Orange, SFR et Bouygues Telecom dégainent leur 5G à Paris le 19 mars

Paris s'apprête à accueillir la 5G (© TheDigitalArtist / Pixabay)

Jeudi, les trois opérateurs concurrents Orange, SFR et Bouygues Telecom ont annoncé l'ouverture de leur 5G dès ce vendredi 19 mars. Free Mobile, de son côté, se fait toujours attendre.

Cette fois, c'est officiel, Paris rejoint les métropoles françaises Marseille, Lyon, Strasbourg et Nice. Les résidents et travailleurs de la capitale vont pouvoir bénéficier de la technologie 5G à compter du vendredi 19 mars. Après avoir discuté avec les autorités politiques locales, comprenez la Mairie de Paris, les opérateurs ont donc fini par obtenir gain de cause.

Un lancement en concertation avec la Mairie de Paris

Ce n'était un secret pour personne. Il y a déjà un mois, les différentes parties avaient communiqué pour assurer qu'une concertation avait débouché sur un accord, accord qui s'est définitivement formalisé le 15 mars 2021 par la signature d'une Charte relative à la téléphonie mobile, qui a donc mis les opérateurs et la Ville de Paris sur la même longueur d'onde, vous nous passerez l'expression.

Avec la Ville de Paris ouverte à la 5G, ce sont désormais au moins 3 Franciliens sur 4 qui pourront s'octroyer un forfait de cinquième génération.

Concernant la capitale, Orange a tout de suite prévenu que la totalité des sites 5G ouverts le seront en 3,5 GHz. Cette bande de fréquences est, rappelons-le, la bande « cœur » du réseau mobile de cinquième génération. Les antennes propulsées en fréquences hautes 3,5 GHz offrent des débits conformes à ce que l'on doit attendre de la 5G, en théorie 3 à 10 fois plus rapides que les débits 4G, et jusqu'à 2,1 Gbit/s en débit descendant.

SFR et Orange exclusivement en 3,5 GHz à Paris, pas Bouygues Telecom

Orange n'est pas le seul opérateur à promettre de déployer du 100 % fréquences hautes 5G. SFR, qui fut le premier opérateur à ouvrir une ville à la 5G en France, a également annoncé s'appuyer exclusivement sur la bande 3,5 GHz pour ses 80 sites autorisés à Paris, avec une couverture de 80 % de la population.

Bouygues Telecom n'a en revanche pas spécifiquement précisé ouvrir son réseau en 3,5 GHz exclusivement. L'opérateur a rappelé déployer son réseau via deux bandes de fréquences : 3,5 GHz d'un côté et 2,1 GHz de l'autre. Il semblerait que ce soit aussi le cas à Paris, sinon, on peut bien se douter que l'entreprise aurait communiqué différemment.

Quant à Free Mobile, il va falloir patienter encore un peu pour les Parisiens. Mais l'attente ne devrait pas être si longue, puisque l'opérateur, qui a lui aussi signé la charte de téléphonie mobile avec la Mairie de Paris, avait indiqué lors de la publication de ses résultats annuels, ce mardi, vouloir lancer très vite la 5G dans la Ville Lumière, voire « peut-être dès ce week-end ».

Source : communiqués de presse

Modifié le 18/03/2021 à 14h02
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
4
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

FLoC, de Google, le traçage sans cookies : cohortes et protection des utilisateurs, nos explications
Détruire un satellite : l'art de la dissuasion militaire en orbite
Test Xgimi Horizon Pro : un vidéoprojecteur 4K polyvalent offrant une belle image
Airbnb et néo-nomadisme : 24% des réservations sont maintenant de plus de 4 semaines
Android 12 : la nouvelle interface se dévoile avant la Google I/O
Ethereum : tour d'horizon et chiffres clés sur l'écosystème de la deuxième cryptomonnaie mondiale
L'Italie condamne Google à une amende de 102 millions d'euros pour abus de position dominante
Netflix, Disney+, Apple TV+ et Prime video : quelles sont les nouveautés de la SVoD en mai 2021 ?
Chute de prix sur les Apple AirPods Pro chez Amazon 🔥
La Nuit des temps : le mythe du traducteur universel automatique
Haut de page