Project Alias: le champignon qui va bloquer Alexa et continuer de vous répondre

Johan Gautreau
Expert objets connectés
20 janvier 2019 à 18h45
15
Capture d’écran 2019-01-19 à 09.34.21.png
© Project Alias

Inspiré par la nature, le projet Alias va vous permettre de reprendre le contrôle sur votre enceinte connectée Google ou Amazon. Finies les écoutes sauvages qui risquent de terminer dans des oreilles indiscrètes !

Project Alias, un "champignon parasite" pour enceintes connectées

La nature a ceci de merveilleux qu'elle sait inventer des formes de vie incroyablement originales. Les champignons et virus de Cordyceps peuvent ainsi parasiter un insecte hôte afin d'en prendre le contrôle. L'insecte "zombifié" est alors forcé à monter au plus haut des arbres pour permettre à son parasite de libérer ses spores.

Project Alias est une imitation technologique de ce comportement animal. Ce petit appareil créé par Borek Karmann et le designer Topp Tore Knudsen vient se placer sur une enceinte Google Home ou Amazon Alexa afin de tirer parti de ses forces à son propre avantage. Le parasite vise ainsi à éliminer l'emprise trop importante des firmes américaines, tout comme les champignons qui infestent dans la nature les espèces trop dominantes.



DIY et open-source au secours de notre vie privée

Les plus fervents défenseurs de la vie privée recommandent tout simplement d'éliminer l'utilisation des enceintes connectées. Quand on voit une enceinte Amazon Alexa qui diffuse plus de 1700 conversations privées à la mauvaise personne, on ne peut que les comprendre !

Malgré tout, les enceintes connectées peuvent aussi servir des buts plus nobles, comme l'assistance auprès de personnes à mobilité réduite qui peuvent ainsi commander à la voix divers appareils au sein de leur domicile.

Project Alias vise donc à rendre l'usage des assistants vocaux plus sécurisé. Pour y parvenir, c'est une fois de plus le fameux Raspberry Pi qui est à la manœuvre, couplé à deux haut-parleurs et une grille de microphones. Les équipements sont logés dans une coque imprimée en 3D au design "champignonnesque". Le tout vient se positionner par-dessus une enceinte Google Home ou Amazon Echo.

Project Alias schéma
© Project Alias

Une fois activé, Project Alias émet un bruit blanc qui brouille l'écoute permanente de l'enceinte. Pour utiliser une commande vocale, il suffit de prononcer le mot-clé - défini au préalable via smartphone - qui désactive Alias le temps d'énoncer la commande. Le brouillage reprend ensuite afin d'assurer le respect de la vie privée.

Du concept à la commercialisation, il n'y aurait qu'un pas

Ne cherchez pas Project Alias chez un quelconque e-commerçant. Ce n'est malheureusement qu'un concept. Vous pourrez trouver les sources sur GitHub afin de le reproduire chez vous avec le matériel adéquat et un peu d'huile de coude.

Si les créateurs restent ouverts à tout partenariat pour une commercialisation future, ils ont annoncé avoir créé Project Alias avant tout pour faire bouger les mentalités. Les enceintes connectées peuvent apporter plus d'intelligence dans notre quotidien, encore faut-il qu'elles soient bien exploitées. Espérons que le message sera reçu par les GAFA...

Source : Fast Company
Modifié le 21/01/2019 à 12h07
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
15
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Netflix se dit « craindre plus Fortnite et YouTube » que Disney ou HBO
Android : des Trojans ne se déclenchent qu'en mouvement, pour éviter les émulateurs
Uber : Grenoble devient la 16e ville de France à accueillir le service
Malgré une année bénéficiaire, Tesla va licencier 3000 travailleurs
Amazon va lancer re:MARS, un événement public sur la robotique, l'espace et l'IA, en juin 2019
Facebook se sert-il du
Fallout 76 : Bethesda bannit les joueurs qui sont entrés dans la dev-room
Des employés de Facebook donnent 5 étoiles au Portal de la marque sur Amazon
Amazon : des actionnaires veulent interdire la vente de logiciels de reconnaissance faciale
Qu'est-ce que Squad, la nouvelle app phénomène de partage d'écran et de chat ?
Haut de page