Ceatec : ces écrans tactiles qui permettent aussi de cliquer

05 octobre 2011 à 10h24
0
S'il est difficile de contester l'intérêt du tactile dans l'univers de la mobilité, d'aucuns regrettent toutefois le manque de réponse de la part de l'écran lorsqu'il est manipulé. Au Japon, des sociétés comme Kyocera travaillent à l'élaboration de nouvelles dalles capables de reproduire la sensation du clic sur une touche, avec s'il le faut plusieurs niveaux de réponse.

Certains d'entre vous ont peut-être déjà pu expérimenter ces écrans de téléphone dits « haptiques », qui transmettent au combiné l'ordre de vibrer légèrement lorsqu'une action de l'utilisateur a bien été enregistrée. Au Ceatec, des prototypes montrent qu'il est possible d'aller plus loin, en proposant un écran capable de procurer une sensation similaire à celle que l'on éprouve quand on enfonce une touche de clavier physique.

Kyocera est du nombre, avec cet étonnant écran capable de délivrer jusqu'à sept niveaux de réponse selon la pression effectuée par l'utilisateur. Le phénomène est difficile à décrire : la surface de l'écran ne semble pas bouger, et pourtant, on sent clairement l'écran répondre, comme s'il s'enfonçait, lorsqu'on appuie avec le doigt sur une touche. Le phénomène rappelle quelque peu le Blackberry Storm, sauf que chez RIM l'écran se déplaçait physiquement. Ici, la réponse est d'autant plus efficace qu'elle est instantanée.

Selon les paramètres retenus, l'écran est donc capable de détecter le niveau de pression exercé et graduer cette dernière lorsqu'elle est progressive. Dans la vidéo ci-dessous, vous verrez par exemple qu'il est capable de faire varier un chiffre entre 1 et 4 en fonction de l'effort du doigt. Ce qu'elle ne montre pas, c'est qu'à chaque variation correspond une réponse physique, comme si l'écran « descendait » ou « remontait » d'un ou plusieurs crans sur un axe vertical. Le mécanisme peut également être exploité pour mettre au point des réponses plus évoluées, comme une vibration modulée au cours du temps, semblable au contact d'une corde de guitare.


Avec cette technologie, Kyocera espère être en mesure de répondre aux critiques formulées par les détracteurs du tout tactile. Reste à trouver des applications concrètes, ce que l'opérateur KDDI a entrepris de faire. Sur le prototype présenté par l'opérateur au Ceatec, on a ainsi la possibilité de sentir l'écran « répondre » à chaque fois que le doigt qui caresse l'écran survole un lien hypertexte au sein du navigateur Web. Idem sur le clavier numérique, lorsqu'on presse une touche, ce qui permet d'être sûr d'avoir bien validé un chiffre. Associé à une interface utilisateur adaptée, KDDI estime que cet écran à contact sensible pourrait faciliter la navigation en ligne pour les mal-voyants. D'autres modalités d'exploitation (jeu vidéo par exemple) restent sans doute à découvrir.

0190000004632692-photo-kddi-cran-tactile-avec-sensation-de-retour.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

iPhone : un adaptateur micro USB à la place du chargeur ?
Wikipédia bloque la version italienne de l'encyclopédie pour protester contre une nouvelle loi
Google+ : nouvelles interfaces de programmation disponibles
Android : Docomo propose la traduction de menu en temps réel
GeekGet Episode 7 : le chargeur-dynamo
Sneak peeks : le laboratoire d'Adobe en clôture de la conférence MAX
Flash 11 sur Android et Windows 8 : Adobe apporte quelques précisions
IBM fait l'acquisition du spécialiste en sécurité Q1 Labs
Mozilla pourrait bloquer le plugin Java au sein de Firefox
KDDI : le téléphone qu'on entendait... sans haut-parleur !
Haut de page