Baromètre télécoms T4 2018 : revenus des opérateurs en baisse, plus de très haut débit

Alexandre Boero Contributeur
08 avril 2019 à 06h03
0
arcep-logo couv.jpg

Les opérateurs ont vu leurs revenus reculer pour le deuxième trimestre consécutif alors que le parc d'abonnés très haut débit et fibre continue de grossir au profit du haut débit.

L'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a publié, jeudi 4 avril 2019, sa synthèse du marché des communications électroniques en France pour le quatrième trimestre 2018. On note une diminution des revenus des opérateurs avec un montant moyen des factures mensuelles voix et données en chute, aussi bien sur le fixe que sur le mobile. Du côté des équipements, le très haut débit continue de rattraper son retard sur le haut débit, même si l'écart reste important.

Un recul logique pour les offres DSL


Au quatrième trimestre 2018, le revenu des opérateurs a baissé de 2,5 % en un an sur le marché final, mesuré à 9,1 milliards d'euros HT pour la période. Cette diminution a été précipitée par une baisse du revenu issu des services fixes (-3,2 % sur un an au quatrième trimestre), mais aussi par une stabilité du revenu provenant des services mobiles, elle-même consécutive à la faible hausse du revenu des forfaits.

obs-marches-t4-2018-02.gif
Arcep

Du côté des abonnements, les fameuses offres DSL sont petit à petit délaissées à mesure que la France s'équipe en hautes technologies. Au quatrième trimestre 2018, on totalisait ainsi 20,1 millions d'abonnés à une offre haut débit. Ce chiffre est en constante diminution depuis fin 2014, où la France possédait alors 23,2 millions d'abonnements internet haut débit.



La fibre optique devient reine du très haut débit


Cette diminution lente et progressive du haut débit profite naturellement au très haut débit, dont le nombre d'abonnés progresse de trimestre en trimestre, pour atteindre les 9 millions fin 2018, soit un gain de 2 millions d'abonnés très haut débit sur cette dernière année.

obs-marches-t4-2018-03.gif
Arcep

Sur cette part du très haut débit, le nombre d'abonnements en fibre optique atteint les 4,8 millions, avec un gain d'1,5 million d'abonnés sur un an, une croissance supérieure à celle de 2017 (+1,1 million d'abonnés cette année-là). Les abonnements FttH représentent désormais 16 % des accès totaux à Internet et plus de la moitié (54 %) des abonnements à très haut débit. Notons enfin que les abonnements qui plafonnent entre 30 et 100 Mbit/s (VDSL2, câble coaxial, box 4G et THD radio) ont progressé en 2018 (+500 000) pour atteindre les 2,9 millions.

Modifié le 09/04/2019 à 17h01
3 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Une étude montre que les cyclistes
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
Ecosia : le moteur de recherche plante désormais un arbre toutes les 0,8 s

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top