Trois chercheurs en IA (dont un Français) reçoivent le prestigieux prix Turing

le 27 mars 2019
 0
Intelligence Artificielle

Les chercheurs Yann LeCun, Geoffrey Hinton et Yoshua Bengio viennent de recevoir le prix Turing, l'équivalent du Prix Nobel d'informatique, pour leurs travaux magistraux dans le développement de l'intelligence artificielle.

Cette récompense couronne aussi bien les travaux de longue haleine de l'équipe de chercheurs que le domaine de l'intelligence artificielle lui-même. Ce prix prestigieux, baptisé Turing en hommage au mathématicien Alan Turing, l'un des pères emblématiques de l'informatique et de l'intelligence artificielle, revient ainsi cette année au français Yann LeCun et aux canadiens Geoffrey Hinton et Yoshua Bengio pour leurs percées dans le domaine du deep learning.

Un prix récompensant des décennies de recherches en IA


Ce sont des travaux vieux de presque vingt ans qui viennent d'être récompensés par le prix Turing. Entre les années 1990 et 2000, les recherches en IA basées sur les réseaux de neurones « avaient perdu tout intérêt aux yeux de la communauté scientifique », explique Yann Lecun dans The Verge.

Il a fallu des décennies pour que le groupe de chercheurs soit enfin reconnu et récompensé dans ses apports révolutionnaires pour l'IA : Geoffrey Hinton a ainsi débuté ses travaux sur les algorithmes « d'apprentissage automatique » dès les années 1970, avant d'être rejoint dans les années 1980 par Yann Lecun à l'université de Toronto, puis par un chercheur du MIT, Yoshua Bengio.

Après la traversée du désert, il reste encore des « montagnes à gravir »


De l'indifférence aux moqueries, le groupe de chercheurs ne cache pas que le sujet de l'IA a longtemps été « tabou ». Un tabou qu'ils se sont efforcés de combattre au fil des années en invitant le public à apprécier le sujet de l'IA : « On a régulièrement organisé des réunions, des ateliers, des summer schools pour les étudiants », explique LeCun. Ce qui a permis de constituer une petite communauté, qui a explosé à partir des années 2012 et 2013. Et pour cause, l'intérêt des GAFA pour l'IA a fait de ce domaine un eldorado de création de valeur, surtout en puisant dans la big data.

Si le prix Turing couronne enfin ces efforts de recherche de longue haleine dans le domaine de l'IA, l'équipe qui sera récompensée le 15 juin de ce prix prestigieux reste modeste : « Il reste encore une cinquantaine de montagnes à gravir, dont celles que l'on n'aperçoit même pas encore. [...] Nous n'en avons gravi qu'une seule, peut-être deux ».

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

La version gratuite de YouTube Music arrive sur Google Home... avec de la pub
Mediapart révèle que l'ancien dirigeant de l'Ecole 42 aurait trempé dans des malversations financières
Le Honor 20i, qui devait être présenté le 21 mai, fuite sur un site de vente
Les puces 5G by Apple ne seront probablement pas une réalité avant plusieurs années
La Tesla Model 3 est la voiture qui se vend le mieux en Norvège, aux Pays-Bas et en Suisse
Lime vous indiquera bientôt si vous êtes trop saoul pour grimper sur une trottinette
Mega Drive Mini : SEGA confirme dix nouveaux titres (et pas des moindres)
Un ancien cadre de Mozilla accuse Google d’avoir sciemment saboté Firefox
Facebook travaille sur son propre assistant vocal, pour concurrencer Alexa et Siri
Face aux géants comme Alibaba, Amazon ferme sa marketplace en Chine
Pinterest pèse 12,7 milliards de dollars et fait une entrée réussie en Bourse
Une association porte plainte contre Xiaomi en raison des DAS trop élevés de ses smartphones
L'UE vote en faveur d'une nouvelle limite d'émission de CO2 pour les camions
Test LIFX Beam : l’éclairage connecté au service du design d’intérieur
scroll top