Des microbatteries 3D pour alimenter nos objets connectés de demain

03 septembre 2018 à 09h45
4
Un bracelet connecté

Des chercheurs de l'Université de Californie travaillent à concevoir une batterie se rechargeant en quelques secondes seulement.

Déjà au cœur de la révolution "sans fil", l'évolution de la batterie est un enjeux majeur pour les technologies connectées de demain. Alors que le lithium a montré ses limites en termes de durée de vie et d'autonomie, nous dépendons de plus en plus de ces composants électriques. L'essor des trackers d'activité ou des montres connectés exige une nouvelle manière de produire des batteries électriques.

Des chercheurs de l'Université de Californie ont étudié la question et ont imaginé une batterie 3D, totalement différente de la batterie lithium que l'on connaît actuellement.

Un design en volume pour les espaces très réduits

Au lieu de posséder une couche d'électrolyte et des électrodes plates comme c'est le cas aujourd'hui dans la majorité des batteries lithium ou bouton, l'anode de silicium de la micro-batterie 3D est formée d'un réseau de cylindres verticaux de 100 µm de diamètre et 400 µm de haut disposés de manière régulière. Les cylindres sont ensuite recouverts d'un revêtement de 10 µm d'épaisseur jouant le rôle d'électrolyte qui fait circuler les ions.

« Ce design permet de créer des couches plus épaisses de matériau actif tout en maintenant une faible distance de diffusion pour les ions », explique Leland Smith, un des chercheurs a l'origine de ce projet. En effet, cette conception à base de tubes d'électrodes permet de stocker beaucoup plus d'énergie qu'un modèle traditionnel dans un minimum de place. Une aubaine quand on pense à des appareils aussi petits qu'une montre connectée ou un bracelet sportif.

Les batteries 3D développées par l'UCLA
Les batteries 3D développées par l'UCLA © Hur et al/Joule (via Techradar.com)

Seulement quelques secondes pour une charge complète

Les avantages de ces batteries 3D sont considérables. La recharge de ces composants pourrait ne prendre que quelques secondes. La capacité de stockage d'énergie est pour le moment moins importante que celle d'une batterie classique, mais avec une charge instantanée, ce problème pourrait être dérisoire.

Pour le moment, les batteries sont à l'état de prototypes, mais les équipes de recherche travaillent à améliorer la fabrication industrielle de ces batteries de nouvelle génération.

source : techradar.com
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
0
Judah
Ce serait bien que nos chercheurs s’activent aussi parce qu’on a deux trains de retards sur les américains et les asiatiques.
illninio
Parce que tu lis toutes les publications des labo français sur les batteries ?
vbond
Qui d’ailleurs sont loin d’être aussi en retard que tu le prétends Judah… Je dirais même que certaines techno sont inventées en France mais malheureusement on a toujours été nul sur les brevets et notre capacité à conserver une techno !
jkley
Ça l’air prometteur en effet, mais vu qu’on a des annonces de batteries révolutionnaires tous les 6 mois depuis une quinzaine d’années, et qu’on n’en voit pas vraiment l’exploitation commerciale au final, ça douche l’enthousiasme …
tubezleb
tout a fait d accord
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

L'Intel Core i9 9900K a bien sa capsule soudée au Die
Sony dévoile la nouvelle version de son casque phare : le WH-1000XM3
Plus de limite du nombre d'appareils pour Office 365
Le portefeuille de crypto-monnaies « inviolable » de McAfee hacké pour la deuxième fois
Huawei présente le Kirin 980, et renvoie le Snapdragon 845 dans les cordes
Huawei AI Cube : l'enceinte intelligente du géant chinois débarque
Amazon chercherait à acheter des salles de cinémas aux Etats-Unis
Archive : les technologies de notre quotidien prédites il y a 50 ans
Pour la rentrée RED by SFR propose son forfait mobile 20Go à 5 euros par mois!
Un SoC Snapdragon 8180 pour PC en fuite
Haut de page