Baromètre télécoms T4 2018 : revenus des opérateurs en baisse, plus de très haut débit

08 avril 2019 à 06h03
0
arcep-logo couv.jpg

Les opérateurs ont vu leurs revenus reculer pour le deuxième trimestre consécutif alors que le parc d'abonnés très haut débit et fibre continue de grossir au profit du haut débit.

L'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a publié, jeudi 4 avril 2019, sa synthèse du marché des communications électroniques en France pour le quatrième trimestre 2018. On note une diminution des revenus des opérateurs avec un montant moyen des factures mensuelles voix et données en chute, aussi bien sur le fixe que sur le mobile. Du côté des équipements, le très haut débit continue de rattraper son retard sur le haut débit, même si l'écart reste important.

Un recul logique pour les offres DSL

Au quatrième trimestre 2018, le revenu des opérateurs a baissé de 2,5 % en un an sur le marché final, mesuré à 9,1 milliards d'euros HT pour la période. Cette diminution a été précipitée par une baisse du revenu issu des services fixes (-3,2 % sur un an au quatrième trimestre), mais aussi par une stabilité du revenu provenant des services mobiles, elle-même consécutive à la faible hausse du revenu des forfaits.

obs-marches-t4-2018-02.gif
Arcep

Du côté des abonnements, les fameuses offres DSL sont petit à petit délaissées à mesure que la France s'équipe en hautes technologies. Au quatrième trimestre 2018, on totalisait ainsi 20,1 millions d'abonnés à une offre haut débit. Ce chiffre est en constante diminution depuis fin 2014, où la France possédait alors 23,2 millions d'abonnements internet haut débit.



La fibre optique devient reine du très haut débit

Cette diminution lente et progressive du haut débit profite naturellement au très haut débit, dont le nombre d'abonnés progresse de trimestre en trimestre, pour atteindre les 9 millions fin 2018, soit un gain de 2 millions d'abonnés très haut débit sur cette dernière année.

obs-marches-t4-2018-03.gif
Arcep

Sur cette part du très haut débit, le nombre d'abonnements en fibre optique atteint les 4,8 millions, avec un gain d'1,5 million d'abonnés sur un an, une croissance supérieure à celle de 2017 (+1,1 million d'abonnés cette année-là). Les abonnements FttH représentent désormais 16 % des accès totaux à Internet et plus de la moitié (54 %) des abonnements à très haut débit. Notons enfin que les abonnements qui plafonnent entre 30 et 100 Mbit/s (VDSL2, câble coaxial, box 4G et THD radio) ont progressé en 2018 (+500 000) pour atteindre les 2,9 millions.

Modifié le 09/04/2019 à 17h01
3
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Volvo va brider toutes ses nouvelles voitures à 180 km/h pour lutter contre l'insécurité routière
StopCovid : voici à quoi ressemble l'application, captures d'écran à l'appui
Voiture électrique : un nouveau barème pour le bonus écologique et la prime à la conversion
Les constructeurs tentent l'aventure de la voiture électrique depuis près de 50 ans
En attendant le nouvel essai de vol habité de Crew Dragon, regardez le replay du live de mercredi !
Windows 10 : la mise à jour de mai arriverait dans la semaine, mais pas en automatique
StopCovid : l'Assemblée nationale adopte officiellement l'application, qui sera disponible dès ce week-end
Tesla va augmenter le prix de son AutoPilot, Elon Musk explique pourquoi
Porsche va devoir limiter les ventes de la Taycan pour réussir à contenter les clients
scroll top