orange Cyberdefense, Orange a officiellement annoncé, le 7 mai 2019, le rachat de la société SecureLink, pour la modique somme de 515 millions d'euros. Si le prix est très largement supérieur à la valeur potentielle de cette société (22 fois son EBITDA !), Orange s'offre l'un des acteurs indépendants européens de services de cybersécurité majeurs et devient ainsi l'un des plus puissants acteurs continentaux du secteur.

Orange devient le numéro 2 européen de la cybersécurité


Orange a mis le paquet pour valider le rachat de SecureLink, soumis néanmoins aux conditions de clôture usuelles, qui devraient être finalisées à la fin du 2e trimestre ou 3e trimestre 2019. La société néerlandaise, forte de ses 248 millions d'euros de chiffre d'affaires, de ses 2 100 clients et de ses 660 salariés, fait désormais de la filiale Orange Cyberdefense le deuxième acteur européen de la cybersécurité, avec un chiffre d'affaires de près de 600 millions d'euros, derrière l'Américain IBM.

Très présente dans les pays nordiques (Suède, Danemark, Norvège), mais aussi ancrée en Belgique, au Royaume-Uni, en Allemagne et aux Pays-Bas, la société SecureLink vient renforcer chez Orange les capacités de détection et de réponse en matière de sécurité. Elle propose notamment une offre de support de maintenance, de sécurité et d'assistance opérationnel 24h/24 et 7j/7, forcément apprécié par Orange.

Des solutions de sécurité globales très appréciées


En tant que premier opérateur de télécommunications français et entreprise majeure en Europe, Orange se doit de répondre aux attentes de ses clients en matière de cybersécurité, tous à la recherche de solutions de sécurité qui puissent englober à la fois la sécurisation de leurs systèmes d'information internes, celle de leurs collaborateurs et celle de leurs sites distants.

En validant l'acquisition de SecureLink, « Orange dispose de la plus haute capacité d'anticipation et de défense contre les attaques, ainsi que d'équipes de défense locales sur tous les principaux marchés européens », s'est félicité Hugues Foulon, Directeur exécutif de la cybersécurité pour Orange. Le directeur général de SecureLink, Thomas Fetten, a déclaré s'être laissé convaincre « par l'ambition et le développement couronné de succès d'Orange Cyberdefense au cours de ces dernières années, et nous sommes très heureux de construire ensemble un leader paneuropéen de la cybersécurité ».

Mots-clés :
Orange
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

Libra : ce qu'il faut savoir sur la cryptomonnaie annoncée de Facebook
Intel et Qualcomm partent en guerre contre le bannissement de Huawei
Gears 5 apparaît sur Steam : un lancement prévu pour le 10 septembre
Intel Ice Lake vs Skylake : +40% d'instructions dans le meilleur des cas, +18% en moyenne
Nintendo Switch : des développeurs ont réussi à jouer à Tomb Raider... et Overwatch
Renault ZOE 2 : prix, caractéristiques, disponibilité... Que sait-on du futur modèle électrique ?
Withings annonce Move Timeless Chic, une montre qui allie élégance, technologie et endurance
L'UE accuse la Russie de désinformation lors des élections
Incredibox : le jeu de beatbox musical français qui cartonne
Google Assistant : la mémorisation automatique du stationnement réactivée
scroll top