Itinérance Orange et Free : l'ARCEP maintient la prolongation, au grand dam de Bouygues et SFR

26 octobre 2020 à 18h20
10
Orange logo boutique

Free a convaincu l'autorité des télécoms, qui estime que l'itinérance n'est pas incompatible avec les objectifs de régulation de l'opérateur-filiale d'Iliad.

Le 24 février 2020, l'Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (ARCEP) avait reçu un avenant au contrat d'itinérance conclu entre Orange d'un côté, et Free Mobile de l'autre, permettant à l'opérateur de Xavier Niel d'utiliser les réseaux 2G et 3G de l'opérateur historique pour couvrir les zones qui restent dépourvues de tout réseau mobile. Contesté par les concurrents SFR et Bouygues Telecom, l'avenant, qui court jusqu'au 31 décembre 2022, n'a finalement pas lieu d'être modifié, estime l'ARCEP.

Une itinérance prolongée de deux années supplémentaires début 2020

Cette itinérance permet aux abonnés Free Mobile qui résident dans des zones qui ne sont pas couvertes par le réseau Free de bénéficier d'une connexion mobile grâce à Orange, et ce depuis 2012 (le premier contrat d'itinérance fut signé l'année d'avant, en 2011).

Alors que les débits de cette itinérance étaient fixés à 384 Kbit/s en montant et 768 Kbit/s en descendant jusqu'au 1er janvier 2020, le début de l'année a marqué une égalité parfaite entre l'upload et le download, bloqués à 384 Kbit/s. Un plafonnement pour lequel l'ARCEP, qui a compétence en la matière par la loi, a donné son accord.

Ce contrat d'itinérance, qui devait prendre fin le 31 décembre 2020, fut prorogé de deux années supplémentaires au début de l'année, portant la date limite au 31 décembre 2022. « Après examen approfondi, l’Autorité en a conclu qu'il n'apparaissait pas nécessaire de demander à Free Mobile et Orange de modifier leur contrat », explique l'ARCEP, qui considère que malgré l'itinérance, Free coche toutes les cases pour atteindre les objectifs de régulation, « relatifs notamment à l’exercice d’une concurrence effective et loyale entre les opérateurs au bénéfice des utilisateurs et au développement de l'investissement, de l'innovation et de la compétitivité dans le secteur des communications électroniques ».

SFR et Bouygues Telecom dénoncent les avantages concurrentiels de leurs concurrents

Face à l'ARCEP, Bouygues Telecom a d'abord reconnu que l'itinérance était légitime au moins un temps, de façon à compenser les avantages concurrentiels acquis avant la naissance de Free Mobile par les trois opérateurs. Mais l'entreprise estime désormais que Free ne peut plus être considérée comme un nouvel entrant sur le marché de la téléphonie mobile, et qu'elle a dépassé les seuils de couverture fixés directement par l'ARCEP.

Bouygues Telecom considère que l'ARCEP prend le risque « de déstabiliser durablement le marché de la téléphonie mobile en pénalisant Bouygues Telecom et SFR ».

Le discours est, en substance, sensiblement le même chez SFR, où l'on accuse le concurrent Free d'être devenu compétitif « sans avoir à supporter les coûts d'investissement » et où l'on pense aussi à l' « avantage concurrentiel significatif » d'Orange au titre des redevances d'itinérance versées par Free, qui sont « à même de porter préjudice aux autres opérateurs et à la dynamique concurrentielle ».

Source : ARCEP

Modifié le 27/10/2020 à 08h55
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
11
nicgrover
Les « calimeros » sont de retour… Ils semblent oublier leurs débuts qui ne furent pas glorieux en terme de couverture.
wedgantilles
Ils n’avaient qu’à accepter de faire l’itinérance pour Free à l’époque.<br /> Il faut pas oublier que SFR a été créé en 87, Orange en 88 et Bouygues en 94 avec lancement commercial en 96. Pour le plus «&nbsp;jeune&nbsp;» ca fait 24 ans qu’ils déploient leur réseau.<br /> Free n’est là que depuis 8 ans commercialement, sans parler du fait que déployer un réseau aujourd’hui avec tout les collectifs contre les antennes et compagnie et loin d’être aussi simple que cela était pour les opérateurs historiques.<br /> Et puis la remarque sur le fait que Free n’investit pas, ou que ca les déstabilise franchement, c’est pas avec de la 3G a 384kbits que Free va attirer/conserver des clients.
narco
«&nbsp;le début de l’année a marqué une égalité parfaite entre l’upload et le download, bloqués à 384 Kbit/s&nbsp;»<br /> Si on est chez FREE et connecté sur une antenne ORANGE c’est le débit qu’on a? oO
Lekalix
Puis il ne faut pas oublier que SFR &amp; Bouygue partagent leurs réseau depuis 2014 …
idhem59
Ce n’est pas du tout la même chose. Ce n’est pas une itinérance mais une mutualisation de la constructive de certains sites. Cela n’empêche que l’un comme l’autre soit gérer ses équipements, l’alimentation FO ou FH de son relais, etc.<br /> En clair, sur les sites Crozon, Bouygues comme SFR déploient leur propre réseau, mais sur une infrastructure de base mutualisée. Là où Free utilise le réseau Orange tel quel, sans investissement autre que le paiement d’un droit d’exploitation.
Winston67
Faut pas tout mettre sur le dos de Free , les actionnaires de orange ne sont pas du même avis , le redevance de free c’est pas du gratuit , ça doit quand même représenter une manne plus qu’intéressante.<br /> Pour la qualité de Free (en france) mon avis est mitigé , chez moi j"avais de la 4g affiché sur l’écran mais en pratique ça fonctionnait mal voir quand je commençais à surfer je passais en 3G+ , ça me dérangeais pas plus que ça vu que pour moi le net sur un smartphone c’est la banque (^^) , le boulot ,les mails et un peu de surf , rien de plus<br /> Par contre le contenu du forfait free (il y a 2 ans) était une tuerie , quand on voyage souvent à l’étranger enfin en Europe , où que l’on soit ça fonctionne bien ,l’itinérance parfaite, j’avais 1 ou 10 Go je sais plus de data à l’étranger , bien suffisant pour moi et pas besoin de vérifier si le forfait comprend bien tel ou tel pays , ce qui n’est pas le cas avec mon forfait SFR actuel où j’ai du prendre une option (payantes bien sur) pour avoir l’équivalent de ce que j’avais chez Free<br /> C’est dommage cette histoire de réseau en france , sans cela , on entendrait plus parler des 3 autres…
Nmut
Oui dans certains endroits, mais c’est souvent mieux que l’ADSL dans ces endroits là! :-/
cyrano66
Et si Bouygues et SFR, plutôt que de râler sur des pratiques anti concurrentielles, commençaient par améliorer un domaine où ils ne sont pas bon.<br /> A savoir le service client.
quezako
«&nbsp;on entendrait plus parler des 3 autres&nbsp;»<br /> Heu, c’est justement ce qu’il faut éviter. Il faut garder de la concurrence. S’il n’y avait qu’un seul opérateur, il appliquerait les tarifs qu’il veut.<br /> On se rappelle des coûts exorbitants de France Telecom et des services Minitel d’Illyad, maison mère de Free.<br /> Si Free était seul sur le marché, ses tarifs seraient bien plus élevés.
paskamatas
l’itinérance c’est une catastrophe j’ai enlevé mes 4 contrats mobile à cause de ça…
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Avec le BIG RED, RED by SFR fracasse les forfaits mobiles concurrents
Forfait mobile : profitez de 80 Go chez Free mobile pour à peine 11€
Google Pixel Stand 2 : vous n'en avez pas entendu parler mais pourtant il arrive bientôt
Huawei dévoile le Nova 9, son flagship à destination des
Onyx Boox lance trois nouvelles liseuses grand format (et une grosse mise à jour logicielle)
Pixel 6 vs iPhone 13, un combat sans vainqueur (sur le papier) ?
Samsung s'ennuie et nous parle des nouveaux coloris du Galaxy Z Flip 3 et Watch 4
OPPO développe ses propres puces, destinées à ses téléphones haut de gamme (et aux OnePlus ?)
Google Pixel 6 : 5 ans de mises à jour garanties ? Non, ce n'est pas si simple
Samsung Unpacked : comment suivre les nouvelles annonces ?
Haut de page