Les meilleurs logiciels gratuits de Janvier 2011 !

01 juin 2018 à 15h36
0
000000B401855414-photo-mike-top-logiciels-clubic-janvier-2009.jpg
Au cours de ce premier mois de l'année 2011, la logithèque Clubic s'est enrichie comme à son habitude de nouveaux programmes accompagnés de dossiers logiciels pratiques et pédagogiques. Avant de tourner la page, nous profitons de ce début de février pour vous offrir notre traditionnelle piqûre de rappel logicielle mensuelle !

À travers cet article, Clubic vous invite à découvrir les dix meilleurs logiciels gratuits testés par la rédaction en janvier 2011. Au menu, trois pages d'applications efficaces, pratiques et accessibles pour Windows, Mac, Linux, Android, iPhone, iPod Touch. Prenez le temps de lire nos analyses, de tester ces applications gratuites, vous y trouverez surement votre bonheur !


Excellente solution de sauvegarde et de partage de documents !

Dropbox pour Windows, Mac, Linux, Android, iPhone, iPod Touch, iPad !



0000006403955084-photo-dropbox-iphone-logo-mikeklo.jpg
Avec la multiplication effrénée des supports dématérialisés, la sauvegarde, le transfert et le partage de données sont des enjeux importants depuis de nombreuses années déjà. Dans ce domaine particulièrement fleurissant, le grand public pense systématiquement aux disques durs externes, clés USB, réseau local et autres courriels, messageries instantanées, plateformes d'hébergements, serveurs FTP et P2P. Toutefois, en marge de cette nébuleuse, on trouve des services de stockage en ligne bien moins populaires, mais néanmoins efficaces, telles que l'iDisk de MobileMe d'Apple, Windows Live Mesh avec Skydrive de Microsoft ainsi que l'Ubuntu One de Canonical. Dans la même optique, Clubic vous invite à découvrir une nouvelle solution extrêmement judicieuse, accessible, ergonomique et bien pensée offerte par l'éditeur américain Dropbox !

Dropbox vous permettra de sauvegarder, partager et synchroniser vos fichiers et dossiers, extrêmement facilement et rapidement. Le service se compose d'une application gratuite et d'une interface en ligne accessible depuis n'importe quel navigateur, Mozilla Firefox, Google Chrome, Opera, Safari, Internet Explorer 9. Moyennant la création d'un compte gratuit, on dispose par défaut d'un espace de stockage en ligne gratuit de 2 Go. Via un mécanisme de parrainage, l'espace réservé à un compte gratuit peut être étendu jusqu'à 10 Go. Décliné sous Windows, Mac et Linux, l'ensemble s'avère d'utilisation enfantine. Une fois l'application installée et configurée, il suffit de glisser-déposer ses données dans un dossier « Dropbox » pour qu'elles soient automatiquement répliquées et transférées en SLL de façon sécurisée et chiffrées en AES-256 vers un espace privé de stockage en ligne. Les documents et dossiers sont finalement accessibles sur l'interface en ligne, et ce, depuis n'importe quel navigateur internet. Ils peuvent être téléchargés, déplacés, supprimés, mais aussi partagés via un dispositif d'invitation privée par adresse mail.

Le service ne s'arrête pas en si bon chemin. En installant l'application sur plusieurs ordinateurs identifiés avec le même compte, les données contenues dans les dossiers « Dropbox » de chaque machine vont être automatiquement répliquées et synchronisées à l'identique. Pour plus d'efficacité et faire des économies de bande passante, si les ordinateurs appartiennent à un même réseau filaire, les transferts s'effectueront automatiquement par LAN sans nécessiter de configuration supplémentaire. Sans effort, vous retrouverez tous vos fichiers et dossiers tels que vous les aurez laissés, qu'ils aient subit d'importantes modifications ou aient été seulement renommés. La solution s'avère excellente, si vous avez l'habitude d'utiliser plusieurs machine à différents moment de la journée. Les dispositifs de partage privés, faciliteront quant à eux les transferts de données dans le cercle familial mais pourront aussi être utilisés pour travailler en collaboration sur un même document. Plus fort encore, il vous sera possible de retrouver via l'interface en ligne, l'historique des versions d'un même document, mais aussi de récupérer un document supprimé sur l'une des machines.

012C000003904002-photo-dropbox-windows-mikeklo.jpg
012C000003908310-photo-dropbox-mac-mikeklo.jpg


Pour parfaire le tout, l'application Dropbox se décline gratuitement sur iOS : iPhone, iPod Touch et iPad, Android mais aussi Blackberry. pour récupérer et sauvegarder en un clic ses photos et autres documents. Malgré l'absence de traduction française, son interface sobre offre une prise en main rapide. Sur le même principe que les versions Windows, Mac et Linux, l'ensemble des échanges se font depuis un seul et unique endroit, le fameux dossier « Dropbox » immédiatement accessible. Une fois ouvert, on aperçoit la liste fichiers et dossiers sauvegardés en ligne, classés par ordre alphabétique. Outre le nom et le logo correspondant à l'extension de chaque document, l'application se chargera d'afficher le poids des fichiers, la date de modification. Vous pourrez rapidement y effectuer une recherche, supprimer des éléments et aussi créer des dossiers. L'ensemble des fichiers contenus dans votre « Dropbox » pourront être partagés avec vos contacts. Pour ce faire, il vous suffira de générer un lien de téléchargement unique et de l'envoyer par email.

Loin de n'être qu'un simple gestionnaire de fichiers, l'application vous permettra de consulter la plupart des fichiers présents dans votre « Dropbox ». Sur iOS, il vous sera possible de lire directement vos documents Word, PowerPoint, Excel, Adobe PDF, Keynote, Pages, Numbers, Textes, vos fichiers image en jpg, png, bmp, tiff, gif ainsi que vos fichiers audio et vidéo en mp3, aac, wav, aiff, m4a, mov, mp4, m4v. Sur Android, l'application supportera uniquement les formats de fichiers suivants : jpg, tiff, gif, mp3, aiff, m4a, mov, mp4, m4v, .htm .html, .txt . Rtf. Pour ce qui est des autres formats, « Dropbox » détectera et sollicitera automatiquement les applications installées sur votre téléphone permettant d'ouvrir les fichiers non gérés par défaut. De plus, si vous ne disposez pas du programme adéquat pour ouvrir un format de fichier en particulier, « Dropbox » vous une application à télécharger sur l'Android Market.

Pour ce qui est des fonctions d'upload, les différences sont plus importantes entre iOS et Android. Sur iPhone, iPod Touch et iPad, les envois seront limités aux photos et vidéos. Les périphériques Android n'ayant pas les mêmes limitations d'accès aux répertoires de stockage, il vous sera possible de transférer en ligne la majorité des fichiers présents sur la mémoire du téléphone, et ce, qu'ils soient stockés dans un répertoire ou au sein d'une application. « Dropbox » pour Android va encore plus loin. En passant par le bouton « New », l'utilitaire vous proposera de créer divers type de documents et de les sauvegarder automatiquement dans votre dossier « Dropbox » en local et en ligne. Avec les boutons « Picture » et « Video », vous pourrez prendre et envoyer des photos et des vidéos avec l'application par défaut. L'option « Audio » vous proposera d'effectuer un enregistrement sonore avec le « Magnétophone ». Plus étonnant encore, l'option « Text File » vous permettra d'écrire une note, de l'enregistrer au format TXT et de la sauvegarder avec le mini traitement de texte intégré « DB Text Editor ».

En revanche concernant les paramètres avancés, l'application « Dropbox » pour iPhone, iPod Touch et iPad prend nettement l'avantage. Il est tout d'abord possible de consulter l'espace de stockage restant dans votre Dropbox et de diminuer ou d'augmenter la compression des copies de sauvegardes de vos images sur Dropbox. Plus intéressant encore, pour limiter l'accès à votre application « Dropbox », vous pourrez définir un mot de passe, activer la fonction ainsi que les options permettant de le réclamer à chaque ouverture de l'application, mais aussi supprimer l'ensemble des données au bout de 10 essais infructueux. Enfin, via le menu « Local Storage », vous pourrez définir la taille de l'espace alloué au stockage de donnée « Dropbox » sur votre périphérique. Au final, disponible Windows, Mac et Linux, iPhone, iPod Touch et iPad, Android mais aussi Blackberry, « Dropbox » est une solution les plus efficace et complète sur le marché pour sauvegarder, transférer ou partager ses données. À découvrir de toute urgence !

012C000003955082-photo-dropbox-iphone-mikeklo.jpg
012C000003962952-photo-dropbox-android-mikeklo.jpg





Un mode sommeil intelligent pour votre téléphone Android !

Sweet Dreams pour Android !



0000006403891828-photo-sweetdreams-logo-mikeklo.jpg
Malgré toute leur « intelligence », les smartphones Android et iPhone ne permettent pas de créer des profils personnalisés de réglages pourtant présents depuis longtemps chez leurs lointains ancêtres de chez Nokia. En effet, mis à part le mode avion radical ou l'extinction de l'appareil, il faut constamment activer ou désactiver chaque réglage en fonction du moment et bien évidemment avant d'aller se coucher. Qu'à cela ne tienne, Clubic vous propose de découvrir une excellente solution gratuite et pratique qui apaisera les nuits des utilisateurs Android !

Excellente idée, Sweet Dreams vous permettra d'aller dormir sans vous soucier des réglages de votre téléphone Android et des éventuelles sonneries et autres notifications nocturnes. Bien pensée, d'utilisation enfantine et traduite en français, cette application vous permettra de définir un ensemble de filtres pour créer un mode sommeil personnalisé pour votre téléphone. Pour ce faire, il vous sera possible de simultanément désactiver le WiFi, le Bluetooth, les connexions 3G, EDGE, GPRS, les sonneries et d'activer le mode vibreur, l'extinction rapide de l'écran, mais aussi de régler précisément le volume des appels entrants et des notifications.

Une fois le profil créé, il suffit de définir les plages de filtrage pour un démarrage automatique du mode sommeil en fonction du jour et des horaires de coucher et de lever. Concernant l'application de réveil matin, l'application ne bloquera jamais son fonctionnement, et ce quel que soit les options choisies. Ne s'arrêtant pas en si bon chemin, pour s'adapter aux situations imprévues de votre quotidien le mode sommeil pourra être instantanément désactivé en fonction de plusieurs paramètres. Via l'onglet « Localisation », il vous sera possible de définir une zone géographique où le mode sommeil pourra être activé, par exemple à votre domicile. Votre localisation sera obtenue par triangulations en utilisant les signaux des réseaux sans fil détectés par votre antenne WiFi. En dehors de la zone d'activation, votre téléphone n'entrera pas en mode sommeil.

De même, via les onglets « Mouvement » et « Son », vous pourrez configurer l'application pour que votre téléphone n'entre pas en mode sommeil ou en sorte instantanément, si les bruits environnants et mouvements détectés dépassent le seuil de sensibilité sélectionné. Pour bénéficier de ces fonctions de détections sans pour autant nuire à votre autonomie, vous serez invité à définir du côté des paramètres l'intervalle de vérification, toutes les 5, 15, 30 ou 60 minutes. Au final, vous préservez votre autonomie, ferez des économies de forfaits et limiterez les nuisances potentielles quels que les appels, messageries et autres notifications. À adopter sans hésitation !

01F4000003892176-photo-sweet-dreams-mikeklo-clubic.jpg


Agrémentez votre bureau de plus de 70 fonds d'écran animés !

Okozo Desktop pour Windows !



0000006403951952-photo-okozo-desktop-mikeklo-logo.jpg
Pour changer un peu de votre fond d'écran statique, plusieurs solutions existent : Microsoft s'était notamment penché sur le sujet avec Dreamscene, une fonctionnalité réservée à Windows Vista Edition Intégrale, qui permettait de disposer de fonds animés. D'autres initiatives avaient vu le jour, notamment chez Stardock, l'éditeur de WindowBlinds. Okozo Desktop est une solution plutôt fournie en fonds d'écran variés, et utilisant Flash.

Le logiciel vous permet de télécharger gratuitement sur le site Okozo, plus de 70 fonds d'écran animés gratuits créés par des artistes numériques de la communauté. Véritables petites œuvres d'art, ces fonds d'écrans animés de quelques Ko sont agréables, relaxants, sobres, originaux et s'adaptent automatiquement à la résolution d'écran. Au menu, on trouve aussi bien des horloges numériques binaires, à cadran ou en signe, que des figures et particules abstraites brillant par leur fluidité, leur design, leurs couleurs ou leur simplicité. On découvre aussi quelques fonds d'écran interactifs avec par exemple un simulateur de gravité ou encore des poissons lentement attirés par le curseur souris et que l'on peut nourrir en un simple clic sur la surface liquide du bureau. Au final, si le résultat est particulièrement saisissant, le plus intéressant est que l'application ne réclame que 18 Mo de mémoire vive.

Comment faire ? Comme de nombreux logiciels, Okozo Desktop nécessite une connexion active à internet lors de son installation. Le « Web Installeur » téléchargera automatiquement les derniers éléments mis à jour présents sur les serveurs de l'éditeur. Une fois l'installation terminée, l'application trouvera sa place à droite de la barre des tâches Windows parmi les icônes de notification. Elle entrera immédiatement en action et remplacera le fond d'écran image de votre bureau. Il vous suffira ensuite de cliquer sur le bouton « Wallpaper » pour être redirigé vers le site de l'éditeur Okozo via votre navigateur par défaut.

Vous pourrez naviguer dans les diverses catégories, découvrir les œuvres disponibles grâce aux captures et descriptions, puis télécharger gratuitement autant de fonds d'écrans animés gratuits que vous le souhaitez. Au moment du téléchargement, nous vous conseillons de sélectionner l'option « Ouvrir avec OkozoDesktop » pour que les fichiers soient directement installés au bon endroit sur votre ordinateur. Enfin, il ne vous restera plus qu'à cliquer sur le bouton « Reload » de l'application, sélectionner un des fonds d'écran téléchargés et enfin de cliquer sur le bouton « Apply » pour l'utiliser. Pour terminer, du côté des options, il vous sera possible de désactiver entre autres le lancement automatique d'Okozo Desktop au démarrage système. Au final, de quoi satisfaire avec brio les amateurs de personnalisation !

01F4000003951950-photo-okozo-desktop-mikeklo.jpg


Créez des adresses raccourcies, sécurisées et rassurantes !

McAfee Secure URL Shortener pour Firefox Windows, Mac et Linux !



0000006403930584-photo-mcafee-bouclier-logo-mikeklo.jpg
Souvent méconnues du grand public, les adresses raccourcies sont pourtant très populaires sur les réseaux sociaux et notamment Twitter. Tenant en quelques caractères, elles s'avèrent pratiques pour partager rapidement une adresse Internet. Bien qu'efficaces, elles soulèvent désormais la méfiance des internautes. En effet, ce procédé est devenu un des instruments de prédilection des pirates. Puisque la véritable adresse est masquée, il devient particulièrement facile de propager des adresses vérolées en les annonçant comme des sites intéressants ou encore des liens de téléchargement. Pour profiter des avantages des « URL raccourcies » en toute sécurité, Clubic vous propose de découvrir une solution gratuite, efficace et pratique développée par Wes Widner et McAfee pour le navigateur Firefox !

vous permettra de créer des URL raccourcies sécurisées en deux clics. Comme son nom l'indique, elle utilisera le service gratuit « McAfee Secure URL Service» développé par l'éditeur d'antivirus McAfee. Il se chargera à la fois de raccourcir vos adresses internet à la demande tout en vérifiant la fiabilité des adresses soumises.

Une fois ouvertes dans un navigateur, les URL raccourcies par McAfee intègrent en haut de la page cible un bandeau de sécurité. Son rôle est d'indiquer la fiabilité du site affiché ainsi que l'adresse originale. Les sites de confiance arboreront un logo vert accompagné de la mention Safe. En revanche, les adresses cibles comportant un risque de sécurité ne seront pas ouvertes. Le bandeau intègrera une croix rouge avec la mention « High Risk ». De plus, en lieu et place du site vérolé, on trouvera un message d'alerte indiquant que McAfee bloque la redirection vers l'adresse incriminée.

En plus d'être efficace, cette extension Firefox s'avère d'utilisation enfantine. Pour raccourcir une adresse, il vous suffira d'effectuer un clic droit sur une page ou sur un lien puis de sélectionner dans le menu contextuel l'option « Shorten with Mcaf.ee ». L'adresse originale sera vérifiée, raccourcie puis automatiquement envoyée dans votre presse papier. Il ne vous restera plus qu'à utiliser la fonction « coller » pour la partager. Bien que l'ensemble fonctionne parfaitement avec la grande majorité des URL, on remarquera quelques dysfonctionnements avec les adresses YouTube.

Au final, l'intérêt de cette extension est double. Elle vous assurera de ne pas transmettre d'adresse vérolée à votre insu. De plus, pour vos interlocuteurs, ce type d'adresse raccourcie facilement reconnaissable par la mention « mcaf.ee » sera à la fois un gage de votre sérieux, mais surtout une garantie supplémentaire.

  • Télécharger McAfee Secure URL Shortener pour Windows !
  • Télécharger McAfee Secure URL Shortener pour Mac !
  • Télécharger McAfee Secure URL Shortener pour Linux !
01F4000003930570-photo-mcafee-secure-url-shortener-mikeklo.jpg

Scannez vos fichiers en ligne avec 19 antivirus réputés !

JottiQ pour Windows !



0000006403911852-photo-jottiq-logo-mikeklo.jpg
Jotti.org est un site de détection de menaces en ligne dans la lignée de VirusTotal. Qu'on se mette immédiatement d'accord sur le but de ces services, comme celui de l'application que nous allons vous proposer : il s'agit uniquement de soumettre le fichier à plusieurs antivirus et à récupérer le résultat de leurs analyses, pas de supprimer ou de réparer le fichier en question.

Ceci étant dit, parlons de ce qui nous intéresse ici, à savoir . Cette application, indépendante du service Jotti, permet d'uploader un ou plusieurs fichiers, par exemple un exécutable suspect téléchargé sur Internet sur le service, ce que permet également VirusTotal Uploader, mais à la différence de ce dernier, vous pourrez visualiser les résulats directement dans l'application ! Il vous suffira de sélectionner les fichiers ou dossiers à soumettre, d'effectuer un clic droit puis de choisir l'option « Scan with JottiQ ». L'ensemble des fichiers s'afficheront dans une liste d'attente au sein de l'application. Par défaut, 2 fichiers sont envoyés simultanément. Comme sur VirusTotal, la limite de taille des fichiers est fixée à 20 Mo.

Une fois transmis, les fichiers sont vérifiés afin de rechercher s'ils n'ont pas déjà été testés auparavant par d'autres utilisateurs du service Jotti. Si tel est le cas, les résultats d'analyses s'afficheront instantanément. Dans le cas contraire, vos fichiers seront automatiquement et simultanément analysés par 19 moteurs d'antivirus. Au menu, on trouve Avast, ArcaVir, AVG, AntiVir, Bitdefender, Clam AV, CPSecure, Dr.WEB, F-Prot, F-Secure, G DATA, Ikarus, Kaspersky, Nod32, Panda, Quick Heal, Sophos, VBA32 et VirusBuster. Les résultats apparaitront au fur et à mesure jusqu'au terme de l'analyse. Au final, la tâche s'effectue en continu et rapidement, dans la mesure où vous n'abusez pas du service à outrance.

Du côté des fonctions pratiques, il vous sera possible de suspendre l'envoi de fichier à l'aide du bouton « Process Queue », de déplacer et de supprimer les fichiers dans la liste d'attente, d'afficher les résultats d'analyse dans un navigateur internet, de réinitialiser la soumission ou encore d'effacer de la liste les fichiers déterminés comme sains. En effectuant le raccourci ou en cliquant sur le bouton « Rouage », les exécutables des processus actifs seront directement placés dans la liste d'attente afin d'être envoyés pour analyse. Enfin, du côté des paramètres, vous pourrez placer à 3 la limite de fichiers envoyés simultanément, activer la suppression automatique de la liste des fichiers sains ou encore retirer le raccourci JottiQ dans le menu contextuel Windows. Même si, on le rappelle, JottiQ n'a qu'un but informatif, et même si l'analyse d'un fichier n'est pas tout, il s'agit d'une solution très efficace pour obtenir rapidement l'avis de tous les principaux moteurs d'antivirus (à l'exception de Norton et McAfee) sur vos téléchargements. Pour trouver des applications gratuites pour désinfecter Windows et protéger Windows, nous vous invitons à parcourir les dossiers de la rédaction Clubic.

  • Télécharger JottiQ pour Windows !
01F4000003911848-photo-jottiq-mikeklo.jpg


Créer vos livres électroniques avec Writer de LibreOffice !

Writer2ePub pour Windows, Mac et Linux !



0000006403889834-photo-writer2epub-logo-mikeklo.jpg
Si vous possédez un smartphone, une tablette ou une liseuse électronique, vous avez tout intérêt à créer vos propres « livres électroniques » au format ePub pour lire vos documents et autres cours en déplacement. Pourquoi préférer ce type de format aux traditionnels PDF ? Libre et gratuit, le ePub est un véritable standard. Il est pris en charge par la majorité des lecteurs de livres électroniques, applications de smartphones iOS, Android, Windows Mobile et autres logiciels sous Windows, Mac et Linux. Particulièrement intéressant, ce format permet en autres d'optimiser rapidement la mise en page d'un texte, la police, le style, le thème ou encore la taille des caractères en fonction de l'appareil utilisé pour la lecture, ce qui lui donne au final un net avantage sur le format PDF particulièrement rigide. Dans cette optique, Clubic vous invite à découvrir une toute nouvelle solution particulièrement efficace, pratique et gratuite qui vous intéressera sûrement !

Writer2ePub vous permettra de créer vos livres électroniques au format ePub avec Writer, le logiciel de traitement de texte intégré au sein des suites bureautiques libres LibreOffice et OpenOffice. Efficace et pratique, cette extension s'installe facilement et offre une prise en main rapide que ce soit sous Windows, Mac et Linux. Elle prendra en charge l'ensemble des formats de fichiers gérés par Writer, doc, odt, sxw, rtf, psw, xml, html, txt, à la seule condition qu'ils aient été sauvegardés avec le logiciel de traitement de texte. Pour intégrer des chapitres, notes, marges, titres et citations, vous n'aurez qu'à utiliser les outils de styles et formatages du traitement de texte qu'il interprètera automatiquement.

Plus qu'un simple outil de conversion, il vous proposera de renseigner via une interface en français le titre, l'auteur, la langue, l'éditeur, la date de publication, les mots clés, la description, mais aussi d'intégrer une couverture en sélectionnant une image au format jpg, bmp, gif, pcx, psd, png ou encore tga. Au final, il vous suffira d'ouvrir ou de créer un document texte avec LibreOffice et OpenOffice, d'appliquer vos styles, de sauvegarder le tout, d'appuyer sur le bouton vert writer2ePub, de renseigner le formulaire avant de cliquer sur « Ok » pour générer votre livre électronique au format ePub. Il ne vous restera plus qu'à transférer votre document vers votre lecteur préféré pour en profiter.

Comment installer Writer2ePub sur LibreOffice ou OpenOffice ? Après avoir ouvert l'application de traitement de texte Writer, cliquez sur le menu « Outils » puis « Gestionnaire des extensions ». Appuyez sur le bouton « Ajouter » puis sélectionnez le fichier « writer2epub.oxt », précédemment téléchargé sur Clubic. Acceptez les conditions d'utilisation pour lancer le processus d'installation puis, une fois terminé, redémarrez LibreOffice ou OpenOffice. Une barre d'outils « Writer2ePub » avec trois boutons verts s'intègrera automatiquement dans l'interface.
01F4000003889832-photo-writer2epub-mikeklo.jpg


Un clone de Quake 3 à l'ambiance proche de Counter Strike !

Urban Terror pour Windows, Linux et Mac OS X !



0000006403934274-photo-urban-terror-logo-mikeklo-clubic.jpg
Depuis la mise à disposition du code source du moteur de Quake 3 Arena en 2005, de nombreux FPS libres ont vu le jour, entre Warsow et autres Alien Arena. Urban Terror fait partie des plus populaires, et propose une ambiance plus proche de Counter Strike que de l'univers traditionnel de Quake. Intégralement gratuit, il ne comporte pas de limitation et ne nécessite aucune inscription pour accéder aux nombreux serveurs publics de jeu en ligne permettant d'accueillir une vingtaine de joueurs par partie. De plus, l'installeur intégrant un à la fois les modules clients et serveurs, il se prêtera parfaitement aux parties en réseau local « LAN ». Dans l'ensemble, les graphismes sont efficaces, réalistes et sans surprise, vieillissants. Cependant, son bon rythme de jeu et son « gameplay » dynamique parviennent à équilibrer le tout pour finalement donner un titre particulièrement accessible, immédiatement ludique et surtout addictif. En effet, par rapport à Counter, Urban Terror privilégie le plaisir de jeu par rapport aux principes de réalité. On retrouve ainsi avec bonheur les sauts, glissades, escalades, courses et autres mouvements surhumains hérités de Quake.

Les parties peuvent se jouer en mode par équipe comme en mode solo de type « chacun pour sa peau ». Par équipe, on retrouve les deux clans traditionnels, à savoir les forces de l'ordre vêtues de bleu et les terroristes en rouge orangé. Toutefois, en réalité, seule la différence de couleur compte. Pour ce qui est des missions, les objectifs disponibles sont variés : du match d'extermination des équipes aux contrôles de points de passages sur une carte en passant par les classiques prises de drapeau.

De même les cartes sont nombreuses, avec entre autres des affrontements en ville, dans une station spatiale, dans une cité médiévale, dans le désert, dans le métro ou sur les toits de grattes ciels. Les armes de guerre ne sont pas en reste. Directement inspirés des modèles existants, on retrouve la mitraillette avec visée HK G36, la AK-103 de Kalashnikov, le fusil d'assault Colt M4, les fusils de tireurs d'élite PSG1 et Remington SR, le fusil à pompe Franchi SPAS 12, le pistolet Beretta 92G sans oublier le fameux couteau. Pour accompagner cet attirail, il est possible d'opter pour des grenades, un gilet ou un casque de protection en Kevlar, un silencieux, un viseur laser, des lunettes tactiques, un kit de soin ou encore un supplément de munition.

Du côté des options, il vous sera possible de paramétrer en détail les périphériques et touches de contrôles utilisées pour les mouvements de caméra, déplacement, tirs et utilisation de la messagerie texte. De plus, vous pourrez définir l'apparence de votre avatar en sélectionnant un des huit personnages disponibles et en choisissant la couleur de ses brassards et de son signal sur les cartes. Concernant les paramètres de jeu, vous serez autorisé à régler minutieusement les options du viseur, des cartes, du sang, des balles, des armes, de la messagerie ou encore du dispositif anti triche. Enfin, vous pourrez configurer librement la résolution d'affichage, les couleurs, les textures, le nombre d'images affichées par seconde « FPS », la luminosité ainsi que le volume et la qualité de l'ambiance musicale et des bruitages, mais aussi les paramètres réseau. Les plus curieux trouveront même sur les nombreux forums consacrés au jeu, quelques paramètres esthétiques cachés afin d'arborer une crête, un casque de Viking ou un crâne rasé. Au final, en plus d'être excellent Urban Terror dispose d'une vaste communauté soudée et dynamique composée de clans et d'équipes. Une référence du FPS libre, à (re)découvrir !


01F4000003934272-photo-iourbanterror-mikeklo-windows.jpg

La meilleure solution gratuite pour profiter de Wikipedia sur iPhone !

Wikipanion pour iPhone et iPod Touch !



0000006403892302-photo-wikipanion-logo-mikeklo.jpg
L'arrivée de Wikipedia sur nos ordinateurs a produit une véritable révolution. Plus qu'une simple encyclopédie en ligne, multilingue, universelle, ce projet initié par Jimmy Wales et Larry Sanger permet d'accéder gratuitement et librement aux connaissances mises en commun par des milliers de bénévoles à travers le monde spécialistes dans leurs domaines. Désormais accessible via les smartphones et autres périphériques multimédias, le projet prend tout son sens en transformant nos appareils électroniques en véritable compagnon du savoir au sein de nos poches. Une question, un doute, il suffit de quelques secondes pour faire le point et enrichir par exemple un débat. Toutefois, bien qu'optimisée, la version mobile de la fameuse encyclopédie en ligne se retrouve limitée par les fonctions des navigateurs mobiles et ne dispose pas des avantages d'une véritable application. Pour vous permettre de profiter au mieux de Wikipedia sur iPhone et iPod Touch, Clubic vous invite à découvrir une des solutions gratuites les plus abouties !

vous permettra d'accéder facilement, rapidement et avec confort à l'ensemble du contenu en ligne de Wikipédia depuis votre iPhone ou iPod Touch. Disposant d'une interface claire, traduite en français et d'utilisation enfantine, vous pourrez effectuer vos recherches sur les 80 versions linguistiques de l'encyclopédie dont le français, mais aussi sur le dictionnaire en ligne et gratuit Wiktionary, Wiktionnaire en français. Plus qu'un simple navigateur optimisé, l'application offre de nombreuses fonctions pratiques. Pour ce qui est de la navigation, elle offre un dispositif de suggestion de recherche en temps réel par auto-complétion, une recherche simultanée en plusieurs langues, une présentation aussi agréable en orientation portrait ou paysage, l'ajout de pages ou de sections en favoris, la gestion de l'historique et des signets, la lecture de contenus audio et la sauvegarde des images vers l'album photo d'iOS.

La barre inférieure de navigation intègre plusieurs outils pratiques en plus des boutons précédent et suivant. Le bouton « Contenus » permet de survoler l'ensemble des titres contenus dans un article et de sélectionner rapidement la section de son choix pour l'afficher. Tout aussi intéressant, le bouton « Voir aussi » en forme de vaguelettes offre la possibilité de basculer rapidement d'une langue, d'une catégorie, d'un homonyme, d'un article lié ou d'un sujet proche à l'autre. De plus, il vous proposera d'afficher sur une carte Google les lieux géographiques cités dans un article, mais aussi de visiter une page de l'encyclopédie au hasard.

Enfin, un dernier bouton permet d'effectuer une recherche texte dans une page, une recherche directement et uniquement sur Wiktionary, de modifier facilement la taille des polices, de verrouiller l'orientation, d'envoyer un lien vers un article par email ou sur Twitter et enfin d'imprimer le tout sur une imprimante réseau. Du côté des paramètres avancés accessibles via le menu réglage d'iOS, vous pourrez entre autres, définir une autre langue de recherche par défaut que le Français, activer la recherche simultanée sur plus d'une version linguistique de Wikipédia et bien sûr supprimer l'historique et vider le cache. Traduite en français et d'utilisation enfantine, elle devance même de loin l'application officielle de la fondation Wikimedia. À découvrir d'urgence !

  • Télécharger Wikipanion pour iPhone et iPod Touch !
01F4000003892320-photo-wikipanion-iphone-mikeklo.jpg


Découvrez la nouvelle suite bureautique libre, basée sur OpenOffice !

LibreOffice pour Windows, Mac OS X et Linux !



0000006403947666-photo-libreoffice-logo-mikeklo.jpg
L'histoire du logiciel libre est jalonnée de projets qui reprennent une seconde vie après avoir changé de main. Pour être honnête, on n'attendait pas que cela arrive avec la fameuse suite bureautique OpenOffice.org qui semblait être un projet qui tenait la route. Pourtant, depuis le rachat de Sun par Oracle, le vent a tourné, Oracle étant visiblement plus intéressé par la vente de la version commerciale de la suite, et les développeurs d'OpenOffice.org ont décidé de mettre les voiles et d'assurer la pérennité de leur projet en créant The Document Foundation, et une nouvelle suite basée sur OpenOffice.org et baptisée LibreOffice.

Parallèlement, Oracle, qui dispose toujours de la marque OpenOffice.org continue à développer sa propre version. Disons le tout de suite, les différences entre les deux suites sont, à l'heure actuelle, très minces ! Pour ceux qui n'auraient pas connu son modèle, et de nombreux utilisateurs découvrent encore tous les jours les logiciels libres, LibreOffice est donc une suite bureautique gratuite, traduite en français et disponible sous Windows, Mac et Linux. Tout comme OpenOffice.org, elle s'impose comme l'alternative gratuite grand public à Microsoft Office, la plus crédible et la plus complète.
012C000003948178-photo-libreoffice-text-mikeklo.jpg
On y retrouve les équivalents plus ou moins avancés du traitement de texte « Word », nommé « Texte / Writer », du tableur « Excel », nommé « Classeur / Calc », du logiciel de présentation « PowerPoint », nommé « Présentation / Impress », du logiciel de publication « Publisher », nommé « Dessin / Draw » et enfin du système de gestion de base de données « Access », nommé « Base de données / Base ».

On trouve en plus un éditeur de formules mathématiques complexes nommé « Formule / Math ». En ce qui concerne la compatibilité, la suite prend en charge les formats de fichier de Microsoft Office 95, 97, 2000, 2003, 2007 (format « classique » ou OpenXML), outre la gestion de ses propres formats de fichiers ouverts. Au final, même s'il accuse un retard important sur Microsoft Office, notamment sur le plan de l'interface et de l'ergonomie générale, les fonctionnalités offertes par la suite bureautiques LibreOffice s'avèreront tout à fait suffisantes pour la plupart des utilisateurs. Il faudra attendre les prochaines versions pour juger de l'évolution de LibreOffice, mais cette première version finale est déjà prometteuse avec l'ajout de fonctionnalités telles que la prise en charge OpenXML à l'enregistrement. Bref, la suite bureautique libre semble être en de bonnes mains !
01F4000003947640-photo-ooo.jpg


Maintenez votre Mac éveillé !

Caffeine pour Mac OS X !



0000006403897924-photo-caffeine-mac-logo-mikeklo.jpg
Même si la gestion de l'énergie permet d'économiser sa batterie, il y a des moments où on aurait justement besoin du contraire : désactiver à volonté la mise en veille de l'écran et de l'ordinateur, sans avoir à plonger dans les préférences système. Pour les utilisateurs de Mac OS X, la solution s'appelle Caffeine. Cette petite application vous permettra de bloquer la mise en veille de votre Mac, l'obscurcissement de l'écran et le lancement de l'économiseur d'écran. D'utilisation enfantine et discrètement logé dans la barre de menu Mac OS X, l'ensemble se révèle parfaitement efficace. Pour activer la fonction, il vous suffira de cliquer sur le logo tasse de café et voir apparaître la précieuse boisson énergisante encore fumante.

Afin de ne pas nuire à votre autonomie ou pour ne pas gaspiller inutilement d'énergie, vous pourrez définir la durée pendant laquelle vous souhaitez suspendre les dispositifs de mise en veille : 5, 10, 15, 30 minutes ou 1,2 et 5 heures en effectuant simplement un clic droit sur le menu. Vous pourrez aussi sélectionner l'option « Indefinitely » pour laisser le dispositif actif en permanence. Enfin, du côté des préférences avancées, il vous sera possible d'activer le lancement automatique de l'application au démarrage système, mais aussi d'activer simultanément la fonction. Un petit outil simple et efficace comme on les aime !

03897922-photo-caffeine-mac-mikeklo.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

iPhone 6 : un prototype (?) en vente sur eBay pour 7 000 dollars
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Bonne et heureuse année 2009 à tous !
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Haut de page