Grâce à ses IA, Microsoft veut aider à lutter contre le changement climatique

22 avril 2019 à 16h23
0
Glacier

Microsoft veut être bien plus qu'un modèle d'entreprise éco-responsable en mettant à disposition ses percées algorithmiques au service du monde entier.

La présence d'un « Chief Environmental Officer » au sein de l'équipe dirigeante de Microsoft est on ne peut plus révélatrice de l'ambition de la firme à se transformer en figure de proue dans ses pratiques environnementales. Mais Microsoft veut voir plus grand et souhaite « étendre sa vision » aussi bien auprès des ONG que d'autres firmes classiques à travers ses solutions d'IA pour appuyer, à l'échelle mondiale, des mesures visant à endiguer le changement climatique.

Premier de la classe parmi les géants de la Tech


Avec un objectif de réduction de ses émissions carbones de 75 % d'ici 2030, Microsoft ne fait pas dans le modéré. Investissements massifs dans les énergies renouvelables pour nourrir sa propre consommation d'électricité, projets de reforestation, engagement du « zéro carbone » dès 2012 : la firme a multiplié les mesures responsables pour sortir du lot des adeptes du « greenwashing ».

« On s'est énormément attaché à réduire nos propres empreintes environnementales sur nos opérations », explique Lucas Joppa, le fameux « Chief Environmental Officer » de la firme. Aujourd'hui, Microsoft affirme vouloir être plus qu'un bon élève et souhaite mettre à disposition ses algos et technologies au service d'autres organisations.

L'IA éco-responsable pourrait booster le PIB mondial de 4,4 % d'ici 2030


« Par impatience », c'est la raison qui pousserait Microsoft à mettre à disposition - presque de façon philanthropique - son expertise en IA pour le compte « d'associations et d'entreprises engagées dans les enjeux environnementaux ». Projet phare de cette initiative : Azure, une plateforme cloud publique agrégeant et proposant des ensembles de données environnementales.

À cela s'ajoutent un partenariat avec Ecolab pour optimiser la consommation d'eau des entreprises, un partenariat avec The Yield pour prédire au mieux les conditions météorologiques pour les agriculteurs, ou encore une autre collaboration avec SilviaTerra pour préserver les écosystèmes forestiers.

Au-delà de l'aspect purement environnemental, Microsoft a également rappelé que l'IA, appliquée aux mondes de l'agriculture, de l'énergie et de transports, pourrait booster le PIB mondial de 4,4 % d'ici 2030 et réduire les émissions carbones de 4 % sur la même échelle. Reste à voir quelles entreprises suivront le modèle de Microsoft.

6 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top