Les Mate 30 et 30 Pro avaient accès aux applications Google... mais ça, c'était avant

02 octobre 2019 à 14h33
0
Huawei Mate 30 Pro

Malgré les sanctions américaines et l'absence officielle des services Google sur les smartphones de la série Mate 30, il était possible d'installer manuellement les applications du Play Store sur ces modèles via une manipulation simple. Ce n'est désormais plus le cas.

Alors qu'une solution avait été trouvée pour installer les applications de Google sur les Mate 30 et Mate 30 Pro, celle-ci n'est plus d'actualité. Voici ce qu'on sait de la situation.

Un hack impliquant des problèmes de sécurité

Nous vous rapportions il y a quelques jours qu'un service chinois nommé lzplay.net permettait en moins de cinq minutes d'installer les applications Google sur son Mate 30 ou Mate 30 Pro. De quoi récupérer le Play Store, Chrome, YouTube, Maps ou Gmail bien qu'ils ne soient théoriquement pas accessibles sur ces deux appareils.

John Wu, chercheur en sécurité informatique, a donc fouillé pour comprendre comment une application si simple pouvait permettre l'exploit de contourner des autorisations système. lzplay.net avait en fait accès à des permissions cachées, qui selon Wu n'ont pu être attribuées que par Huawei. Le constructeur aurait donc sciemment permis ce hack.

Problème, cela pose un grave problème de sécurité sur les smartphones concernés. En rendant accessible par un moyen détourné les applications Google sur ses Mate 30, le fabricant chinois les a aussi rendus particulièrement vulnérables aux attaques.

La porte dérobée a été fermée

Après la publication de ce rapport, le site LZPlay a disparu et la manipulation n'est désormais plus réalisable, même pour les utilisateurs qui avaient déjà téléchargé le fichier. Et comme une mauvaise nouvelle ne vient jamais seule, les possesseurs d'un Mate 30 qui avaient déjà eu recours à cette technique se sont rendus compte que leur smartphone ne respectait plus les standards de sécurité de SafetyNet, un service qui fait partie de Google Play Services Framework. Les Mate 30 passaient pourtant le test haut la main avant d'emprunter la porte dérobée, explique Alex Dobie, d'Android Central.



Cet incident pourrait porter préjudice à Huawei, qui semble clairement impliqué dans cette affaire, même si le constructeur clame bien sûr le contraire. La marque est ainsi accusée de laisser des backdoors dans ses appareils, donnant du grain à moudre à ses détracteurs, les États-Unis en tête.

Rappelons que les Huawei Mate 30 et Mate 30 Pro ont déjà été vendus à plus d'un million d'exemplaires en quelques jours en Chine. Mais l'indisponibilité des services Google empêchera probablement tout succès en Europe, malgré les indéniables qualités des deux smartphones.

Source : Bloomberg
Modifié le 02/10/2019 à 14h33
8 réponses
7 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top