Test des Moto G4 et G4 Plus : deux smartphones qui montent en gamme

Le Moto G revient, et il s'est dédoublé ! Comme le Moto X l'an dernier, Motorola/Lenovo a décliné son smartphone le plus populaire en plusieurs modèles : le Moto G4 et le Moto G4 Plus. Ce qui les distingue ? Un meilleur appareil photo et un capteur d'empreinte côté G4 Plus. Les deux modèles voient passer le Moto G à 5,5 pouces, avec augmentation de la batterie et performances accrues à la clé. Une évolution visiblement réussie vers le milieu de gamme.


Design : le Moto G a encore grandi

À sa sortie, le premier Moto G était un petit smartphone de 4,5 pouces, qu'on appréciait d'ailleurs pour sa taille réduite. Evolution du marché oblige, suite à son succès dans les pays émergents, friands de smartphones de grande taille, il s'est considérablement agrandi, et la croissance continue avec les Moto G4. Les deux modèles affichent désormais un écran 5,5 pouces et des dimensions rappelant davantage le Moto X Play que les précédents Moto G.

Le design s'est également aplati : fini le dos courbé des précédents modèles. Le changement a le mérite d'affiner (un peu) le design, mais aussi de lui faire perdre sa petite patte.



Le Moto G ressemble de plus en plus à n'importe quel autre smartphone pas cher, surtout dans sa version noire. Un passage par le Moto Maker permet de lui donner quelques couleurs, mais avec un surcoût. Et surtout, la version 2015 était étanche : ni le G4, ni le G4 Plus ne le sont.

0320000008454660-photo-moto-g4-4.jpg
Le jeu des 2 différences : le Moto G4 Plus a un capteur d'empreinte en façade et un autofocus laser au dos


Le dos est amovible, mais pas la batterie qui, elle, est fixe. Comme sur les modèles précédents, il s'agit uniquement d'un moyen de proposer des coques additionnelles.

0320000008454658-photo-moto-g4-3.jpg
Le dos texturé est amovible...


Vu son nom, on aurait pu imaginer que le Moto G4 Plus se distinguerait par sa taille, et ça n'est pas le cas. En revanche, il arbore un capteur d'empreinte en façade, un tout petit carré non cliquable, mais faisant office de retour à l'accueil, alors que les touches virtuelles restent de mise dans l'interface.

0320000008454666-photo-moto-g4-7.jpg
Mais pas la batterie, impossible à déloger


Composants : un air de Moto X Play

Lenovo continue de brouiller les pistes dans sa gamme. On ne sait pas encore exactement de quoi seront fait les nouveaux Moto X (qui passeraient même à la lettre Z), mais le Moto G4 affiche des caractéristiques techniques proches du Moto X Play, toujours au catalogue du constructeur chinois.

On retrouve ainsi un processeur Qualcomm Snapdragon 617. La puce milieu de gamme de Qualcomm se distingue assez peu du Snapdragon 615 qui équipait le milieu de gamme 2015 de Moto : toujours octo-coeur, et accompagné d'un processeur graphique Adreno 405, il reprend tout de même quelques caractéristiques du Snapdragon 620 annoncé au début de l'année, notamment sur la partie ISP.

L'autre gros changement concerne donc l'écran : 5,5 pouces et full HD. Et qui plus est, de bonne qualité, bénéficiant d'angles de vision impeccables. Pour de l'entrée de gamme, notamment sur le modèle G4, on est dans le haut du panier.

0320000008454670-photo-moto-g4-plus-1.jpg
Gros changement sur l'écran : 5,5 pouces et full HD, pour une belle qualité


Selon la configuration choisie, en revanche, la mémoire vive varie : 2 Go sur le Moto G4, ou 4 Go sur le modèle 64 Go du Moto G4 Plus. Une configuration assez solide, donc, pour cette déclinaison !

Côté stockage, justement, les deux smartphones sont équipés d'un slot microSD. Le Moto G4 est disponible en version 16 ou 32 Go, le G4 Plus en version 32 ou 64 Go.

La connectivité est sans surprise : 4G LTE Cat 4, Bluetooth 4.1, et GPS. À noter que l'une des économies de bouts de chandelle du Moto X Play, son absence de gyroscope, n'est plus d'actualité. Le Moto G4 est donc tout indiqué pour la réalité virtuelle avec Google Cardboard.

Interface : Moto toujours bon élève de Google

La marque de fabrique de la gamme Moto, alors que la fusion Motorola/Lenovo se poursuit, reste intacte et c'est tant mieux. Bon élève, aussi bien sur le respect de l'interface dessinée par Matias Duarte que sur la « propreté » de sa ROM, le Moto G intègre un Android presque pur, à quelques personnalisations près. Aucune application doublon à l'exception peut-être de Moto Body, aucune appli préinstallée suite à un partenariat.

00F0000008455322-photo-moto-g4-capture.jpg
00F0000008455328-photo-moto-g4-capture.jpg


On aime, d'autant plus que Motorola a souvent fait preuve, jusqu'ici, d'une bonne réactivité quant aux mises à jour de Android, au moins sur ses mobiles récents. On peut donc espérer être servi assez rapidement sur Android N.

En attendant, Marshmallow tourne à la perfection : fluide, réactif, bénéficiant d'un bel écran lisible rendant justice à l'interface Material Design.

Un bon téléphone... un peu trop volumineux

L'utilisation du Moto G4 n'est tout de même pas exempte de défauts. Plutôt volumineux, le smartphone sera à proscrire pour les petites mains, et c'est d'autant plus flagrant sur le Moto G4 Plus, dont le capteur d'empreinte n'est pas toujours facile d'accès. On apprécie en revanche sa fiabilité et sa réactivité : c'est un plus indéniable par rapport au modèle de base.

0320000008454668-photo-moto-g4-8.jpg
Le Moto G4 séduira les amateurs de grand écran, pas les utilisateurs aux petites mains


La qualité des appels ne souffre pas de défaut particulier à l'exception d'une distorsion de l'oreillette à volume élevé sur notre modèle. En revanche, les conversations nous ont paru tout à fait intelligibles, l'accroche réseau, sans défaut, et le fix GPS, correct, sans être non plus parmi les plus véloces.

0320000008454678-photo-moto-g4-plus-5.jpg
Le capteur d'empreinte du G4 Plus est fiable et réactif

Photo : le critère de choix du G4 Plus

La photo reste un des principaux moyens de segmenter une gamme, et le G4 Plus en apporte la preuve. Son capteur photo atteint 16 Mégapixels tandis que le G4 se contente d'un capteur 13 mégapixels aux caractéristiques plus modestes.

Le G4 Plus marque aussi sa différence au niveau de la mise au point : il intègre un autofocus à détection de phase, et un autofocus laser.

Le résultat en pratique est sans appel. Les images réalisées par le Moto G4 Plus sont d'une qualité tout à fait satisfaisante : du détail, des couleurs justes, tout y est, à part sur les bords où l'homogénéité en prend un léger coup.

02D0000008454978-photo-moto-g4-plus-photo-scene.jpg

08454980-photo-moto-g4-plus-photo-scene-detail-1.jpg
08454984-photo-moto-g4-plus-photo-scene-detail-2.jpg
08454988-photo-moto-g4-plus-photo-scene-detail-3.jpg


En basse luminosité, on reste sans doute en dessous des meilleurs haut de gamme, mais le capteur se défend relativement bien : le bruit est présent sans être excessif, en tous cas nettement moins que sur le G4.

08454982-photo-moto-g4-plus-photo-scene-detail-1-low.jpg
08454986-photo-moto-g4-plus-photo-scene-detail-2-low.jpg
08454990-photo-moto-g4-plus-photo-scene-detail-3-low.jpg


Car si le petit frère n'a pas non plus à rougir de la qualité de ses images - on a vu bien pire au même prix - il montre tout de même rapidement ses limites avec des photos moins précises et plus ternes, même de jour.

02D0000008455016-photo-moto-g4-photo-scene.jpg

08455018-photo-moto-g4-photo-scene-detail-1.jpg
08455022-photo-moto-g4-photo-scene-detail-2.jpg
08455026-photo-moto-g4-photo-scene-detail-3.jpg


Et quand la lumière vient à manquer, l'écart se creuse encore. Indéniablement, s'il y a un choix à faire entre le G4 et le G4 Plus, c'est avant tout l'importance de la photo mobile qui fera la différence.

08455020-photo-moto-g4-photo-scene-detail-1-low.jpg
08455024-photo-moto-g4-photo-scene-detail-2-low.jpg
08455028-photo-moto-g4-photo-scene-detail-3-low.jpg

Performances

Tout à fait à l'aise dans les tâches courantes, le Moto G4 est-il capable de tenir la distance dans des activités plus lourdes comme le jeu ? Oui et non. Que ce soit côté CPU ou GPU, on constate tout de même des performances assez modestes par rapport à des smartphones au SoC plus musclé, mais évidemment bien supérieures à celles du Moto G 2015. Merci le passage en Snapdragon 617.

C'est encore plus flagrant sur la partie graphique. Si le Moto G4 s'accommode assez bien de tests assez légers, il peine dès qu'on le pousse un peu dans ses retranchements. Sa puce graphique est clairement trop juste pour des rendus complexes en OpenGL ES 3.x. Là encore il se débrouille malgré tout plutôt bien dans sa gamme de prix, surpassant d'une tête le Honor 5X.

Benchmark : 576-5844


Benchmark : 576-5846


Concrètement, comment cela se traduit-il ? Ça dépend des jeux et du niveau de détail choisi. Asphalt 8 est relativement fluide en niveau de détail moyen, mais ne supporte pas qu'on le force sur un cran supérieur.

Benchmark : 576-5850


Idem pour Riptide GP2 : le jeu saccade en poussant tout à fond, mais fonctionne très bien avec les réglages par défaut, qui incluent tout de même les éclaboussures et le motion blur lors des accélérations. Evidemment, des titres plus casual, en revanche, ne rencontreront aucun problème.

0258000008455320-photo-moto-g4-capture.jpg


Autonomie

Le Moto G4 est endurant et ça n'est pas une surprise, puisqu'il embarque une fiche technique similaire à celle du Moto X Play et une batterie, certes, de capacité inférieure (3 000 mAh contre 3 650 mAh) mais bien fournie.

Benchmark : 576-5848


Sur le test PC Mark, qui simule un usage en continu (bureautique, surf, lecture vidéo et retouche photo) en boucle avec écran réglé à 200 cd/m2, le Moto G4 tient 8 heures et 40 minutes, se classant parmi les meilleurs. On a pu vérifier cette donnée en pratique : sans atteindre les 36 heures qu'on obtenait avec le X Play, le Moto G4 est bien équipé contre les mauvaises surprises en fin de journée.

Le Moto G4 Plus, sur le même test, fait un peu moins bien avec 8 heures et 14 minutes, un écart tout de même limité. En revanche, si les deux smartphones sont compatibles Quick Charge (ou Turbo Power comme l'appelle Moto), seul le G4 Plus intègre un chargeur Turbo.

Notre avis

Le Moto G est un smartphone considéré comme une valeur sûre, et chaque évolution est attendue au tournant, Motorola ayant déjà significativement fait évoluer son concept en faisant parfois des mécontents. Le Moto G4, et surtout son grand frère G4 Plus, changent encore la donne en faisant évoluer le smartphone vers le milieu de gamme. Le prix d'entrée est un peu plus élevé, les caractéristiques techniques revues à la hausse, et surtout, la taille du smartphone passe de 5 à 5,5 pouces.

Pour qui cherche un bon smartphone pas trop cher dans cette diagonale, c'est indéniablement un bon choix, malgré un design pas franchement sexy et plutôt encombrant. Interface Android « pure », peu ou pas d'apps doublons, bonnes performances hors jeux 3D exigeants... Sans briller par son originalité, le Moto G4 fait une fois de plus preuve d'une grande efficacité.

On préfère évidemment sa version Plus, pour son appareil photo de bien meilleure qualité et son capteur d'empreinte fiable et réactif. On atteint malgré tout les 300 euros dans cette configuration en version 32 Go, approchant le tarif d'un OnePlus 2 (sans parler du futur 3 !) autrement mieux équipé. Le Moto G4, plus modeste, ne dépasse pas les 229 euros, mais se retrouve en face d'un Honor 5X plus élégant (design tout métal) et intégrant un capteur d'empreinte pour le même prix.

Dans tous les cas, Lenovo/Moto nous livre deux bons smartphones d'entrée de gamme, même s'il est vraiment dommage qu'ils aient un peu oublié le public des précédents modèles, et en particulier du premier à la petite taille devenue bien rare. En espérant une mise à jour du Moto E ?


Lenovo Moto G4 Plus

8

Les plus

  • Bel écran Full HD
  • Bon appareil photo
  • ROM presque "stock" et propre
  • Autonomie satisfaisante
  • Capteur d'empreinte fiable

Les moins

  • Design quelconque
  • Un peu trop volumineux
  • Performances 3D modestes

Finition7

Ergonomie8

Autonomie8

Puissance7

Photo8



08454698-photo-cadre-moto-g4.jpg


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Des apps pas chères ou gratuites : notre sélection du 27/05
Microsoft et Facebook déploieront un câble sous-marin à travers l'Atlantique
Fusée réutilisable : Blue Origin planifie un incident pour sa prochaine tentative
On Refait le Mac : retour sur Google I/O, quelle réponse pour Apple ?
Freebox V7 : à quoi ressemblerait votre box idéale ? (Votre avis)
Facebook traquera les internautes en dehors de son réseau social
Quand la mise à jour de Windows 10 s'invite dans une partie de Counter Strike
Un réveil qui vous fait le café pour vous aider à vous lever
Grève chez Amazon : les livraisons de colis risquent de prendre du retard
NVIDIA GeForce GTX 1080 : c'est parti pour les commandes !
Haut de page