L'ANFR simule l'exposition aux ondes causée par des antennes 4G et 5G et livre ses résultats

19 septembre 2020 à 13h45
33
Antennes 4G 5G © Pixabay

L'Agence nationale des fréquences a procédé à des simulations qui tendent à montrer que l'arrivée de la 5G ne fera pas exploser les niveaux d'exposition aux ondes.

Le bouleversement attendu provoqué par le déploiement de la 5G dans la bande 3,4 - 3,8 GHz et la réutilisation des bandes de fréquence des réseaux 2G et 3G pour la 4G ont incité l'Agence nationale des fréquences (ANFR) à réaliser des simulations numériques sur les niveaux d'exposition aux champs électromagnétiques radiofréquences générés par les réseaux mobiles. Pour mener ces expériences, l'agence a choisi le 14e arrondissement de Paris, valant pour une zone urbaine particulièrement dense. Et ses résultats vont à l'encontre de ce que les opposants à la technologie mobile de cinquième génération clament.

La 4G à elle seule suffirait à faire grimper l'exposition aux ondes

Pour proposer de solides éléments de comparaison, l'ANFR s'est associée au Centre scientifique et technique du Bâtiment (CSTB) afin d'établir quatre scénarios, avec des mesures effectuées au-dessus du sol (1,5 m), devant les façades (en extérieur) et derrière les façades (en intérieur), en se basant sur les données caractéristiques des émetteurs issues des quatre opérateurs français.

Le premier scénario reprend tout simplement l'état actuel des réseaux mobiles dans l'arrondissement parisien. L'ANFR a relevé des niveaux de champ électrique moyens et médians bien plus faibles que les valeurs limites qui sont, pour la téléphonie mobile, comprises entre 36 et 61 V/m. Dans ce scénario initial, le niveau oscillait entre 0,6 V/m et 1,1 V/m. En extérieur, 1% des points calculés étaient supérieurs à 5,2 V/m. Rien d'alarmant donc.

ANFR 5G scénario initial
© ANFR

Le second scénario étudiait une optimisation de la 4G, c'est-à-dire un déploiement de la technologie sur toutes les stations existantes et bandes de fréquences actuellement utilisées, mis à part la bande 900 MHz, qui héberge toujours la 2G et la 3G. Ici, on ne prend pas encore en compte la 5G.

Les mesures sont légèrement supérieures si on les compare à celles de la situation actuelle. Les niveaux médians et moyens varient entre 0,6 V/m et 1,8/m, avec des pointes à 8,6 V/m en extérieur devant les façades, dans 1% des cas.

ANFR 5G scénario optimisé
© ANFR

Sans 5G, l'ANFR indique que l'exposition du public aux ondes continuerait inexorablement d'augmenter. La raison ? La nécessité de renforcer la diffusion de la 4G dans le pays et de répondre à la demande croissante en connectivité de la population.

Les antennes 5G à faisceaux orientables vont limiter l'exposition

Pour les deux derniers scénarios, l'ANFR a fait entrer la 5G en jeu. Le troisième ne modélise d'ailleurs que l'exposition due à la technologique en bande 3,5 GHz, celle qui fera l'objet des enchères à la fin du mois de septembre. En extérieur, le niveau moyen de la 5G grimpe à 1,36 V/m, et tombe à 0,76 V/m une fois les murs traversés.

ANFR 5G seule
© ANFR

Enfin, le dernier scénario vient combiner celui de la 4G optimisée et de la 5G seule, pour former le « Majorant 5G », scénario le plus critique. Pour le moment, il est démontré que les technologies 4G et 5G créent une exposition assez similaire dans le cas d'une bande de fréquences données pour les antennes à faisceau non orientable.

L'exposition aux ondes est modérée grâce à ces antennes à faisceaux orientables. Les mesures (niveaux médians et moyens confondus) vont entre 0,9 V/m en intérieur à 2,3 V/m en extérieur. Devant les façades justement, l'Agence a relevé 1% des points calculés comme étant supérieurs à 10,4 V/m.

ANFR 5G scénario majorant
© ANFR

Le travail de l'ANFR sera désormais d'affiner ces différents scénarios, au gré des installations et des bandes fréquences ouvertes.

Source : communiqué ANFR

Modifié le 21/09/2020 à 09h15
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
33
34
phil995511
«&nbsp;L’ANFR simule l’exposition aux ondes causée par des antennes 4G et 5G et livre ses résultats&nbsp;»<br /> Dans un autre domaine, le Boeing 787 Max à lui aussi bénéficié de simulations, ça ne l’a pas empêché de crasher.
jedi1973
les simulations misent sur le fonctionnement theorique d’un appareil, il ne peux pas prendre en compte un mauvais fonctionnement ( ou mauvaise conception) d’une piece ne de la casse d’une autre.
ValM
Je comprends les doutes et l’inquiétude de certains, et je comprends aussi l’enthousiasme des autres. Ce qu’il faut comprendre concernant ce déploiement poussé de la 5G par les autorités c’est que cette technologie est une base stratégique pour le développement d’autres technologies. Il ne s’agit pas uniquement de permettre une plus grande consommation de datas par le consommateur lambda.<br /> Etudier l’impact environnemental d’une nouvelle techno est à mon sens essentiel. C’est vrai pour la 5G mais ca vaut aussi pour les technos «&nbsp;vertes&nbsp;» comme les éoliennes ou les fermes solaires (citées plus haut), le vélo électrique (rien lu là-dessus, pourtant on pourrait se poser qqs questions).
PierreKaiL
C’est dingue ces gens qui associent complotistes et réfractaire à la 5G, il y a surement des gens qui sont les 2 mais ce sont 2 sujets complètement différents… SI Snowden n’avait pas eu de preuves vous l’auriez qualifié comment ? Est ce que ces gens qui contestent ou dénoncent, même de manière un peu exagéré des fois, vous empêchent de vivre à ce point ? La 5G est en route avec même de la moquerie de notre cher président alors soyez content et surtout arrêtez de mettre tout le monde dans le même panier s’il vous plait. Personnellement j’attends de voir ce que la 5G va réellement apporter dans la vie de tous les jours, tout en écoutant et remerciant toutes personnes qui chercheraient plus loin que la façade.<br /> Merci pour cet article qui clarifie pas mal les choses en théorie, maintenant il faudra voir en situation réelle et voir ce que cela nous apporte.
Phi01
«&nbsp;Avec l’hypothèse d’un déploiement optimisé de la 4G, le niveau d’exposition moyen augmente d’environ 66 % et génère environ six fois plus de points les plus exposés (niveaux supérieurs à la valeur d’attention de 6 V/m).<br /> S’il s’agissait pour les opérateurs de tenter de répondre à la croissance du volume des données mobiles en l’absence de 5G, l’optimisation de la 4G conduirait ainsi à une évolution de l’exposition dans les zones les plus denses.<br /> Dans l’hypothèse de l’ajout d’émetteurs 5G au déploiement 4G optimisée, le niveau d’exposition moyen augmente d’environ 30 % et génère environ 50 % de points de niveau supérieur à 6 V/m supplémentaires.&nbsp;»<br /> L’exposition de la «5G seule» (dans une seule bande(bande 3,5GHz)) crée 0,2 % de points supérieurs ou égal à 6 V/m en intérieur et 1,1 % en extérieur.<br /> Donc comme je le disait sur une autre news, la fibre (FTTH) pour tous et la 5G chez ceux qui en auront réellement besoin, et dans leurs locaux, comme il aurait du être fait avec la 4G.<br /> Pour plus d’info:<br /> Etude de l’exposition du public aux ondes radioélectriques<br /> 4.5 Evolution de l’exposition<br /> L’évolution de l’exposition est étudiée en dissociant l’exposition devant les façades (à l’extérieur) et derrière les façades (à l’intérieur) et au sol.<br /> 4.5.1 Evolution de l’exposition derrière les façades (intérieur)<br /> Pour l’étude de l’évolution derrière les façades(à l’intérieur) selon les différents scénarios, on présente ci-dessous la distribution de l’exposition avec la moyenne et le nombre de points qui ont une valeur d’exposition supérieure ou égale à 6 V/m,ainsi que la distribution des émetteurs contributeurs à l’exposition avec le pourcentage des émetteurs induisant un point pour laquelle l’exposition est supérieure ou égale à 6 V/m.<br /> 5G663×581 47.2 KB<br /> L’’exposition augmente derrière les façades (à l’intérieur) en fonction des scénarios, le nombre de points supérieur ou égal à 6 V/m est multiplié par environ 15 en intérieur, même si le pourcentage reste faible pour le dernier scénario (1,1 %)(cf. Tableau 4-5).<br /> 5G1737×565 44.2 KB<br /> Dans le Tableau 4-6, on constate que le nombre d’émetteurs induisant un point supérieur ou égal à 6 V/m augmente en fonction des scénarios, jusqu’à atteindre pratiquement un émetteur sur sept dans le dernier scénario.<br /> 4.5.2 Evolution de l’exposition devant les façades (à l’extérieur)<br /> Pour l’étude de l’évolution devant les façades (à l’extérieur) selon les différents scénarios, on présente ci-dessous la distribution de l’exposition avec la moyenne et le nombre de points qui ont une valeur d’exposition supérieure ou égale à 6 V/m,ainsi que la distribution des émetteurs contributeurs à l’exposition avec le pourcentage des émetteurs induisant un point pour laquelle l’exposition est supérieure ou égale à 6 V/m.<br /> 5G2590×574 45.5 KB<br /> L’exposition augmente en fonction des scénarios devant les façades (à l’extérieur), le nombre de points supérieur ou égal à 6 V/m est multiplié par environ 11 en extérieur(cf. Tableau 4-7).<br /> 5G3A723×205 21.8 KB<br /> Dans le Tableau 4-8, on constate que le nombre d’émetteurs induisant un point supérieur ou égal à 6 V/m augmente en fonction des scénarios, jusqu’à atteindre plus d’un émetteur sur cinq(21,4 %) dans le dernier scénario «Majorant 5G».<br /> 5. Conclusions<br /> La modélisation numérique a permis d’estimer les niveaux d’exposition de champ électrique produits par les antennes des réseaux de téléphonie mobile sur une zone urbaine très dense (14earrondissement de Paris). Un modèle numérique de terrain et bâtiments a été créé, mis à jour et validé. L’ensemble des antennes et émetteurs a été intégré à partir des informations fournies par les quatre opérateurs de téléphonie mobile et validées par l’ANFR.Les niveaux d’exposition devant les façades (à l’extérieur)sont globalement plus élevés que les niveaux d’exposition au sol.L’exposition derrière les façades (à l’intérieur)est fortement diminuée par rapport à l’exposition à l’extérieur. Avec l’hypothèse d’un déploiement optimisé de la 4G, le niveau d’exposition moyen augmente d’environ 66 % et génère environ six fois plus de points les plus exposés (niveaux supérieurs à la valeur d’attention de 6 V/m). S’il s’agissait pour les opérateurs de tenter de répondre à la croissance du volume des données mobiles en l’absence de 5G, l’optimisation de la 4G conduirait ainsi à une évolution de l’exposition dans les zones les plus denses. Dans l’hypothèse de l’ajout d’émetteurs 5G au déploiement 4G optimisée, le niveau d’exposition moyen augmente d’environ 30 % et génère environ 50 % de points de niveau supérieur à 6 V/m supplémentaires. L’exposition de la «5G seule» crée 0,2 % de points supérieurs ou égal à 6 V/m en intérieur et 1,1 % en extérieur. Les antennes à faisceaux orientables de la 5G dans la bande 3,4-3,8 GHz ne devraient donc pas être à terme le contributeur principal de l’exposition, y compris en zone urbaine dense où ces antennes devraient être largement déployées.Enfin, à ce stade intermédiaire de l’étude, il apparaît également que la croissance du volume de données fera croître le nombre de points supérieurs à 6 V/m dans les zones urbaines très denses.Le nombre d’émetteurs entrant en procédure de «point atypique» sera donc plus élevé.
Nmut
Dommage de prendre un mauvais exemple pour illustrer son idée.<br /> Justement le problème du 737Max, c’est que l’on a pas tenu compte des simulations pour certifier l’avion, en faisant des raccourcis hasardeux à plusieurs niveaux…<br /> Les simulations, n’en déplaise aux non scientifiques, sont maintenant utilisées partout et dans la plupart des cas (en gros quand les entrées sont maitrisées) d’une grande fiabilité.<br /> Pour reprendre l’aviation comme exemple, il y a des dizaines de milliers de simulation de consommation faites chaque jour pour n’avoir que le strict minimum de carburant embarqué, et on n’a pas vu depuis longtemps un avion en panne de kérosène! <br /> Bref, on peut s’en prendre à la méthodologie, aux conclusions, voir même à l’indépendance de l’ANFR (?), mais pas au fait que cela soit des simulations.
grossetc
Ce qui génère le plus de champ c’est votre téléphone !
Keepah
Les gens s’étranglent à propos de la 5g et de Linky par contre dans mon coin paumé on nous a foutu un truc de retraitement d’ordure ménagères en rase campagne à côté chez nous avec des odeurs et des fumées… 2 poids 2 mesures… arrêtez de me faire rire.
Phi01
Oui c’est bien vrai que les téléphone ne sont pas en reste, d’autant plus quand il n’y à presque pas de réseau.
laporte2001
" Dans un autre domaine, le Boeing 787 Max à lui aussi bénéficié de simulations, ça ne l’a pas empêché de crasher. "<br /> Bon courage pour comprendre le rapport entre une certification d’avion bâclée et/ou frauduleuse et les travaux de l’ANFR. Pour ceux qui croient qu’une certification de vol n’est basée que sur des simulations sans doute…<br /> Ah et c’est 737 max, pas 787, sinon.<br /> Comparaison bêtasse et même pas le bon modèle, top gun quoi.
JeXxx
Que ce passe t-il quand un tocard casse une antenne ?<br /> 1 - Le téléphone va envoyer beaucoup plus d’onde que prévu puisqu’il a besoin d’atteindre une antenne encore plus loin.<br /> 2 - Les téléphones des personnes qui ce trouve à proximité ferons de même<br /> 3 - La batterie du téléphone va consommé plus<br /> Résultat : Le tocard se mangera plus d’onde qu’avant mais il dira qu’il se sentira puisqu’il aura cassé l’antenne.<br /> Des génies
EnLighter
Franchement quelque soit la technologie sans fil déployée, l’appareil le plus proche de l’humain reste le terminal (smartphone ou ordi ou tablette ou objet connecté). Donc la logique voudrait que pour éviter au maximum l’exposition aux ondes, il faudrait un maillage dense d’antennes afin de permettre au terminal d’émettre le moins possible d’un côté, et de baisser l‘intensité des émissions des antennes de l’autre.<br /> Mais au lieu d’appliquer la logique, la plupart préfère succomber à la peur et la conséquence est l’effet purement inverse à celui recherché. C’est fatiguant à observer mais malheureusement pas étonnant.
Phi01
Il y a pas que ça, avez-vous fait le calcule de la consommation d’un réseau mobile face à une connexion par Fibre (FTTH) ?<br /> L’ARCEP estime la consommation électrique des infrastructures réseaux à 5 kWh par ligne FTTH,<br /> et 50 kWh pour une ligne mobile 4G, sachant qu’on estime que la consommation des antenne 5G serait 3,5 fois celle de la 4G.<br /> (Sur les réseaux mobiles, la consommation électrique des réseaux dépend de l’utilisation du réseau par les appareils mobiles : il est estimé à 0,6 kWh/Go .)<br /> L’ARCEP publie une note sur la consommation énergétique des réseaux et du numérique<br /> La 5G est-elle «extrêmement consommatrice d’énergie», comme l’affirme Julien Bayou ?<br />
gannher
Du coup la plupart des personnes se plaignant de mal de tête à cause des antennes (qui parfois ne sont même pas encore activées) peuvent arrêter leur comédie.<br /> Les anti 5G vont sans doute essayer de trouver d’autres arguments foireux pour empêcher l’avancé de la technologie. Sur ce coup, Macron a raison de passer outre l’avis des écologistes.
LolDeLol
Le rejet de la technologie de la 5G est le symptôme d’une maladie dont souffre notre société occidentale et qui pourrait se révéler incurable: l’incompétence et cette incapacité à utiliser le raisonnement rationnel, l’esprit critique et la compréhension profonde du bénéfice apporté par la science et la technologie.
vVDB
On ne parle jamais des écouteurs intra qui doivent quand même balancer des ondes et il n’y a pas plus prêt du cerveau…<br /> Les opérateurs et fabricants de téléphone risque le maximum aux Etats Unis vu la justice qui fait payer des réparations financières monstrueuses et les recours collectifs… Rien que ça devrait rassurer.<br /> Il y a un nombre d’études très important tous les ans sur les ondes et celui qui trouvera sera Nobel tellement il aura de la notoriété.<br /> Les radars aériens émettent des puissances importantes, les insectes autour n’ont rien, des centaines de génération. On fait du miel sur ces terrains.
Chp
D’un coté, il est surprenant de ne pas publier les niveaux maximum enregistrés, d’un autre coté, aucune étude médicale ou scientifique ne feront changer d’ avis les tenants des théories apocalyptiques, ni les politiciens a la recherche du prochaine croc-en-jambe.
banumbirr70
Certains anti-5G me rappellent certains anti-Linky : ils ont peur pour leur vie privée et des ondes transmise sur le courant… Ils ouvrent des comptes Facebook pour faire connaitre leur mécontentement et au passage pour raconter et montrer leur vie, à la maison ils ont des Box TV avec leur Wifi à fond au centre du salon et leur boitier TV connecté par courant porteur (CPL). La nuit ils dorment avec leur smartphone sous l’oreiller, smartphone synchronisé avec Google ou Apple ! Mouai…… On ne sait pas, on ne sait plus ! …
vVDB
Les anti parlent aussi des usages, a quoi bon avoir cette bande passante ?<br /> Sur mon ADSL, j’ai 8 Mb quand je vais avoir la fibre dans deux ans, je vais avoir 1Gb, c’est 100 fois plus. Personne n’est contre alors que la 5G ce n’est que 10 fois plus que la 4G…<br /> Le soucis majeur c’est que les gens veulent la même chose sur le portable qu’à la maison… C’est la course pour rattraper. Il faudrait brider le débit de la fibre en adéquation avec la technologie cellulaire. L’évolution en parallèle des débits sur toutes les technologies au niveau mondial pour ne pas que notre pays se fasse déclasser
Lord_Crazy
Pas faux. Et tous les autres avions qui n’ont jamais crashé ont eux aussi fait l’objet de simulations… Bref personne n’a dit que la simulation représenterai à 100% la réalité, mais il faut bien commencer par quelque part.
proutfautsenregistrer
Comment mesurez-vous la fatigue générée par l’exposition prolongée aux ondes?
sroumi
Enfin un article sérieux et rationnel sur la 5G.<br /> Comme pour toute technologie nouvelle, il y a des ignorants qui se prennent pour des experts, sont réfractaires a priori et crient au loup pour faire valoir leur point de vue.<br /> Également, ce que l’histoire des technologies a démontré est que celles qui n’apportent pas de bénéfices clairs à l’utilisateur font flop et sont rapidement abandonnées.<br /> À la 5G de prouver qu’elle permet de nouveaux usages utiles à la population et aux entreprises. Si c’est le cas elle sera déployée partout, sinon elle sera remplacée par autre chose.
cyrano66
Une technologie, quelqu’elle soit, n’a jamais que des bénéfices elle porte en elle ses inconvénients directs ou indirects.<br /> L’incompétence est d’utiliser massivement une technologie sans se préoccuper des effets et impacts économiques, sociaux et environnementaux.<br /> Donc j’espère que la maladie dont vous parlez on va la garder encore longtemps.<br /> À fortiori dans le cas présent de la 5G qui va toucher tout le monde, donc tout le monde a parfaitement le droit d’exprimer son point de vue et ses préoccupations.<br /> Qu’elles soient économiques, techniques, éthiques, esthétiques, etc.<br /> Ce débat est parfaitement sain dans une société évoluée, libre et démocratique.<br /> Lorsqu’on a une foi inébranlable en la science et qu’on prône le raisonnement et l’esprit critique on se doit de ressasser cette maxime Rablaisienne « science sans conscience n’est que ruine de l’âme »
Nmut
Rablais n’a jamais dit qu’il fallait limiter la science, mais analyser et réfléchir à ses utilisations…<br /> Il ne faut pas voir que la partie émergée de l’iceberg. Il y a régulièrement des études (le premier scientifique qui prouvera un effet nocif aura la célébrité éternelle et un budget illimité :-P) qui sont faites sur les ondes électro-magnétiques, au gré des nouvelles technologies et de l’amélioration des mesures.<br /> Actuellement, on ne peut toujours pas dire si les ondes ont une influence ou pas, il n’y a pas d’effets mesurables avec les doses actuelles de radiations et des durées de l’ordre de la dizaine d’année.<br /> Malheureusement, autant il est possible de démontrer l’existence de quelque chose, il est impossible d’en démontrer l’inexistence…
cyrano66
Nmut:<br /> Rablais n’a jamais dit qu’il fallait limiter la science, mais analyser et réfléchir à ses utilisations<br /> C’est exactement le sens de mon commentaire.<br /> sroumi:<br /> À la 5G de prouver qu’elle permet de nouveaux usages utiles à la population et aux entreprises. Si c’est le cas elle sera déployée partout, sinon elle sera remplacée par autre chose.<br /> Tout à fait d’accord.<br /> Et la décision n’appartient pas aux vrais ou aux faux experts.<br /> Un expert n’est là que pour donner son point de vue à l’éclairage de son domaine d’expertise.<br /> La décision de déploiement appartient aux représentants du peuple « les politiques »
dapoussin
J’ai posté un commentaire ici hier mais je ne le vois plus. Pourquoi? Censure?
Nmut
Ils n’apparaissent pas toujours tout de suite. Si ton commentaire contient des termes interdits, tu ne peux pas poster et si il est censuré, tu reçoit la raison de cette censure.<br /> Va directement sur le forum (lien sous l’article), les messages y apparaissent tout de suite.
Atanox
«&nbsp;Il existe en permanence un champ électromagnétique naturel terrestre. Le champ électrique naturel varie beaucoup selon la météorologie : il peut ainsi passer de 100 V/m par beau temps à 10 kV/m lors d’un orage par exemple. Le champ magnétique varie en intensité et en orientation en fonction de la position par rapport aux pôles. Il est de l’ordre de 50 microteslas. Son intensité varie de +/- 10 %.&nbsp;»<br /> Foutez nous la paix.
Bruno02
Anne Hidalgo a baissé de 30% les puissances des relais dans Paris. Ce qui fait que ça augmente la puissance des smartphones.
adhocs
Et mange l’autonomie des téléphones en veille.
jeromeblf
les ondes du soleil, si t’es trop exposer tu chope le cancer, les aurores boréales aussi… . le pétrole c’est des feuilles décomposées donc c’est écolo-bio !!! L’humain n’a pas a détruire sa maison surtout pour des grosses conneries
cyrano66
C’est un peu biaiser comme conclusion.<br /> C’est pas parce qu’on se fait bombarder en permanence par des rayonnements cosmiques et qu’on baigne dans un champ électromagnétique terrestre conséquent qu’on est obligé d’en rajouter.<br /> ceux que tu cites sont naturels donc nos métabolismes sont aprioris capables de se développer avec. Mais de là à conclure que tout ce qui est mesuré en-dessous est forcément sans danger c’est hâtif.<br /> Idem pour les insectes à proximité des radars, depuis qu’on sait que les cafards survivront à un holocauste nucléaire j’ai un vieux doute sur la validité de la comparaison (sauf à dire que l’utilisateur intensif de FB a un cerveau de moustique)<br /> 20 ans de recul sur l’utilisation du portable c’est à peine suffisant pour juger des effets à long terme des rayonnements électriques et magnétiques.<br /> Donc il est tout aussi inutile de dire qu’a ce niveau les ondes n’ont aucun effet, que de dire qu’elles sont néfaste.<br /> Les études sérieuses d’exposition aux ondes concluent surtout à :<br /> « peut-être que … pas d’effet connus…En laboratoire…En deçà d’un certain seuil…dans des conditions idéales … il n’est pas formellement démontré que… possiblement cancérigène… aucun effet statistiques sur le nombre de cas de cancer. » etc.<br /> Pas un pour mettre ses testicules sur le billot.<br /> La vérité probable c’est qu’on en sait rien.
steven19
phil995511<br /> il y a 10 jours« L’ANFR simule l’exposition aux ondes causée »<br /> Dans un autre domaine, le Boeing 787 Max à lui aussi bénéficié de simulations, ça ne l’a pas empêché de crasher"<br /> 737MAX
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Il y a désormais plus de 10 000 distributeurs de Bitcoin dans le monde
Strike Back : un plaisir coupable aussi explosif qu'ambitieux
BeHydro présente son moteur à hydrogène pour le transport maritime
CyberGhost, NordVPN ou Surfshark : quel VPN rapide et pas cher choisir ?
PS5 : malgré les précommandes, Amazon ne garantit pas la livraison au lancement
Canon annonce un appareil photo « télescope » de poche
Grand Central Arena : la vie, c'est comme un saut dans l'hyper-espace...
Hogwarts Legacy : J.K. Rowling n'est pas directement impliquée dans la création du jeu
Bon plan antivirus : Bitdefender et Norton cassent les prix pour la rentrée !
GeForce RTX 3090 Turbo : Gigabyte conserve la ventilation type blower
Haut de page