Ceatec 2012 : la téléphonie par conduction en passe de se démocratiser

03 octobre 2012 à 10h14
0
Les téléphones dépourvus de haut-parleurs pourraient se démocratiser avec l'avènement de la conduction osseuse ou tissulaire. Cette année, Kyocera aura contribué au lancement de deux terminaux dotés de cette technologie au Japon.

En développement continu depuis plusieurs années, la transmission du son par conduction osseuse dans le domaine de la téléphonie mobile a fait des progrès rapides depuis que des grands noms de l'industrie ont décidé de s'atteler au sujet. En témoignent les efforts couronnés de succès du japonais Kyocera : les prototypes que nous évoquions lors de notre couverture du Ceatec 2011 sont désormais des réalités commerciales. L'occasion de revenir sur le fonctionnement de cette technologie attrayante, qui rendra service aux mal-entendants ou à toutes les personnes amenées à téléphoner dans un environnement bruyant.

01CC000005442311-photo-kyocera-conduction-osseuse-t-l-phone.jpg
Même avec un casque jouant de la musique, Franck (giiks.com) entend parfaitement sa correspondante

Le procédé, exploité dans l'univers du mobile depuis le coréen Pantech depuis 2007, ainsi que dans le domaine militaire, consiste pour mémoire à remplacer le haut-parleur par un système de vibrations, émises directement par le corps du téléphone, qui circulent par l'intermédiaire des os et des tissus jusqu'au tympan. Celui-ci entre alors en vibrations à son tour, ce qui donne la sensation d'entendre. La seule contrainte, pour bien entendre, consiste à tenir le téléphone plaqué contre son oreille, afin que les vibrations puissent bien être transmises au corps. Dans ce contexte, on peut cependant envisager de plaquer le téléphone contre les écouteurs d'un casque : si celui-ci diffuse de la musique, on entendra alors la voix en surimpression, de façon très nette.

01CC000004632226-photo-kddi-t-l-phone-sans-haut-parleur-ceatec-2011.jpg
En 2011, les démonstrations se faisaient avec un casque anti-bruit

Chez Kyocera, qui présentait en 2011 sa propre implémentation de la conduction osseuse en partenariat avec l'opérateur KDDI, on se félicite d'avoir trouvé une façon non mécanique d'émettre ces vibrations. Le japonais exploite en effet sur ces téléphones une technologie qui lui avait également permis de mettre au point des écrans tactiles reproduisant la sensation du clic : la surface de l'appareil est recouverte d'un matériau conducteur, dans lequel on fait circuler un courant qui ira jusqu'au point de contact avec l'oreille ou la tête de l'utilisateur.

Fort de ses bons résultats, Kyocera a lancé au Japon la commercialisation de deux mobiles équipés de cette technologie, vendus chez KDDI. Le premier, baptisé Urbano Progresso, est un smartphone à écran tactile Android, tandis que le second adopte le format clapet et entre dans la famille des feature phones. Tout particulièrement destiné à la cible des personnes âgées, ce dernier aurait déjà rencontré un certain succès.

000000BE05442313-photo-kyocera-conduction-osseuse-t-l-phone.jpg
000000BE05442315-photo-kyocera-conduction-osseuse-t-l-phone.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Surprise : les GAFA jugent la taxe GAFA
Drako GTE : la nouvelle hypercar électrique aux 1200 chevaux a été dévoilée

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top