Carbon Engineering obtient 68 millions de dollars pour nettoyer l'atmosphère

le 31 mars 2019
 0
Carbon Engineering

Dépolluer l'atmosphère rapporte apparemment plus qu'il n'y paraît. Une société canadienne vient d'obtenir la somme rondelette de 68 millions de dollars en investissement.

Cet argent ne tombe évidemment pas du ciel (enfin...) : Carbon Engineering l'a obtenu grâce à sa technologie de purification de l'atmosphère.

Moins de 100 dollars par tonne de dioxyde traitée


Capturer et purifier le dioxyde de carbone présent dans l'air, voilà ce que propose l'entreprise installée en Colombie Britannique. Sobrement appelé DAC (pour Direct Air Capture), le procédé présente un bon nombre d'avantages dont le plus évident est bien entendu la protection de l'environnement.

Les autres points positifs sont d'ordre économique, et pas des moindres. Ce processus, aussi complexe soit-il, coûterait moins de 100 dollars par tonne de dioxyde traitée. Un prix extrêmement bas pour un matériau qui pourra être stocké ou utilisé à d'autres fins. Carbon Engineering prévoit en effet de combiner sa technologie DAC à une autre technologie baptisée « Air to fuels ». Objectif : transformer le carbone récupéré dans l'atmosphère pour le convertir en carburant. La société canadienne précise d'ailleurs que cette source d'énergie plus propre est totalement compatible avec nos véhicules et infrastructures contemporains, et ce sans le moindre ajustement.

68 millions pour transformer l'essai


L'investissement de 68 millions de dollars représente un événement sans précédent pour une société de ce type. Grâce à cette manne financière, Steve Oldham, le PDG de la compagnie, envisage sereinement l'avenir. Il prévoit notamment une extension fulgurante de son projet qui ne reposait alors que sur une installation test basée à Squamish. Le grand patron estime par ailleurs que sa société serait capable d'absorber jusqu'à une mégatonne de dioxyde de carbone par an, un travail équivalent à celui de 40 millions d'arbres, s'il disposait d'une centrale d'environ 30 hectares.

Fait notable : on compte parmi les investisseurs un grand nombre de potentiels futurs clients, beaucoup de grands noms de l'industrie pétrolière, et... Bill Gates.

Source : Electrek.
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Test LIFX Beam : l’éclairage connecté au service du design d’intérieur
Oups : Facebook a
Programmation : quels langages sont les plus recherchés et rémunérateurs ?
Google et Amazon font la paix : Chromecast va désormais supporter Amazon Prime Video
Finalement, Pepsi abandonne son idée de mettre de la publicité en orbite
MSI annonce que les cartes mères en chipset AMD 300 supporteront bien les Ryzen 3000
Mi 9 SE, trottinette électrique : Xiaomi signe une distribution exclusive avec Fnac Darty
Notre-Dame de Paris : Drones, robots... La technologie de plus en plus sollicitée par les secours
Les GAFAM désarment un projet de loi protégeant les données personnelles des utilisateurs
Les Furtifs, le dernier livre phénomène d'Alain Damasio, sort aujourd'hui
Lenovo a confirmé la prise de photos à 100 mégapixels sur le Z6 Pro
Les Freebox Delta, Revolution et Mini 4K s'offrent une mise à jour
La NASA publie une vidéo montrant comment des souris réagissent à la microgravité
Withings permet à la Body Cardio de calculer votre vitesse d'onde de pouls
scroll top