Avis Qustodio : un service de contrôle parental efficace et personnalisable

31 décembre 2021 à 10h32
0
Qustodio © Qustodio

Qustodio constitue l’un des systèmes de contrôle parental les plus populaires du marché. Compatible multiplateforme, le service propose quasiment toutes les fonctionnalités dont peuvent avoir besoin les parents pour superviser efficacement les activités numériques de leurs enfants. Doté d’une interface moderne claire et intuitive, il se révèle particulièrement simple et agréable à utiliser au quotidien.

Créée en 2012 à Barcelone, Qustodio ne compte pas moins de 4 millions d'utilisateurs à travers le monde. Depuis près d’une dizaine d’années, l’éditeur s’emploie à assurer une expérience numérique positive et sûre pour les enfants. Contrairement à de nombreux systèmes de contrôle parental concurrents qui couvrent uniquement les plateformes mobiles, il possède l’avantage d’être disponible sur tous les systèmes d’exploitation les plus populaires du marché, dont Windows, macOS, Chromebook, Android, iOS (iPhone/iPad) et Kindle. Sans oublier un tableau de bord accessible depuis n’importe quel navigateur web particulièrement bien ficelé.

Outre des outils pour superviser et surveiller toutes les activités en ligne des chérubins, Qustodio met tout en œuvre pour aider les parents à inculquer à leurs enfants une hygiène numérique saine et positive. Sur son site Internet, l’éditeur propose de nombreux contenus pédagogiques provenant de psychologues pour enfants et d'experts spécialisés dans les technologies et la sécurité en ligne. Des astuces et des informations précieuses pour aider les parents à identifier et comprendre les risques qu’encourent les enfants tels que la dépendance aux écrans, le cyber-harcèlement, les contenus inappropriés, le décrochage scolaire, etc.

Qustodio
  • Conception de l'interface web
  • Filtres contenus innapropriés
  • Personnalisation des réglages
  • Compatibilité multiplateforme
  • Applications mobiles intuitives
  • Tarifs élevés
  • Suivi des réseaux sociaux limité à Facebook
  • Blocage des applications perferctible
  • Support client

Qustodio : premiers pas

Accompagner les parents de bout en bout pour superviser les usages numériques de leurs enfants, voici la promesse de Qustodio. Ce système de contrôle parental développé à Barcelone se distingue par une qualité de service et un nombre de fonctionnalités impressionnants. Outre un tableau de bord en ligne simple et intuitif, l’éditeur propose deux applications : Qustodio Contrôle Parental (pour les parents), et Qustodio pour enfants. Pour commencer, il faut créer gratuitement un compte en ligne sur le site Qustodio.com , choisir une formule et télécharger les applications pour les appareils utilisés par l’enfant.

Les applications sont disponibles sur les différentes boutiques des plateformes (Play Store, App Store…), ou via un lien fourni par l’éditeur : qustodio.com/downloads . Pour configurer l’application enfant dans un premier temps, il suffit de suivre les instructions pas-à-pas qui s’affichent à l’écran. Comme avec la plupart des systèmes de contrôle parental, il faut valider différentes autorisations pour que le service puisse prendre le contrôle de l’appareil. La procédure se révèle particulièrement longue sur Android qui nécessite de très nombreuses autorisations pour donner accès aux paramètres d’administration, d’accessibilité, de géolocalisation ou encore de gestion des contacts, ou encore des appels et des SMS.

Qustodio 2021 © Qustodio
Qustodio 2021 © Qustodio
Qustodio 2021 © Qustodio

La configuration sur iOS s’avère plus simple, car il suffit d’installer un profil de périphérique et valider quelques autorisations pour activer la plupart des fonctionnalités. Contrairement à la version Android, celle pour iPhone ne permet malheureusement pas de surveiller et bloquer les appels et les textos. A noter qu’il n’y pas non plus le « Bouton de panique » permettant à l’enfant d’alerter des contacts préenregistrés en cas de problème. Outre l’interface en ligne, les parents peuvent également télécharger l’application Qustodio Contrôle Parental (Android et iOS) pour surveiller et contrôler à distance l’appareil de l’enfant depuis leur smartphone. L’application pour les parents n’est pas disponible sur Windows, Mac ou Kindle.

Qustodio 2021 © Qustodio

Utiliser Qustodio au quotidien

Une fois l’application pour l’enfant configurée, il est possible de régler tous les paramètres très simplement via le tableau de bord. Au fil des mises à jour, Qustodio a peaufiné son interface et ses menus qui se révèlent parmi les plus simples à utiliser. Après avoir cliqué sur l’appareil de l’enfant dans le menu « Ma famille », toutes les fonctionnalités relatives aux activités de l’enfant s’affichent sur la gauche de l’écran. La page d’accueil permet de voir un coup d’œil le « Résumé » les dernières activités de l’enfant.

Dans le le menu « Fil d’activité », le service affiche tout ce qu’a fait l’enfant heure par heure. Bien qu’il soit déjà prêt à l’emploi notamment pour les filtres de recherche et de sites web, il est possible de personnaliser jusque dans les moindres détails les « Règles » pour les applications, le temps d’écran, la localisation, les appels, etc. Voici les principales fonctionnalités de Qustodio.

Qustodio 2021 © Qustodio

Limites Quotidiennes

Le menu « Limites Quotidiennes » permet d’imposer des limites de temps d’utilisation de l’appareil pour chaque jour de la semaine de façon très précise. Une fois le temps défini écoulé, il est possible de bloquer l’accès à Internet en cliquant sur « Verrouiller la navigation ». Quelle que soit la plateforme, l’enfant ne peut plus faire des recherches et surfer sur le web. L’option « Verrouiller l’appareil » fonctionne de manière différente en fonction du type d’appareil. Sur Android, elle bloque la plupart des applications à l’exception de l’écran d’accueil et de la barre de notifications. L’activation du verrouillage de l’appareil masque toutes les applications sur iOS et bloque complètement l’accès aux ordinateurs Windows et Mac.

Qustodio 2021 © Qustodio
Qustodio 2021 © Qustodio
Qustodio enfants sur Android
Qustodio 2021 © Qustodio

Les parents peuvent également bloquer complètement l’accès à l’appareil les jours de leurs choix. A noter que Qustodio laisse toutefois la possibilité aux parents d’être souple et de recevoir une notification lorsque l’enfant a atteint la limite de temps afin qu’ils puissent éventuellement lui octroyer un peu plus de temps. L’onglet « Horaires restreints » permet de contrôler à quelles heures de la journée l’enfant peut utiliser son appareil. Là encore, on peut choisir de verrouiller la navigation et verrouiller l’appareil lorsque le temps est écoulé. Des réglages simples à mettre en place et qui fonctionnent parfaitement bien sur les différentes plateformes et navigateurs.

Qustodio 2021 © Qustodio

Filtres web

Qustodio bloque par défaut tous les accès aux sites web inclus dans l’une des dix catégories jugées indésirables, dont « Jeux d’argent », « Proxy et contournement du filtrage », « Violence », « Armes », « Profanes », Contenus pour adultes », etc. Très importante, la catégorie « Proxy et contournement du filtrage » permet de bloquer l’accès aux VPN et aux services proxys anonymisant qui pullulent sur le web afin d’empêcher les enfants de dissimuler leurs activités en ligne. Il est nécessaire néanmoins de bloquer le téléchargement d’applications VPN pour que le filtrage fonctionne pleinement sur Android et iOS.

Le service comprend 19 autres catégories autorisées par défaut (« Actualités », « Divertissement », « Réseaux sociaux », « Partage de fichiers »…), mais dont le filtrage peut être affiné. Les parents peuvent ainsi choisir entre 3 options pour chaque catégorie : « Autoriser », « M’alerter » ou « Bloquer ». Des options supplémentaires sur la droite de la page permettent de bloquer les navigateurs Internet non pris en charge, les domaines de sites web non référencés, ou encore imposer la recherche sécurisée (Google, Bing et YouTube).

Qustodio 2021 © Qustodio
Qustodio 2021 © Qustodio
Qustodio 2021 © Qustodio

On regrette en revanche qu’il ne soit pas possible de bloquer des pages en fonction de mots-clés spécifiques et que le service ne prennent pas en charge certains navigateurs populaires tels que Brave , Opera , ou Vivaldi . Le filtrage de contenus sur Qustodio fonctionne uniquement sur Chrome, Firefox , Edge , Safari, et Amazon Silk (Kindle). Outre les catégories de mots clés, il est possible d’interdire l’accès à des sites web en particulier en ajoutant leurs adresses.

L’application pour enfants dispose d’une option permettant de demander aux parents l’autorisation d’accéder à un site web bloqué par l’application. Comparativement à certaines solutions concurrentes, le gros point fort du service réside dans le fait qu’il bloque systématiquement les navigateurs non pris en charge et empêche ainsi les enfants de contourner le système de filtrage. Un gros point fort.

Qustodio 2021 © Qustodio

Surveillance YouTube et Réseaux sociaux (Facebook)

Qustodio a mis en place une surveillance accrue pour YouTube (« Surveillance de YouTube ») et de Facebook (« Réseaux sociaux ») qui font partie des multiples services de réseaux sociaux très populaires auprès des enfants et des adolescents. Pour YouTube, Qustodio permet de bloquer l’accès à YouTube via les navigateurs Internet et de mettre en place des restrictions de temps d’utilisation de l’application YouTube.

Il est possible de voir les vidéos que recherche et regarde l’enfant et de consulter l’historique de visualisation sur Android, Windows et macOS. Les parents ont la possibilité de cliquer directement sur les vidéos consultées pour les regarder via le « Fil d’activité ». Le menu « Réseaux sociaux » permet quant à lui de surveiller l’activité de l’enfant sur son compte Facebook.

Qustodio 2021 © Qustodio

Pour que cela fonctionne, il est nécessaire que l’enfant se connecte une première fois à son compte via l’application (bureau ou mobile) afin d’activer le suivi, ou de le configurer soi-même depuis son appareil. Après cela, les parents peuvent voir les personnes qui échangent avec l’enfant, ainsi que son mur de publications, mais il n’est pas possible de voir le contenu des conversations. Qustodio ne prend malheureusement pas en charge les réseaux sociaux ultras populaires comme TikTok, Instagram, Snapchat ou encore Twitter.

Qustodio 2021 © Qustodio

Géolocalisation

La géolocalisation sur Qustodio fonctionne de manière disparate en fonction de la plateforme. Après avoir activé le suivi de la géolocalisation dans le menu « Géolocalisation », il faut cliquer sur « Fil d’activité » pour visualiser l’adresse des emplacements et l’heure à laquelle ils ont été enregistrés. Sur les mobiles, le service affiche les différents emplacements sur une carte géographique tout au long de la journée. Un historique des localisations est conservé durant les 30 derniers jours.

La fonctionnalité de géorepérage (geofencing) baptisée « Mes lieux » permet de définir une zone géographique autour de différents lieux et de recevoir une alerte lorsque l’enfant s’en éloigne. Cette option se révèle moins pratique à l'usage que sur Kaspersky Safe Kids ou Xooloo, par exemple.

Qustodio 2021 © Qustodio
Qustodio 2021 © Qustodio
Qustodio 2021 © Qustodio

Configurable uniquement via l’application mobile pour les parents, elle ne permet pas de définir des plages horaires avec un emplacement afin d’être alerté lorsque l’enfant sort du domicile ou de l’école, par exemple. Il est par ailleurs assez décevant que le géorepérage ne soit pas configurable via l’interface web.

Qustodio 2021 © Qustodio

Jeux et Applis

Le menu « Jeux et Applis » permet d’accéder aux paramètres de blocage des applications. Contrairement à des services de contrôle parental concurrents, Qustodio affiche la liste des applications utilisées par l’enfant sur les appareils protégés. Il est possible de fixer une limite de temps d’utilisation quotidienne pour chaque jour de la semaine et/ou de bloquer complètement l’accès aux différentes applications. À l’usage, le système se montre toutefois perfectible, car certaines applications bloquées continuaient à fonctionner que cela soit sur Android ou surtout sur iOS.

De plus, certaines applications utilisées par l’enfant ne sont pas prises en charge par Qustodio et n’apparaissent dans la liste. Dans ce domaine, Kaspersky Safe Kids qui bloque les applications en fonction de l’âge de l’enfant s’avère beaucoup plus efficace.

Qustodio 2021 © Qustodio

Appels et SMS

Pour gérer les appels et SMS sur Android, il est nécessaire de télécharger l’application complète via le site de l’éditeur, car l’application téléchargeable sur Google Play Store ne permet pas d’en profiter. Il faut ensuite valider les différentes autorisations du système pour permettre à Qustodio de gérer les contacts, les appels et les SMS. Il faut ensuite redémarrer complètement l’appareil.

Une fois l’installation terminée, il suffit de se connecter dans « Règles/Appels et SMS » du tableau de bord pour bloquer ou autoriser des contacts, activer la surveillance des appels et des SMS, et accéder aux contenus des SMS. Les coordonnées des appels entrants/sortants et les contenus des messages apparaissent dans le « Fil d’activité ». En cliquant sur « Contacts », il est possible de définir une liste de contacts autorisés à appeler l’enfant ou non.

Qustodio 2021 © Qustodio

Lorsque l’enfant tente de joindre une personne bloquée, les parents reçoivent une notification et un écran de blocage s’affiche indiquant que ses appels ont été restreints. Là encore, toutes les informations sont consignées dans le « Fil d’activité ». Les numéros d’urgence ne sont pas bloqués.

Qustodio 2021 © Qustodio
Qustodio 2021 © Qustodio
Qustodio 2021 © Qustodio

Tarifs et Centre d’assistance

Les tarifs de Qustodio sont malheureusement plus élevés que la moyenne. Une version gratuite limitée est proposée pour protéger un appareil. A noter que celle-ci ne comprend pas la géolocalisation, la surveillance des appels et SMS, ou encore le contrôle des applications. L’éditeur propose trois formules premium donnant accès à l’ensemble des fonctionnalités du programme : Small à 42,95 €/an (5 appareils), Medium à 73,95 €/an (10 appareils) et Large à 106,95 €/an (15 appareils).

En cas de problème, le support client de Qustodio n’est accessible que par le biais d’un formulaire ou d'une adresse mail avec un délai de réponse compris entre 24 et 48 heures. Il ne propose ni de chat, ni de numéro de téléphone. Un peu mince pour un service revendiquant plus de 4 millions d’utilisateurs. C’est l’un des gros points faibles de Qustodio par rapport à des acteurs comme Kaspersky Safe Kids ou Norton Family Safe.

Qustodio 2021 © Qustodio

Une solution convaincante

Qustodio est souvent cité comme le meilleur système de contrôle parental. Le service jouit en effet d’une interface moderne et d’une ergonomie d’une simplicité remarquable. À l’usage, c’est le système le plus agréable à utiliser que cela soit pour les parents ou même les enfants. Son système de filtres pour les contenus et les sites web inappropriés figure parmi les plus efficaces du marché. Idem pour la gestion des appels et des SMS qui fonctionne parfaitement bien sur Android. On est en revanche déçu par le système de géolocalisation qui mériterait quelques ajustements, et surtout le blocage perfectible des applications.

Sans oublier un support client disponible uniquement par mail ou via un formulaire dédié et des tarifs plus élevés que la moyenne. Malgré ces quelques défauts, Qustodio demeure parmi les systèmes de contrôle parental incontournables. La personnalisation de ses options constitue un gros point fort, car elle permet aux parents de surveiller leurs enfants en adaptant les règles au fur et à mesure qu’ils grandissent. Grâce à son interface très intuitive, c’est un service qui peut de surcroît convenir au plus grand nombre.

Qustodio

8

Outre une interface web très bien conçue, Qustodio possède l'avantage de prendre en charge les plateformes de bureau et mobiles les plus populaires. Ses règles personnalisables permettent de superviser toutes les activités numériques de l'enfant en les adaptant à son âge au fil du temps. Les filtres de contenus et la gestion des appels et des SMS font parties de ses fonctionnalités les plus efficaces, mais le service pourrait améliorer la géolocalisation et le blocage des applications. Une application de contrôle parental qui tient presque toutes ses promesses, mais dont les tarifs demeurent plus élevés que la moyenne.

Les plus

  • Conception de l'interface web
  • Filtres contenus innapropriés
  • Personnalisation des réglages
  • Compatibilité multiplateforme
  • Applications mobiles intuitives

Les moins

  • Tarifs élevés
  • Suivi des réseaux sociaux limité à Facebook
  • Blocage des applications perferctible
  • Support client
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

Antitrust : Intel gagne contre les régulateurs européens sur une affaire vieille de 12 ans
NVIDIA, Intel et AMD opérationnels sur Vulkan 1.3 pour Windows et Linux dès sa sortie
Pour le patron de Logitech, la pénurie, c'est pas près d'être fini !
Autant de cartes graphiques en stock, ce n'était plus arrivé depuis bien longtemps !
AMD Ryzen 9 6900HX, une évolution insuffisante pour rattraper Intel ?
Cdiscount fait chuter le prix de l'excellente souris Logitech MX Anywhere 2S
Avec sa RTX 3060, ce PC portable gamer Acer chute à moins de 900€
NVIDIA préparerait secrètement ses troupes à abandonner le rachat d'ARM
Steam Deck : qu'est-ce que le Dynamic Cloud Sync, et pourquoi ça révolutionne la sauvegarde ?
Les casques gamer Logitech et HyperX chute de prix pour les Soldes
Haut de page