Test Nubia Z20 : pourquoi tant de peine ?

Pierre Crochart
Expert smartphone & gaming
15 novembre 2019 à 12h00
0
La note de la rédac

Communiqué de Nubia :


Nubia nous a précisé que l'exemplaire de test reçu ici était un modèle de pré-production du Z20, embarquant un firmware non définitif. Les bugs bloquants rencontrés pendant l'utilisation de l'appareil photo notamment n'ont ainsi pas lieu d'être sur le produit fini.

L'innovation. En son nom, les constructeurs de smartphones sont parfois prêts à sortir du rail et à frapper un grand coup sur la table pour susciter l'émoi des consommateurs et l'admiration de leurs pairs. C'est également en son nom que, trop souvent, des projets bien énigmatiques sont menés à leur terme.

On entre aujourd'hui les deux pieds dans la seconde catégorie. Nubia, filiale du Chinois ZTE, a récemment sorti une version internationale de son Z20. Un smartphone un peu dingue, présenté à l'été dernier et qui, au vu de sa fiche technique, paraît plutôt capable en termes de performances et d'autonomie.

Seulement, le Z20 a un twist. Il est doté de deux écrans. On ne parle pas là d'un smartphone pliable, non non. On parle d'un appareil qui dispose d'un écran OLED à l'avant, et d'un second de plus petite taille intégré dans le dos de l'appareil.

Passé le frisson de la découverte et l'effet waouh, une question demeure malgré plusieurs jours d'utilisation. Pourquoi ?

Nubia Z20 test
Le Nubia Z20 dans sa version bleue 8+128 Go. © Pierre Crochart pour Clubic

Nubia Z20 : la fiche technique

Comme dit juste au-dessus, le Nubia Z20 est un smartphone a la fiche technique costaude. En fait, il est plus que capable de rivaliser avec un OnePlus 7T ou un Xiaomi Mi Note 10.

Le Nubia Z20, c'est :

  • Écran : 6,42 pouces AMOLED affichant du 2340 par 1080 pixels (401 ppp) HDR 10 à l'avant. 5,1 pouces AMOLED affichant du 1520 par 720 pixels (330 ppp) à l'arrière.

  • SoC : Snapdragon 855+ (1x 2,96 GHz + 3x 2,42 GHz + 4x 1,78 GHz et GPU Adreno 640)

  • Mémoire vive : 8 Go

  • Stockage interne : 128 Go (F2FS)

  • Batterie : 4 000 mAh, recharge rapide jusqu'à 27 W. Ne supporte pas la charge sans-fil.

  • Étanchéité : Non

  • Prise jack 3,5 mm : Non (adaptateur fourni)

  • Appareils photo arrière : capteur 48 MP (ƒ/1,7) de 1/2" équivalent 26 mm + 8 MP (ƒ/2,4) téléobjectif équivalent 80 mm + 16 MP (ƒ/2,2) équivalent 12 mm

  • Vidéo : 4320p 15 ips, 2160p 30/60 ips, 1080p 30/60 ips ou 720p

  • Appareil photo avant : Mêmes capteurs qu'à l'arrière

  • Capteur d'empreintes : Oui, sur la tranche

  • Recharge inversée : Non

  • Double SIM : Oui

  • Compatible 5G : Non

  • OS : Android 9.0 + Nubia UI 7

  • Coloris : Noir ou Bleu

  • Prix : 549€



Plutôt pas mal, n'est-ce pas ? La présence d'un Snapdragon 855+ couplé à 8 Go de RAM à ce tarif fait plaisir. D'autant qu'en termes d'autonomie, le smartphone s'en tire logiquement mieux qu'un OnePlus. Une autonomie encore rehaussée par l'absence d'un affichage 90 Hz — remplacé finalement ici par ce duo d'écrans sur lequel nous reviendrons plus bas.

Dans sa boîte, le Nubia Z20 s'accompagne d'un adaptateur secteur 27 W et de son câble USB-C, d'un adaptateur USB-C vers jack 3,5 mm et d'une coque en silicone transparente.

Nubia Z20 test
Le contenu du coffret du Z20. © Pierre Crochart pour Clubic

Acheter le Nubia Z20

Un smartphone tout en écran(s) plutôt réussi

Si Nubia a fait le choix curieux d'intégrer deux écrans à son Z20, c'est aussi (surtout ?) pour dégager la face avant de son smartphone de toute encoche, goutte d'eau ou poinçon permettant de loger le capteur photo avant. Ici, et à l'instar du Asus ZenFone 6, ce sont les capteurs photo arrière qui font office d'APN « avant ».

Par conséquent, l'écran principal occupe une surface avoisinant les 90%. On a donc affaire à un smartphone généreux en termes d'affichage, qui reste malgré tout manipulable à une main dans la plupart des situations.

Nubia Z20 test
Si l'avant du Z20 est dépourvu d'APN, les bordures demeurent épaissent. © Pierre Crochart pour Clubic

Son châssis de 158,6 x 75,3 x 9 mm pour 186 grammes le font boxer dans la même catégorie qu'un OnePlus de dernière génération. On remarque toutefois que le Nubia est plus épais que ses concurrents. La faute à un deuxième écran (logique) et à une batterie généreuse de 4 000 mAh.

Petit excentricité (qui se justifie, nous y reviendrons) : le Nubia Z20 est à notre connaissance le seul smartphone à se doter de non pas un, mais deux capteurs d'empreintes latéraux. La tranche gauche et droite de l'appareil laissent toutes deux apparaître un large bouton / scanner servant aussi à mettre le téléphone sous tension. Pratique pour les gauchers, mais aussi pour déverrouiller l'un ou l'autre des deux écrans selon la face sur laquelle le smartphone est posé.

Nubia Z20 test
Le Nubia Z20 possède un capteur d'empreintes digitales de chaque côté. © Pierre Crochart pour Clubic

Le haut et le bas de l'appareil offrent une jolie symétrie et, ici encore, innovent à leur façon avec des lignes légèrement creusées dans le châssis. Le bas du Z20 laisse apparaître le port USB-C ainsi que l'unique grille de haut-parleurs du smartphone.

Nubia Z20 test
Les tranches supérieures et inférieures du Z20 sont légèrement creusées. © Pierre Crochart pour Clubic

En retournant le téléphone, on s'aperçoit qu'une belle courbure dessine les bords de l'appareil. Un détail esthétique qui fait toujours son petit effet, et qui permet d'améliorer la préhension de l'appareil.

Au dos, le Z20 laisse apparaître les trois capteurs photo dans une bande horizontale, épaulés par un duo de LED flash. Enfin, s'affiche dessous l'étonnant écran AMOLED de 5,1 pouces qui, s'il est éteint, se fond complètement dans le dos du smartphone. Impossible, a priori de savoir qu'un second écran y est logé. Il faudra jouer des reflets et manipuler l'appareil pour le remarquer.

Nubia Z20 test
Une fois éteint, difficile de remarquer qu'un second écran se loge sous le dos de l'appareil. © Pierre Crochart pour Clubic

Deux écrans pour le prix d'un

Très lumineux avec ses 600 nits au compteur, l'écran AMOLED principal du Nubia Z20 est très agréable à utiliser.

On regrette pourtant qu'à l'instar de la plupart des écrans de smartphone Xiaomi, les couleurs apparaissent très froides — même avec le mode sélectionné par défaut « Colorful Mode ». Malheureusement, les réglages ne permettent pas de mieux calibrer la dalle.

Nubia Z20 test
L'écran du Z20 est assez mal calibré. © Pierre Crochart pour Clubic

Doté d'une surface d'affichage généreuse, le Nubia Z20 est le compagnon idéal de vos sessions de scrolling frénétique sur vos réseaux sociaux favoris. Mais il nous faut ajouter au rang des regrets l'absence de certification Widevine L1 qui empêche au smartphone de diffuser des contenus vidéo HD. Plutôt handicapant.

On pestera aussi sur le capteur de luminosité ambiante — complètement dans les choux. Même si la lumière ne bouge pas d'un iota, il arrive parfois que le logiciel déraille et se mette à ajuster tout seul la luminosité de la dalle sans vous demander votre avis.

Nubia Z20 test

Nubia Z20 test
Il est possible de permuter l'affichage entre les deux écrans, et même de lancer une application différente de chaque côté du smartphone. © Pierre Crochart pour Clubic

Que dire du second écran du Nubia Z20 ? Assurément étrange, cette petite fenêtre de 5,1 pouces est parfaitement fonctionnelle. Au même titre que la dalle avant, celle-ci répond au doigt et à l'œil, et fonctionne même si la coque de protection en silicone (non découpée sur cette partie) est disposée sur le smartphone.

Nubia Z20 test
L'écran secondaire du Z20 est très, très, trèèèèèès jaune. © Pierre Crochart pour Clubic

Il est pourtant de notre devoir de prévenir les passionnés d'image qu'ils risquent une profonde crise d'angoisse en posant les yeux sur cet écran. Logée sous le verre Gorilla Glass 5 qui recouvre le smartphone, la teinte de cet écran est entièrement soumise au coloris choisi. Ici, l'écran affiche alors une teinte horriblement bleutée, tournant parfois vers le jaune. Imaginez un moment utiliser votre écran avec le filtre à lumière bleue poussé à son maximum. Voilà à quoi ressemble l'utilisation du second écran du Z20.

Mais alors à quoi ça sert au juste ? Qu'on se le dise : nous avons ici affaire à un pur caprice d'ingénieur. « On a pu le faire, alors on l'a fait ». Pas que les intentions de Nubia ne soient pas nobles, loin de là. Mais la valeur ajoutée au regard des efforts qui ont dû être produits pour l'intégration de cette seconde dalle n'en vaut pas la chandelle.

Concrètement, il est possible d'utiliser ce second écran comme un affichage always-on. On peut aussi le paramétrer pour qu'il affiche une sorte d'habillage contextuel selon que vous écoutez de la musique ou jouez à un jeu vidéo. Plus pratique : il permet d'obtenir un retour vidéo lorsque vous utilisez les appareils photo du smartphone ; la personne que vous prenez en photo peut ainsi se voir en direct dans le viewfinder.

Nubia Z20 test
L'écran secondaire peut aussi servir de retour vidéo, ou de viewfinder lorsque vous prenez des photos. © Pierre Crochart pour Clubic

On l'a dit plus haut, la chose permet également de dégager l'écran de toute intégration de capteur photo et donc de maximiser la surface d'affichage principale. On peut ainsi se réjouir que les autoportraits puissent être pris avec le capteur photo principal de 48 mégapixels. Capteur principal qui, nous allons le voir, est d'ailleurs le seul des trois que j'ai été en mesure d'utiliser pendant mon test.

Nubia UI mais non

On s'attaque ici à un sacré morceau du test. Jamais jusqu'à aujourd'hui je n'étais tombé sur une surcouche constructeur aussi mal calibrée pour Android. Tournant sous Android 9 (mise à jour de sécurité d'août 2019 !) et Nubia UI 7, le Z20 est à des années-lumière de la concurrence côté logiciel.

Si l'on peut se réjouir que le smartphone vienne dépourvu de tout bloatware, le compte n'y est pas pour autant. Ainsi, on ne trouvera dans les réglages aucun moyen d'activer la navigation gestuelle, pas plus que la possibilité de réorganiser les trois boutons de navigation classiques. Un mode sombre permettant de profiter des écrans AMOLED est aussi aux abonnés absents.

Nubia Z20 test
L'interface de Nubia UI est ... datée. Et mal traduite, quand elle l'est.

Symptôme du peu de soin qui a été apporté à l'enrobage logiciel du Z20 : une grande partie de l'interface est non traduite, ou alors partiellement. On s'abstiendra aussi de tout commentaire quant au design retenu pour les icônes des applications, rappelant les pires heures d'Android Lollipop.

Cerise sur le gâteau : j'ai été tout bonnement incapable d'utiliser le téléobjectif et le capteur grand-angle du smartphone pendant mon test. Le simple fait de vouloir sélectionner un autre module depuis l'application Caméra faisait planter celle-ci. Même constat lors d'un pincement sur l'écran pour ajuster le niveau de zoom — plantage systématique. Seul le mode de capture « Pro » m'a permis d'utiliser les capteurs alternatifs du Z20. Incompréhensible.

Nubia Z20 test
Impossible d'utiliser le téléobjectif ou le module grand-angle sur mon exemplaire de test.

Mais Nubia UI a malgré tout quelques bonnes idées pour lui. À l'instar des smartphones Google Pixel, le Z20 a des bords sensitifs. Autrement dit, il est possible d'effectuer des actions en pressant le smartphone dans sa paume. Par défaut, cela permet d'abaisser l'interface du smartphone afin de pouvoir attendre à une main un bouton situé dans la partie haute. Une fonctionnalité qui rappelle ce que fait Apple sur ses iPhone pour les mêmes raisons.

Les deux capteurs d'empreintes peuvent aussi être paramétrés pour pouvoir lancer un certain nombre d'applications. On préférera néanmoins les utiliser pour réveiller l'un ou l'autre des deux écrans selon celui qui nous tombe sous le pouce.

Nubia Z20 test
Les réglages permettent de paramétrer un certain nombre de fonctionnalités propres au second écran.

Par défaut, une petite icône flottante sur l'interface permet aussi de faire la bascule entre un écran et l'autre. Si l'on souhaite la désactiver, on pourra la retrouver facilement dans le panneau de contrôle d'Android.

Enfin, à l'instar de son cousin le Nubia Red Magic 3S, le Z20 dispose d'une application Game Space qui permet de regrouper tous ses jeux vidéo et d'en améliorer les performances via une petite optimisation logicielle. Un panneau de commande permet aussi de se débarrasser des notifications et autres joyeusetés.

Nubia Z20 test
L'application Game Space permet d'optimiser le lancement de ses jeux favoris.

Petite bombe de puissance

Malgré des errances qui commencent à s'accumuler, le Nubia Z20 est comme prévu une sacrée bête de course. On n'en attendait pas moins d'un smartphone équipé en Snapdragon 855+.

Le dernier né de Nubia obtient le score impressionnant de 461 515 points. C'est plus, à notre grande surprise, que l'épatant Asus ROG Phone II et ses 12 Go de RAM.

Nubia Z20 test
Résultats du Z20 sous AnTuTu.

Une très bonne première impression confirmée par le duo Geekbench 4 et 5, qui accordent respectivement 3 644 et 787 points en single-core, et 10 844 et 2673 points ne multi-core.

Nubia Z20 test
Résultats du Z20 sous Geekbench 4 et 5.

La réalité rattrape le Nubia Z20 sur la partie graphique — cette fois moins costaude que du côté d'Asus ROG. Le smartphone chinois obtient malgré tout 5 818 points sur Sling Shot Extreme de 3D Mark. Enfin, la puce de stockage en F2FS s'en sort plutôt bien, même si elle ne se hisse pas au niveau de l'UFS 3.0 qui commence à faire son trou chez la concurrence. Androbench lui calcule toutefois 746 Mb/s en lecture séquentielle et 455 Mb/s en écriture séquentielle.

Nubia Z20 test
Résultats du Z20 sous Androbench et 3D Mark.

Inutile de tourner autour du pot : le Nubia Z20 est probablement l'un des smartphones les plus performants à son niveau de prix. Imbattable sur la 3D, il est parfaitement capable de lancer Call of Duty : Mobile avec absolument tous les réglages au maximum sans broncher.

Une puissance de frappe colossale qui, heureusement, ne s'en ressent pas trop au niveau de la chauffe. Même de longues sessions de jeu n'ont pas fait monter le mercure à des degrés inquiétants.

Nubia Z20 test
Le Nubia Z20 est le partenaire idéal des joueurs. © Pierre Crochart pour Clubic

Une autonomie très solide

On pouvait avoir des craintes sur l'autonomie du Z20. Après tout, le smartphone se paie le luxe d'intégrer deux écrans. Heureusement, ils sont rarement mis à profit au même moment, et leur faible définition les rend dans tous les cas peu énergivores.

Quand bien même : l'épaisse batterie de 4 000 mAh est parfaitement capable d'offrir une autonomie monstre au Z20. Ce que nous avons pu vérifier au cours d'un week-end entier d'utilisation.

Sorti de sa boîte dimanche matin, le Nubia Z20 est resté allumé jusqu'à mardi aux alentours de 14 h. Au total, le smartphone est donc resté éveillé plus de deux jours entiers, et a totalité un temps d'écran de 6h22 minutes. En d'autres termes : nous avons affaire à un smartphone parfaitement capable d'offrir à son possesseur plus de deux jours d'utilisation.

Nubia Z20 test

Du côté de la recharge, Nubia signe encore une fois un bon produit. Le Z20 est compatible avec la charge rapide 27 W, qui lui rendra 50% d'autonomie en 30 minutes. Pour une recharge complète, comptez un peu plus de 1 h 30.

La photo, c'est mieux quand ça fonctionne

Comme expliqué plus haut, j'ai été tout bonnement incapable d'utiliser les modules téléobjectif et grand-angle du Z20. Du moins avant de me rendre compte que l'application Caméra ne plantait pas si j'utilisais le mode « Pro », qui offre les réglages d'exposition avancés.

Mais admettons que je n'ai été finalement victime que d'un coup du sort, et que l'immense majorité des Z20 qui seront expédiés aux consommateurs n'auront pas le même problème (GSM Arena, pour ne pas le citer, est bien parvenu à essayer les différents capteurs photo).

Nubia Z20 test
Les trois capteurs photo du Z20. © Pierre Crochart pour Clubic

Reprenons. Le Z20 se dote, comme un grand nombre de smartphones de 2019, d'un capteur principal Sony IMX 586 de 48 mégapixels. On ne le présente plus : même à l'heure où certains concurrents intègrent des capteurs 108 mégapixels à leurs smartphones (Xiaomi Mi Note 10), le modèle de Sony reste pertinent.

Nubia Z20 test

Nubia Z20 test

Nubia Z20 test

Nubia Z20 test
© Pierre Crochart pour Clubic

On est agréablement surpris par la qualité photo générale du Z20. Les images sont détaillées, les couleurs naturelles et le traitement suffisamment léger pour ne pas dénaturer les scènes que vous capturez.

Comme d'habitude avec ce type d'appareils, il est possible d'opter pour des clichés 12 mégapixels ou 48 mégapixels (bien que ce dernier soit caché dans les réglages, et ne figure pas parmi les modes de prise de vue classiques). Résulteront des photos plus détaillées encore, mais dépourvues du HDR. À vous de voir ce que les conditions lumineuses rendent préférable.

Nubia Z20 test
Nubia Z20 test

À gauche une photo 12 mégapixels, à droite 48 mégapixels. © Pierre Crochart pour Clubic

Ayant « découvert » sur le tard que seul le mode « Pro » m'accordait l'accès aux téléobjectif et ultra grand-angle, je n'ai pas été en mesure de prendre un grand nombre de clichés avec ces modules. On reste a priori sur des capteurs très classiques, qui produisent des résultats harmonieux pour peu que les conditions le permettent.

Nubia Z20 test
Grand angle. © Pierre Crochart pour Clubic

Nubia Z20 test
Zoom 3x © Pierre Crochart pour Clubic

Nubia Z20 test
Zoom 10x © Pierre Crochart pour Clubic

On se rend rapidement compte que le capteur grand-angle perd énormément en piqué en dehors du cercle central de l'image. La distorsion reste cependant mesurée, mais les angles sont très bruités même en plein jour.

Le téléobjectif en revanche est une meilleure surprise. Offrant un zoom optique 3x (équivalent 80 mm donc), il parvient à conserver de bons détails et à respecter la dynamique des scènes. On peut pousser le vice jusqu'à obtenir un zoom hybride 10x, mais il faudra alors dire adieu à toute prétention d'afficher votre photo sur grand écran.

De nuit, le Sony IMX 586 produit de très bons résultats. En ville où la lumière ne manque pas, les bâtiments se dessinent joliment et gardent leurs détails. Bien entendu, le mode « Nuit » permet d'accentuer encore cela et de rétablir une balance des blancs tirant moins vers le jaune.

Nubia Z20 test

Nubia Z20 test
Nubia Z20 test

À gauche sans le mode nuit, à droite avec. © Pierre Crochart pour Clubic

Vous le savez si vous avez suivi : le Nubia Z20 ne fait pas la distinction entre appareil avant ou arrière. Un bouton mimant la bascule de l'affichage est néanmoins présent, et vous invite simplement à retourner votre téléphone pour faire face aux capteurs du dos de l'appareil.

On obtient alors des autoportraits richement détaillés, et surtout très intéressants en basse luminosité. Le mode portrait n'en est que plus flatteur.

Nubia Z20
Les autoportraits sont pris avec les mêmes capteurs que les photos classiques. © Pierre Crochart pour Clubic

Du côté de la vidéo pour conclure, le Nubia Z20 est capable de filmer jusqu'en ... 8K, à 15 images par seconde. Un mode dont il est précisé dans les paramètres le statut de bêta, dont on peine à trouver un intérêt pour l'instant. On préférera profiter d'une capture en 4K à 30 images par seconde, ou 60 ips si vous n'avez pas peur de l'absence de stabilisation (indisponible sur ce mode). Dans tous les cas, celle-ci n'est pas bien fameuse.

Nubia Z20 : l'avis de Clubic

Le Nubia Z20 a les nombreuses caractéristiques d'une anomalie. Claironnant à qui veut l'entendre que son concept est révolutionnaire, on peine de notre côté à y trouver une quelconque utilité. Certes, vous pourrez frimer en montrant à vos amis que votre téléphone à deux écrans, mais la blague s'arrêtera là.

Malheureusement ruiné par une interface complètement anachronique, le Nubia Z20 est un smartphone contrarié. Contrarié entre sa puissance de frappe colossale, sa très bonne autonomie, et des arguments de vente à côté de la plaque.

Frappé pendant mon test par un bug bloquant du côté de la partie photo, je ne peux décemment pas recommander le Nubia Z20 au vu des innombrables problèmes causés par Nubia UI. De plus, le smartphone commence à accuser d'un certain retard en matière de mises à jour de sécurité, qui datent d'août dernier.

Nubia Z20

Les plus
+ Un deuxième écran bien intégré au châssis...
+ Des performances mon-stru-euses
+ Très bonne autonomie
+ Les bords sensitifs
Les moins
- ... mais pour quoi faire ?
- Nubia UI totalement anachronique
- Des bugs en pagaille
- Widevine L3 (pas de HD sur Netflix)
Design
Écran(s)
Performances
Autonomie
Photographie
3

Acheter le Nubia Z20
Testé réalisé à partir d'un smartphone prêté par la marque
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Windows 7 est mort ? Canonical vous invite à essayer Ubuntu
La vignette Crit'Air devient obligatoire pour les véhicules en vente ou en location
Reconnaissance faciale : l'Union européenne pourrait interdire la technologie pendant 5 ans
L'Europe veut uniformiser les chargeurs des smartphones, Apple prend les devants
L'UE dévoile son projet de
La 5G, une aberration écologique… et économique ?
OneWeb produit à présent deux satellites par jour !
Cyberpunk 2077 repoussé au mois de septembre
Une ONG accuse YouTube de favoriser la propagation de fake news sur le changement climatique
Un député LREM veut inscrire une référence aux Lois de la robotique dans la Constitution

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top