🔴 Soldes : jusqu'à - 60% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Project Alias: le champignon qui va bloquer Alexa et continuer de vous répondre

Johan Gautreau
Expert objets connectés
21 janvier 2019 à 12h07
15
Capture d’écran 2019-01-19 à 09.34.21.png
© Project Alias

Inspiré par la nature, le projet Alias va vous permettre de reprendre le contrôle sur votre enceinte connectée Google ou Amazon. Finies les écoutes sauvages qui risquent de terminer dans des oreilles indiscrètes !

Project Alias, un "champignon parasite" pour enceintes connectées

La nature a ceci de merveilleux qu'elle sait inventer des formes de vie incroyablement originales. Les champignons et virus de Cordyceps peuvent ainsi parasiter un insecte hôte afin d'en prendre le contrôle. L'insecte "zombifié" est alors forcé à monter au plus haut des arbres pour permettre à son parasite de libérer ses spores.

Project Alias est une imitation technologique de ce comportement animal. Ce petit appareil créé par Borek Karmann et le designer Topp Tore Knudsen vient se placer sur une enceinte Google Home ou Amazon Alexa afin de tirer parti de ses forces à son propre avantage. Le parasite vise ainsi à éliminer l'emprise trop importante des firmes américaines, tout comme les champignons qui infestent dans la nature les espèces trop dominantes.



DIY et open-source au secours de notre vie privée

Les plus fervents défenseurs de la vie privée recommandent tout simplement d'éliminer l'utilisation des enceintes connectées. Quand on voit une enceinte Amazon Alexa qui diffuse plus de 1700 conversations privées à la mauvaise personne, on ne peut que les comprendre !

Malgré tout, les enceintes connectées peuvent aussi servir des buts plus nobles, comme l'assistance auprès de personnes à mobilité réduite qui peuvent ainsi commander à la voix divers appareils au sein de leur domicile.

Project Alias vise donc à rendre l'usage des assistants vocaux plus sécurisé. Pour y parvenir, c'est une fois de plus le fameux Raspberry Pi qui est à la manœuvre, couplé à deux haut-parleurs et une grille de microphones. Les équipements sont logés dans une coque imprimée en 3D au design "champignonnesque". Le tout vient se positionner par-dessus une enceinte Google Home ou Amazon Echo.

Project Alias schéma
© Project Alias

Une fois activé, Project Alias émet un bruit blanc qui brouille l'écoute permanente de l'enceinte. Pour utiliser une commande vocale, il suffit de prononcer le mot-clé - défini au préalable via smartphone - qui désactive Alias le temps d'énoncer la commande. Le brouillage reprend ensuite afin d'assurer le respect de la vie privée.

Du concept à la commercialisation, il n'y aurait qu'un pas

Ne cherchez pas Project Alias chez un quelconque e-commerçant. Ce n'est malheureusement qu'un concept. Vous pourrez trouver les sources sur GitHub afin de le reproduire chez vous avec le matériel adéquat et un peu d'huile de coude.

Si les créateurs restent ouverts à tout partenariat pour une commercialisation future, ils ont annoncé avoir créé Project Alias avant tout pour faire bouger les mentalités. Les enceintes connectées peuvent apporter plus d'intelligence dans notre quotidien, encore faut-il qu'elles soient bien exploitées. Espérons que le message sera reçu par les GAFA...

Source : Fast Company
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
15
0
Kaggan
Ou sinon vous faites comme moi, vous dites non aux enceintes connectés et vous déplacez vos fesses jusqu’à vos PC pour passer commande. Voir, vous allez jusque… à aller au supermarché.
lopaq_0
je tire a l’arc sur l’interrupteur ca marche aussi bien et fais du sport.<br /> si ca continue, l’humain va évoluer comme un blobfish, a ne plus bouger pour rien, et encore il se déplace certainement plus<br /> Pour les personne a mobilité réduite pourquoi ne pas faire juste un système local plutôt qu’un système amazon qui consomme bien plus d’énergie. car éteindre un bouton c’est un signal électrique qui par de l’enceinte au serveur amazon qui analyse et renvoie un signal electrique pour éteindre un bouton
bmustang
kaggan a raison! Ne pas acheter ces enceintes, c’est éviter ce genre d’ange gardien où tu te retrouves à la fin avec tottem d’objets empilés ? Bonjour les nuisances et l’écologie
jedi1973
ca commence plutot a ressembler a des sextoys qu’autre chose !!!
nirgal76
les nuisances et l’ecologie ?<br /> utiliser son pc pour passer commande ? le pc consomme bien plus d’énergie que l’enceinte connecté.<br /> -aller au supermarche ? me faut 15 bonnes minutes en voiture. Bonjour l’écologie.<br /> Et puis, faut-il le rappeler, ce n’est qu’une fois “ok google” detecté, en local, que ce que l’on dit part se faire analyser sur les serveurs (et pour preuve ce n’est qu’après le ok google qu’il te dit si ton réseau ne marche pas). Pour Alexia, je ne sais pas par contre, je ne connais pas.<br /> Bon, toute façon, après quelques mois d’utilisation, j’en ai pas une grand utilité. Mais ni plus ni moins que pas mal de choses que l’on peut avoir dans une maison.<br />
Bestdoud
Bientot un vagin ou god michei artificiel avec alexa ?
PirBip
@nirgal 76<br /> “le pc consomme bien plus d’énergie que l’enceinte connecté.”<br /> Ça dépend de quel PC on parle. S’il s’agit de la tour dans le coin du bureau, alors oui on peut facilement parler d’énergie gaspillée. Mais concernant les ordinateurs portables, 4 heures d’autonomies pour un PC à 90W, ça fait à la louche 25W/h ce qui reste raisonnable. Sachant le peu de temps qu’est utilisé le PC pour effectuer une commande, soit 10 minutes, on est sur une consommation de quelques W/h, ce qui compense largement la consommation d’une enceinte qui consomme 2.4W/h, soit 58W/jour.<br /> D’autant plus que les commandes peuvent aussi être faites avec un “ordi de poche” qu’on ose encore appeler “smartphone” qui lui consomme au pire 16W/jour, donc l’enceinte connectée… bof bof quoi.<br /> “aller au supermarche ? me faut 15 bonnes minutes en voiture. Bonjour l’écologie.”<br /> Commander en ligne est également un geste loin d’être écologique. Vu le transport et la livraison supplémentaire que doit se taper le produit final, sachant que sur Internet on achète moins qu’en supermarché (puisqu’on voit le coût avant l’achat final, donc on se raisonne plus et on achète moins).<br /> A propos des fonctionnements des enceintes connectées : elles sont reliées à Internet, à des serveurs, qui contiennent des IA qui permettent de répondre comme il se doit aux personnes. Cette IA collecte des données et s’alimente avec tous les jours, avec comme objectif de toujours mieux servir les clients. Elle peut encore se planter, mais cette IA est plus efficace qu’un.e secrétaire et coûte moins cher au client – cela étant dit la consommation énergétique de l’IA est monstrueuse par rapport à la consommation énergétique d’un.e humain.e.<br /> “après quelques mois d’utilisation, j’en ai pas une grand utilité […] ni plus ni moins que pas mal de choses que l’on peut avoir dans une maison.”<br /> A ceci près que pas mal de choses dans la maison sont stockées mais ne sont pas énergivores. Ce qui est le cas des enceintes connectées.
BetaGamma
Le mieux est de définir une règlementation beaucoup plus contraignante sur les objets connectés : Rendre desinstallable et remplaçable tout système applicatif. API ouvertes, Blocage mécanique de toutes les connexions, fabricant/éditeur pénalement responsable de tout abus constaté (volontaire ou non, histoire de les centrer sur la qualité et non la quantité), store concurrents, etc. etc. etc…
BetaGamma
Certes, ne pas l’acheter c’est bien, très bien même… mais demain ce sera dans ta TV, ta radio, ton four, ton réfrigérateur, tes interrupteurs, et j’en oublie… il faut règlementer de façon drastique ces cochonneries. Pour couper les grandes oreilles américaines !
BetaGamma
Tu fais tes courses en une fois… et autant aller chez les petits commerçants. Ensuite, au niveau écologie, penses aux multiples livreurs qui vont apporter toutes ces choses… bien plus nuisible que ta malheureuse course !<br /> Bien sur que cela n’a aucune utilité… l’objectif est que tu l’oublies branchée quelque part chez toi… comme ca ils t’ecoutent sans que tu t’en rendes compte… et si tu es ingénieur chez Dassault ou Airbus, si tu travailles dans du confidentiel défense pour l’état… si tu es le grand patron d’une boite en train de négocier un contrat… oohhh surprise… la petite lumière bleue va se réactiver …
Urleur
la seule solution ne pas acheter google et amazon, les gens sont vraiments inconscient.
KlingonBrain
Bah, ce jour la on se bricolera notre propre four, notre propre frigo, notre propre télé et nos propres interrupteurs.<br /> Il suffit d’acquérir le savoir faire nécessaire dans le DIY…<br /> Il faut savoir que tous les composants nécessaires se trouvent facilement.<br /> Et l’avantage, c’est que fini l’obsolescence programmée. Le DIY ça n’est JAMAIS définitivement hors d’usage…<br /> Cela dit, vous avez totalement raison. La réponse à ce problème peut (et doit) être politique. Tant qu’on laissera tout faire, il n’y a pas de raison que ça s’arrange…
groloum
c’est vraiment drôle ces commentaires : et le smartphone dans votre poche il a pas un micro? même le micro d’un vieux gsm peut être activé à distance alors l’enceinte google, alexa ou je ne sais quoi je vois pas la différence. Vous avez pas un micro intégré sur le pc portable aussi? un xbox?<br /> C’est déjà trop tard, si vous êtes ciblés, il est simplissime pour quelqu’un de s’introduire dans votre vie.<br /> Il est temps d’accepter le fait que toutes nos actions et nos dires sont enregistrés quelque part d’une manière directe ou détournée (capteurs, mesure de consommation électrique, carte bancaire…) et que l’on a aucun contrôle dessus. La seule question qui reste est doit-on adapter notre comportement à cela?
Nmut
@BetaGamma<br /> Ok pour faire vivre les petits commerçants.<br /> Par contre l’argument écolo ne tient pas. Le nombre de livreur est sans commune mesure avec le nombre de déplacements individuels, c’est un raccourcis intellectuel qui fait penser à une inefficacité. Pense plutôt au facteur par rapport à si tu allais chercher ton courrier toi même à la poste…<br /> Et bien sur que l’ingénieur Airbus va discuter de trucs sensibles devant Alexa ou avoir tous ces documents sur GoogleDocs!?! Faut pas penser que tous les gens n’ont aucune idée du potentiel des ces mouchards. Et même si on fait confiance à Google ou Amazon (si on travaille pour Google ou Amazon), il est potentiellement possible que l’objet soit piraté.<br /> @groloum<br /> Ne pas mettre tout le monde dans le même panier.<br /> J’ai Alexa pour le confort de fénéant (Deezer, domotique, contrôle de conso électrique et du chauffage, météo, …) mais je ne fait pas de réunions ou ne passe pas de coups de fils de travail dans la pièce ou il y a Alexa (j’ai un bureau isolé phonétiquement et un réseau spécifique boulot) et pas sur le tel ou est l’appli. C’est un risque calculé.
groloum
@Nmut mais tu as ton téléphone perso dans la poche donc oui tu peux être facilement mis sur écoute et suivi à la trace. à moins d’avoir un téléphone secret defense, c’est potentiellement open bar chez la plupart des gens.<br /> Ensuite tu as du social hacking, tu surveille des gens ou enregistre des conversations et tu peux faire du chantage.<br /> J’avais eu une formation sécurité avec le récit d’un gars qui s’était fait arrêter à la douane car quelqu’un avait planqué une substance illicite dans sa valise, ou avait prétendu en trouver du moins, au final c’était juste pour lui mettre la pression et le forcer à déverrouiller son pc.<br /> Au final le maître mot est modération en mesurant les risques et les conséquences de ces risques pour y apporter des solutions plus ou moins contraignantes selon l’appréciation de chacun.<br /> Perso je vais essayer de me sécuriser un minimum mais bon autant profiter de la technologie au maximum de ce qu’elle apporte pour se dégager du temps de cerveau ou du temps tout court pour autre chose. Perso si on pouvait me livrer directement dans le frigo tout ce dont j’ai besoin, pendant que je vais me faire une sortie VTT et que quand je reviens je n’ai plus qu’à m’amuser à cuisiner par passion ben je prends. Que ceux qui apprécient aller s’enfermer dans un magasin à tourner en rond pendant 2h dans le bruit et la foule le fassent mes par passion, perso je prends sans trop regarder un assistant personnel qui s’occupe de tous les trucs qui ne servent à rien pour mon plaisir, mon développement personnel ou à innover dans mon travail <br /> Edit : l’argument écologique ne tiens pas car la logistique supplémentaire et le coût en énergie pour chauffer/climatiser et éclairer des supermarchés est bien plus important qu’un simple entrepôt + livraison. Rien que les frigos ouverts et fermés toute la journée, voire carrément les étagères réfrigérées ou congelés ouvertes à l’air libre sont bien plus de pollution que du frêt usuelle qui doit être redimensionné petit à petit pour la vente en ligne dans tous les cas.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Netflix se dit « craindre plus Fortnite et YouTube » que Disney ou HBO
Uber : Grenoble devient la 16e ville de France à accueillir le service
Malgré une année bénéficiaire, Tesla va licencier 3000 travailleurs
Amazon va lancer re:MARS, un événement public sur la robotique, l'espace et l'IA, en juin 2019
Clap de fin pour le service Femtocell de SFR
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Haut de page