Xavier Niel détient maintenant 70% d'Illiad, le cours de l'action remonte

Xavier Niel

Xavier Niel évoquait cette opération depuis des mois, elle est finalement devenue réalité. Le fondateur d'Iliad a réinvesti dans le groupe à l'occasion d'une levée de fonds afin de rassurer les investisseurs et faire remonter la valeur de l'action.

Iliad a annoncé ce lundi 27 janvier 2020 le succès de son augmentation de capital d'un montant de 1,4 milliard d'euros. Celle-ci va financer « uniquement et intégralement » l'offre publique de rachat (OPRA) initiée par le groupe sur ses propres actions il y a une dizaine de jours.

Xavier Niel investit 1,29 milliard d'euros à lui seul

Dans le détail, ce sont 11 666 666 nouvelles actions qui sont ainsi émises, représentant presque un cinquième (19,7 %) du total du capital d'Iliad. La très grande majorité de ces nouveaux titres a été acquise par la société Holdco II, qui s'est emparée de 10 725 778 de ces actions.

Holdco II est détenue à 100 % par Xavier Niel. Déjà actionnaire majoritaire, celui-ci est désormais en possession d'environ 70 % du capital d'Iliad par l'intermédiaire de ses différentes sociétés. À 120 euros le prix de souscription de l'action, Niel vient donc d'injecter 1,29 milliard d'euros dans le groupe.


« Cette opération permet à Iliad de préserver sa capacité d'investissement et témoigne de la confiance de Xavier Niel dans les perspectives de croissance du groupe », s'est réjouit Thomas Reynaud, Directeur Général d'Iliad.

Free a enfoncé Iliad

Une confiance que les cadres d'Iliad espèrent contagieuse. L'un des objectifs principaux de cette opération financière était en effet de rassurer les investisseurs et faire remonter la valeur du cours. « En tant que premier actionnaire du groupe, j'ai été déçu par la performance de l'action ces derniers mois », admettait Xavier Niel à l'annonce de ce projet d'OPRA.

Il faut dire que les résultats d'Iliad sont décevants depuis deux ans, très dépendants de ceux de Free. L'opérateur connaît une saignée d'abonnés depuis plusieurs trimestres, due à la concurrence des offres low-cost des autres opérateurs (Sosh, RED) ainsi qu'à la fin des offres Vente Privée à très bas prix (0,99 euro par mois pendant un an) qui ne lui rapportaient presque rien.


Free a perdu des centaines de milliers d'abonnés, sur le mobile notamment. La fuite de clients est moins importante sur l'Internet fixe. Le FAI a de moins en moins d'abonnés à ses forfaits ADSL, mais compense avec une bonne santé sur la fibre FTTH, seul secteur où il se porte encore bien.

Source : Communiqué de presse
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
19
19
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

FLoC, de Google, le traçage sans cookies : cohortes et protection des utilisateurs, nos explications
Détruire un satellite : l'art de la dissuasion militaire en orbite
Test Xgimi Horizon Pro : un vidéoprojecteur 4K polyvalent offrant une belle image
Airbnb et néo-nomadisme : 24% des réservations sont maintenant de plus de 4 semaines
Android 12 : la nouvelle interface se dévoile avant la Google I/O
Ethereum : tour d'horizon et chiffres clés sur l'écosystème de la deuxième cryptomonnaie mondiale
L'Italie condamne Google à une amende de 102 millions d'euros pour abus de position dominante
Netflix, Disney+, Apple TV+ et Prime video : quelles sont les nouveautés de la SVoD en mai 2021 ?
Chute de prix sur les Apple AirPods Pro chez Amazon 🔥
La Nuit des temps : le mythe du traducteur universel automatique
Haut de page