Bouygues Telecom pourrait supprimer un quart de ses effectifs

12 mai 2014 à 10h50
0
Deux ans après s'être séparé de 556 collaborateurs, Bouygues Telecom pourrait cette fois supprimer près d'un quart de ses effectifs, alors qu'il ne réussit pas à redresser la barre dans un marché tendu.

00F0000005575691-photo-logo-bouygues-telecom.jpg
Bouygues Telecom promettait de ne pas licencier en cas de rachat de SFR et ce, malgré les potentiels emplois doublons. La filiale du groupe de BTP ne l'a pas emporté face à Numericable. Le résultat sur l'emploi pour Bouygues Telecom s'en fera tout de même ressentir : l'opérateur pourrait se séparer de 1 500 à 2 000 collaborateurs sur un total de 9 000 personnes, soit environ 23% de ses effectifs.

« Une sévère cure d'austérité », estime Le Figaro qui rapporte cette information de source syndicale, et présentée comme « la conséquence directe » de l'échec de la reprise de SFR. D'après Force ouvrière, cité par le quotidien, aucune annonce ne devrait être faite avant les élections européennes le 25 mai. Pour rappel, Bouygues Telecom avait déjà supprimé 556 postes suite à l'arrivée de Free Mobile en janvier 2012.

Deux ans plus tard, l'opérateur n'est toujours pas parvenu à redresser la barre. Il a laissé s'échapper son chiffre d'affaires de 13% sur un an encore au quatrième trimestre 2013. Et si son bénéfice décollait de 26%, ça n'était que le résultat des restructurations autour du mobile depuis 2011. Quant au parc d'abonnés, il s'affichait en recul fin 2013 - à l'exception des offres B&You, mais dont les marges sont moins élevées.

Réduction des coûts

Pour reprendre du poil de la bête, Bouygues Telecom a bien sûr compté sur son réseau 4G, le premier de France avec 6 655 antennes déployées en janvier 2014 selon l'ANFR et ce, même si Orange rattrape son retard avec 4 458 relais. Mais pas de quoi combler la perte de 200 000 abonnés en deux ans, ni la dégringolade du revenu moyen par abonné (Arpu) de 18% sur la période. Selon la CFDT, citée par Le Figaro, Bouygues Telecom n'a pas réussi le pari commercial de la 4G car il « n'a pas assez valorisé cet atout ».

Pour tenter de capter de nouveaux abonnés, Bouygues Telecom a relancé la guerre des prix sur le fixe, avec l'annonce en février dernier d'une offre triple play Bbox à 20 euros par mois. Les premiers retours seraient positifs. Mais ça n'est pas en baissant les tarifs que l'opérateur va regagner des points de marge. Pour cela il compte d'abord rationaliser ses dépenses via la mutualisation des réseaux 2G, 3G et 4G avec SFR.

Un autre moyen d'abaisser les coûts serait de réduire le catalogue de forfaits à la portion congrue, peut-être à la manière de Free Mobile, qui ne propose que deux choix, contre six pour Bouygues Telecom. Le quotidien évoque en outre la possible cession de la tour Sequana à Issy-les-Moulineaux, abritant son siège social.


A lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le MIT met au point un outil de captation du CO2 plus efficace et moins cher
Une Tesla Model S dépasse le million de kilomètres
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top