Baromètre télécoms T4 2018 : revenus des opérateurs en baisse, plus de très haut débit

le 08 avril 2019
 0
arcep-logo couv.jpg

Les opérateurs ont vu leurs revenus reculer pour le deuxième trimestre consécutif alors que le parc d'abonnés très haut débit et fibre continue de grossir au profit du haut débit.

L'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a publié, jeudi 4 avril 2019, sa synthèse du marché des communications électroniques en France pour le quatrième trimestre 2018. On note une diminution des revenus des opérateurs avec un montant moyen des factures mensuelles voix et données en chute, aussi bien sur le fixe que sur le mobile. Du côté des équipements, le très haut débit continue de rattraper son retard sur le haut débit, même si l'écart reste important.

Un recul logique pour les offres DSL


Au quatrième trimestre 2018, le revenu des opérateurs a baissé de 2,5 % en un an sur le marché final, mesuré à 9,1 milliards d'euros HT pour la période. Cette diminution a été précipitée par une baisse du revenu issu des services fixes (-3,2 % sur un an au quatrième trimestre), mais aussi par une stabilité du revenu provenant des services mobiles, elle-même consécutive à la faible hausse du revenu des forfaits.

obs-marches-t4-2018-02.gif
Arcep

Du côté des abonnements, les fameuses offres DSL sont petit à petit délaissées à mesure que la France s'équipe en hautes technologies. Au quatrième trimestre 2018, on totalisait ainsi 20,1 millions d'abonnés à une offre haut débit. Ce chiffre est en constante diminution depuis fin 2014, où la France possédait alors 23,2 millions d'abonnements internet haut débit.



La fibre optique devient reine du très haut débit


Cette diminution lente et progressive du haut débit profite naturellement au très haut débit, dont le nombre d'abonnés progresse de trimestre en trimestre, pour atteindre les 9 millions fin 2018, soit un gain de 2 millions d'abonnés très haut débit sur cette dernière année.

obs-marches-t4-2018-03.gif
Arcep

Sur cette part du très haut débit, le nombre d'abonnements en fibre optique atteint les 4,8 millions, avec un gain d'1,5 million d'abonnés sur un an, une croissance supérieure à celle de 2017 (+1,1 million d'abonnés cette année-là). Les abonnements FttH représentent désormais 16 % des accès totaux à Internet et plus de la moitié (54 %) des abonnements à très haut débit. Notons enfin que les abonnements qui plafonnent entre 30 et 100 Mbit/s (VDSL2, câble coaxial, box 4G et THD radio) ont progressé en 2018 (+500 000) pour atteindre les 2,9 millions.

Modifié le 09/04/2019 à 17h01
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Selon cette enquête, les femmes progresseraient plus vite que les hommes à Dota 2
Découvrez IA4EU, la plateforme européenne collaborative sur l'intelligence artificielle
See You Yesterday : Netflix dévoile la bande-annonce du film de Spike Lee
Linux on DeX est désormais compatible avec le Galaxy S9, S10 et Tab S5e
Pour iCloud, entre autres, Apple verse plus de 30 millions chaque mois à AWS
Hideo Kojima, créateur de Metal Gear, tease un gros projet lié au cloud gaming
Après Thanos, Fortnite et Marvel vont de nouveau s'associer autour des Avengers
🔥 Bon plan : casque Bluetooth TaoTronics à réduction de bruit active à 48,99€ au lieu de 69,99€
Jeu vidéo : de plus en plus d'offres à pourvoir chaque année en France
Huawei : la CIA s'en mêle et signale un financement par l'agence de sécurité chinoise
Kodi
⚡ Bon plan : HooToo Hub USB C avec Charge Type C à 24,99€ au lieu de 39,99€
Les finances de Spotify sont dans le vert pour la première fois depuis sa création
Byte, le successeur spirituel de Vine, commence à recruter pour sa bêta
NVIDIA : les GTX 1660 Ti et 1650 intégrées à plus à 80 modèles de laptops dès aujourd’hui
scroll top