Écrans OLED : un risque de « burn-in » existe pour les smartphones

le 04 janvier 2018 à 18h06
0
iPhone X, Samsung Galaxy S7 Edge ou encore Note 8 : les écrans OLED n'échappent pas au fâcheux phénomène de « burn-in », révèle une expérience menée par le site coréen Cetizen.

Le « burn-in » est le moins perceptible sur l'iPhone X



Vous connaissez sans doute le phénomène : lorsqu'un écran affiche longtemps une même image au même endroit (le logo d'une chaîne de télé par exemple), elle risque de « s'imprimer » et de continuer à s'afficher alors que vous êtes déjà passé sur une autre chaîne. Les écrans OLED modernes n'échappent pas à ce défaut mais les résultats ne sont pas les mêmes suivant l'appareil que vous utilisez.

Pour savoir à quel point les smartphones modernes sont touchés, le site coréen Cetizen a réglé les écrans de trois appareils (un iPhone X, un Samsung Galaxy S7 Edge et un Samsung Galaxy Note 8) sur une luminosité maximale et a fait afficher ses propres logos pendant 510 heures, soit 23 jours. Verdict : l'iPhone X a été le premier à afficher des signes de « burn-in » mais ce dernier était à peine perceptible à l'œil nu. Le Galaxy Note 8 a mis bien plus de temps (62 heures) mais le phénomène était beaucoup plus prononcé. Les journalistes ont immortalisé les résultats de ces « impressions » dans une vidéo.

08784904-photo-le-ph-nom-ne-de-burn-in-sur-un-cran-oled.jpg


Le Galaxy Note 8, champion du « burn-in »



Toujours selon Cetizen, au bout de 510 heures le « burn-in » était clairement visible sur l'ensemble des appareils testés, avec une visibilité maximale sur le Note 8. Cependant, le site ne précise pas si l'équipe a essayé par un quelconque moyen de neutraliser le phénomène.

Pour rappel, le « burn-in » a fait un retour sur la scène médiatique en octobre 2017, lorsque les téléphones Google Pixel 2 XL ont été pointés du doigt suite à des « brûlures » apparaissant après seulement quelques heures d'affichage. Quoi qu'il en soit, le « burn-in » reste un problème qui doit inquiéter les fabricants mais pas les utilisateurs lambda, « imprimer » une image sur l'écran de son téléphone dans des conditions d'utilisation normale demeurant exceptionnel.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

La dernière maj Xbox One vous permet de voir si vos amis jouent sur PC ou console
Formule E : notre reportage dans l’antichambre des voitures électriques
Des chercheurs conçoivent un réseau de neurones artificiels
Fête des mères, nos 15 idées cadeaux pour gâter votre maman
Mercedes : le constructeur veut des voitures neutres en CO2 d'ici 2039
Être propriétaire de sa voiture, un modèle bientôt dépassé d'après le CEO de Volvo
Guacamelee! Super Turbo Championship Edition est gratuit sur le Humble Store
VivaTech 2019 - AMY (RATP), l'appli qui utilise les ultrasons pour alerter les piétons d'un danger
Netflix a amélioré la qualité audio de vos séries et films il y a quelques jours, voilà comment
Lightyear dévoilera sa voiture électrique à énergie solaire le 25 juin prochain
La NASA démontre que la Lune est secouée de tremblements de terre et se rétrécit peu à peu
Bouygues Télécom : bons résultats au premier trimestre, malgré un bénéfice en baisse
L'intelligence artificielle pour juger les performances sportives aux JO 2020 ?
Honda e : les précommandes de la citadine néo-rétro électrique ont débuté, cinq coloris dévoilés
Les Tamagotchi sont de retour ! Et ils peuvent désormais se marier entre eux
scroll top