Orange et Free vont mutualiser leur réseau mobile 5G, un accord gagnant-gagnant

22 octobre 2020 à 13h17
20
© Twitter @srichard

Les deux opérateurs, certes concurrents, souhaitaient pouvoir mutualiser leur réseau mobile depuis longtemps. Et désormais, « la voie est libre », explique Stéphane Richard.

À quelques jours seulement du Hello Show, événement annuel phare d'Orange qui se déroulera cette année dans la Silicon Valley, Stéphane Richard, le patron de l'opérateur historique, a annoncé mercredi lors de l'Université d'été du Très Haut Débit que « la voie est libre » désormais pour un partage du réseau mobile avec Free, comme le relaie Le Figaro. Un vieux rêve depuis l'itinérance 2G et 3G qui lie déjà les deux concurrents.

Des économies et un déploiement plus rapide en perspective

Avec les enchères 5G sur la bande de fréquence 3,4 - 3,8 GHz 5G, évoquer un accord de partage du réseau était tout simplement impossible pour Xavier Niel, le patron de Free, et celui d'Orange, Stéphane Richard. Désormais, les langues se délient et le business peut entamer sa marche en avant.

Le président-directeur général d'Orange a clairement fait connaître ses intentions mercredi en indiquant que la mutualisation de la 5G entre son opérateur et Free était désormais faisable. Au début de l'année, c'est carrément le régulateur des télécoms, l'ARCEP, qui avait évoqué cette possibilité, ciblant notamment un partage des sites mobiles dans les zones rurales.

L'opération serait quoi qu'il arrive un deal gagnant-gagnant. Si Orange offre de fait une meilleure portée que Free sur le marché de la 5G, l'entreprise réalisera également des économies, le coût de déploiement du réseau étant trop lourd pour un seul opérateur. Et le déploiement de la technologie s'en trouverait accéléré, ce qui satisferait pleinement l'une des exigences posées par l'ARCEP et le gouvernement lors des enchères. Stéphane Richard a tout de même affirmé que les enchères étaient restées à « des niveaux de prix raisonnables », Orange ayant dépensé 854 millions d'euros pour ses 90 MHz dans la bande cœur de la technologie.

Orange et Free, « je t'aime, moi non plus »

Xavier Niel et Stéphane Richard adorent se chamailler lors de la présentation de leurs offres et produits respectifs, vous savez, les fameuses phrases « contrairement à nos concurrents » ou « on ne voit pas cela chez nos concurrents ».

Pourtant, Orange et Free sont en réalité des partenaires historiques concernant le partage du réseau mobile. Les deux opérateurs ont conclu un contrat d'itinérance, en 2011, permettant aux abonnés Free Mobile qui ne seraient pas suffisamment bien couverts de bénéficier depuis 2012 des réseaux 2G et 3G d'Orange. Reconduit plusieurs fois, ce contrat doit arriver à son terme à la fin de l'année 2022.

SFR et Bouygues, eux, avaient scellé des accords sur les technologies 2G, 3G et 4G. Il se murmure ainsi que les deux opérateurs pourraient, à leur tour, annoncer la mutualisation prochaine de leur réseau 5G.

Source : Le Figaro

Modifié le 22/10/2020 à 15h03
20
16
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Fragilisé et mis à l'arrêt, l'iconique radiotélescope d'Arecibo s'est effondré
Test NVIDIA Geforce RTX 3060 Ti : le milieu de gamme ultra convaincant
Les derniers épisodes de la saison 4 de Rick and Morty sont arrivés (accompagnés) sur Netflix
NVIDIA lance sa RTX 3060 Ti dès demain, à partir de 419 euros en France
Facebook rachète Kustomer, spécialiste du CRM et du chatbot
Zoom : des revenus en hausse de plus de 350% au troisième trimestre
Huawei peut fabriquer un smartphone en 27 secondes
La présence de phosphine autour de Vénus remise en question
Vous pouvez installer ou désinstaller plusieurs jeux en même temps sur Steam
La 5G Bouygues Telecom : forfaits, villes et zones couvertes, on vous dit tout
Haut de page