Microsoft prévoit que l'IA va mener à une hausse de 5 000 milliards du PIB mondial

Laura Léger
29 juin 2019 à 16h15
0
croissance environnement

5 000 milliards de dollars : c'est l'augmentation du PIB mondial si l'utilisation d'IA était généralisée.

Voilà la conclusion amenée par Microsoft lors d'une étude dirigée en partenariat avec PricewaterhouseCooper (PwC).

Un gain de productivité dû à l'utilisation d'IA

L'augmentation de 4,4 % du PIB mondial serait possible selon les deux entreprises, et ce, grâce à l'utilisation généralisée d'intelligence artificielle. Une utilisation plus globale de ces IA permettrait, toujours selon elles, d'augmenter la productivité mondiale, notamment dans des secteurs comme l'agriculture, l'énergie ou les transports, en premier lieu.

Une augmentation différente selon les régions du globe puisqu'il semblerait qu'une exploitation plus massive des IA aide considérablement l'Europe avec une croissance de 5,4 % du PIB sur le continent. Un record, là où le pays le moins impacté serait l'Afrique du Sud, avec une progression de 1,3 % de son PIB.

Cependant, même si cette croissance semble impressionnante, Microsoft et PwC ont largement revu à la baisse leur prédiction puisqu'en 2017, un précédent rapport annonçait une augmentation de 15 700 milliards de dollars, soit 14 % du PIB mondial.



Les gaz à effet de serre pourraient aussi diminuer

Le rapport publié par les deux entreprises annonce aussi que cette utilisation globale de l'intelligence artificielle pourrait voir les gaz à effet de serre diminuer. À noter qu'il s'agit là d'une donnée complètement oubliée il y a deux ans de cela. La diminution de ces gaz, toujours selon Microsoft et PwC, serait possible grâce à l'utilisation de ces IA, principalement dans les régions de l'hémisphère nord.

C'est l'Amérique du Nord qui serait la plus impactée avec une diminution de ces gaz de 6 %, là où l'Afrique du Sud en tirerait de nouveau très peu de bénéfices avec une réduction de seulement 0,2 % des gaz à effet de serre. Ce sont également les secteurs de l'agriculture, l'énergie et des transports qui seraient les plus impactés, avec une diminution de 1,3 gigatonne de CO2 rejeté.

L'augmentation du PIB serait donc significative, selon le rapport de Microsoft et PwC, mais ces chiffres laissent tout de même en suspens quelques questions, comme le changement que cela aurait sur l'emploi ou les conséquences environnementales de l'augmentation de la consommation entraînée par cette soudaine hausse de la productivité.

Source : Neowin
9 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Ovnis : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top