Publicité trompeuse : après Free, Bouygues et SFR (màj)

le 11 octobre 2013 à 17h21
0
0096000005575691-photo-logo-bouygues-telecom.jpg
Après le rappel à l'ordre de l'Arcep à Free mercredi dernier concernant le passage de sa fibre optique à 1 Gbps, c'est au tour de Bouygues Telecom d'être attaqué sur sa communication. Orange a obtenu le retrait d'une publicité qui comparait la couverture 4G des opérateurs.

Entre les annonces sur la 4G, le VDSL2 ou la fibre optique, les opérateurs ne manquent pas d'occasion de vanter leurs services par la publicité. Et parfois, d'induire le consommateur en erreur. C'est du moins ce que pense l'Arcep de l'annonce de Free sur sa fibre optique à 1 Gbps.

C'est également l'argument utilisé par Orange dans une action visant son concurrent Bouygues Telecom : ce dernier avait lancé une campagne d'affichage qui vantait la couverture de son réseau 4G, supérieure à celles des autres opérateurs. Problème : cette publicité évoquait le nombre de personnes concernées fin 2013, et non au moment de la campagne. Ce qui, selon Orange, fausse la comparaison et induit le consommateur en erreur.

Orange n'a eu aucun mal à faire entendre son argument auprès du tribunal de commerce de Paris, qui a donné à Bouygues 24 heures pour retirer toutes les affiches publicitaires concernées, sous peine d'une astreinte de 20 000 € par jour, rapporte Le Parisien.

Un exemple de plus, s'il en fallait un, que la 4G est un enjeu très important de cette fin d'année pour les opérateurs, qui ne manqueront pas d'utiliser tous les moyens pour promouvoir leurs services ou dénigrer ceux des concurrents, quitte à employer des arguments à la limite de l'honnêteté intellectuelle.

Le gouvernement prévoit d'ailleurs d'agir pour prémunir les usagers de telles dérives : la ministre déléguée à l'Economie numérique, Fleur Pellerin, et le ministre délégué à la Consommation, Benoît Hamon, veulent ainsi proposer avant la fin de cette année un arrêté encadrant la communication des opérateurs. Le Parisien, toujours, a ainsi mis la main sur une lettre émanant de Bercy et destinée au Président de la Fédération Française des Telecoms. Celle-ci évoque sans détour les risques auxquels s'exposent les opérateurs si « la loyauté de leur communication commerciale » n'était pas conforme à ce futur arrêté.



Mise à jour le 11/10/2013 à 17h11

Selon Les Echos, Bouygues Télécom vient de remporter une victoire judiciaire à l'encontre de SFR. La plainte du dernier opérateur aurait ainsi été déboutée par les tribunaux. En conséquence, certaines affiches de Bouygues ne seront donc pas retirées. La critique portait sur le nombre de villes couvertes.

Malgré cette victoire, l'opérateur a déjà été sommé de retirer d'autres publicités comparant comparant la couverture 4G des opérateurs en fonction, cette fois-ci, du nombre d'habitants.

Publication initiale le 07/10/2013 à 12h46
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Suite aux protestations meurtrières, l’Indonésie ralentit Facebook, Whatsapp et Instagram
Ouya : la console stoppée pour de bon le 25 juin
Free va supprimer une partie de son offre mobile
Alpha Two : des infos dévoilées sur le taxi volant autonome d'Airbus
Jeff Bezos refuse de répondre à la lettre publique pour le climat de ses employés
L'éditeur de Firewatch lance Playdate, sa console de jeux indé de poche
La dégringolade continue : Panasonic aussi lâche Huawei
Atari : voici le joystick et la manette de la console néo-rétro Atari VCS
HP Omen lance sa gamme de périphériques gaming
Epic Games bloque les comptes d'utilisateurs ayant acheté trop de jeux pendant les soldes
scroll top