La France classée 8e mondiale en termes de compétences en data science

Bastien Contreras Contributeur
19 mars 2019 à 16h43
0
udemy code week

La plateforme de formation en ligne Coursera a classé les pays du monde en fonction des compétences de leurs apprenants, selon trois domaines majeurs. La France s'y distingue particulièrement en data science, avec une 8e place mondiale.

Coursera est une entreprise proposant des formations en ligne ouvertes à tous. Ses millions d'étudiants, répartis dans le monde entier, lui ont permis d'établir son Global Skills Index (GSI). Cet indicateur classe ainsi 60 pays selon la réussite des apprenants à ses évaluations en ligne. Des résultats regroupés en trois domaines de compétences : business (marketing, finance...), technologie (ingénierie logicielle, réseau...) et data science (statistiques, machine learning...).


La France meilleure que les US en data science

Et cette étude met en lumière les bonnes performances de la France dans un de ces champs : celui de la data science. En effet, l'Hexagone se classe 8e pays du monde sur ce critère, avec notamment une 7e place en machine learning (90 % des tests réussis). Ce qui lui permet de se positionner loin devant des nations telles que les États-Unis, la Chine ou le Japon. De façon générale, ce classement est verrouillé par l'Europe, qui possède tous les pays du top 10... à l'exception du premier : Israël.

Par ailleurs, dans les deux autres domaines, la France occupe une position « compétitive » : 16e en technologie et 17e en business. Parmi les compétences à améliorer, figurent notamment celles en finance (69 % des tests réussis) et en management (68 %).

L'industrie manufacturière en tête du classement par secteur

Par ailleurs, le classement de Coursera classe également les secteurs d'activité, selon les mêmes critères. Cela peut permettre de dégager ceux incitant le plus leurs salariés à se former et à intégrer de nouvelles compétences.

À ce niveau, l'industrie manufacturière affiche les meilleurs résultats : elle se classe en première position en business et en technologie, et en quatrième pour la data science. À noter également les bonnes performances des télécoms, troisièmes sur tous les critères. À l'inverse, le secteur automobile se situe en queue de peloton : à la dernière place pour le business et le data science, et à l'avant-dernière pour la technologie.

Des statistiques qui donnent un aperçu de la situation par pays et par secteur, mais qu'il faudrait compléter avec des éléments de contexte (nombre d'étudiants, efforts sur la formation, spécificités régionales...).

Source : Le Monde Informatique
2 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le MIT met au point un outil de captation du CO2 plus efficace et moins cher
Une Tesla Model S dépasse le million de kilomètres
L'ancien salarié d'une auto-école condamné pour un avis négatif posté sur Google+
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top