CES 2019 - Royole bat Samsung et commercialise le premier smartphone pliable

Par
Le 08 janvier 2019
 0
royole flexpai

En direct du CES de Las Vegas, Royole a annoncé la disponibilité du FlexPai : le premier smartphone pliable au monde, et également le premier appareil à embarquer le Snapdragon 855.

Royole, jeune constructeur chinois qui restera probablement dans les mémoires comme celui qui a coiffé au poteau Samsung en ce qui concerne les smartphones pliables, a annoncé la disponibilité du FlexPai en Chine, pour un tarif avoisinant les 1300$.

Un smartphone-tablette de 7,8" sous Android Pie

Disponible à l'essai sur le plancher du CES de Las Vegas, le Royole FlexPai est un smartphone hybride pouvant être déplié pour obtenir une tablette de 7,8 pouces dotée d'un écran AMOLED.

L'appareil tourne sur le tout récent Snapdragon 855, devenant ainsi par la même le premier smartphone embarquant le SoC 7 nm de Qualcomm, et également le premier compatible 5G.

Il est disponible en version 6 ou 8 Go de RAM, en 128 ou 256 Go de stockage, et dispose de deux appareils photo 16+20 mégapixels. Mais d'après les premiers retours des testeurs, il ne faut surtout pas s'attendre à un photophone performant. L'autonomie risque également de poser problème : le FlexPai n'embarque qu'une batterie de 3 800mAh.

Est-ce que ça fonctionne vraiment ?

La réponse est oui. Unanimes, les journalistes dépêchés sur place font état d'un appareil au design un peu bâtard, mais à la technologie bluffante. Une fois plié ou déplié, Android 9.0 (tweaké au-delà du raisonnable pour rendre l'OS compatible) s'ajuste automatiquement à la taille de l'écran, et permet même de faire apparaître une application différente de chaque côté de l'écran.

royole flexpai
Le fonctionnement de la charnière du FlexPai. © Royole

Mais tout n'est pas parfait, vous vous en doutez. La prise en main ne semble pas idéale, et certains regrettent que la partie située dans la paume de la main lors d'une utilisation en mode smartphone ne puisse pas être éteinte afin d'économiser de la batterie. Un point sur lequel le CEO de l'entreprise s'est exprimé, arguant que le software équipant les FlexPai n'était pas final.

Via : Engadget

Les dernières actualités CES 2019

scroll top